Pourquoi le Sony A7S a-t-il la meilleure sensibilité ISO ?

Voilà une question que l’on me pose parfois, pourquoi l’A7S de chez Sony est-il aussi sensible? Par sensible, comprenez pourquoi est-il l’un des seuls appareils du marché à voir aussi bien dans le noir? Rien y fait même les meilleurs boîtiers (Nikon D4S, Canon 1D-X, 5D…) ne rivalisent pas. Seuls des boîtiers récents comme le Nikon D5 parviennent à faire aussi bien mais ils coûtent 7000€ et datent de juin 2016, là où un A7S coûte 2000€ et est commercialisé depuis mars 2014.

J’ai eu l’occasion de tester ce petit bijou, il est impressionnant:

Alors comment Sony a fait pour surclasser deux géants historiques comme Nikon et Canon? Point de magie, même si les petits gars de Sony sont bons ils ne sont pas magiciens. Juste malins. Très malins.

La sensibilité ISO est liée à la taille des photosites sur un capteur. Plus il y en a, plus ils sont petits et moins ils capteront la lumière. En journée ça ne pose pas problème, en soirée… C’est là où ça coince. À cause des hautes sensibilités ISO, le bruit numérique est vite dégueulasse -le mot est faible. Les constructeurs ont donc mis beaucoup de moyens pour traiter au mieux le bruit numérique avec un certains succès (Canon 5D, Nikon D750, D810…) et ce malgré un cahier des charges leur imposant de rajouter toujours plus de pixels.

Pour faire simple, un capteur plein format de 24mpix (un photosite = 6µm de côté) aura plus de bruit numérique qu’un capteur de taille identique de 12Mpix (un photosite = 8,5µm de côté). Mais avec les progrès techniques le bruit est pourtant diminué au point qu’un D750 de 2014 (24mpix) bruite moins qu’un D700 de 2008 (12mpix). Cela est dû à de meilleurs algorithmes de traitement et de meilleurs processeurs, entre autres.

Partant de ce constat, Sony a raisonné à l’envers, si les progrès techniques actuels permettent de créer des capteurs de 50mpix avec une sensibilité ISO correcte, pourquoi ne pas appliquer ces progrès sur un capteur ayant peu de photosites/pixels? L’A7S est né avec en son cœur un capteur de 12mpix ultra-sensible (102400 ISO maximum!). Et 3 ans après sa commercialisation, il reste un véritable leader (abordable qui plus est) pour la photographie en basse-lumière. Il est chouchouté par les vidéastes et par les astrophotographes, enfin presque.

Car une seule ombre qui vient ternir un tableau qui avait tout pour devenir idyllique: le star-eating. L’A7S « mangerait » les étoiles à cause de ses algorithmes pour réduire les pixels chauds et donc le bruit numérique. Ce qui ferait perdre du détail et donc des étoiles. Pour ma part après de nombreux essais mon appareil ne semble pas avoir ce défaut, probablement parce qu’il n’a jamais été mis à jour. Une chance car Sony ne semble pas disposé à faire quoi ce soit pour ce problème et préfère se murer dans le silence.

Vous trouverez ci-dessous quelques photos faites avec l’A7S, je ne l’ai pas depuis longtemps et il faut le temps de l’apprivoiser.

a7s-sensibilite-iso-test-avis-3
A7S à 14mm à f/5.6, 8s, ISO 10000 J’ai profité du ciel de Roumanie qui est moins pollué que le nôtre pour tester la première fois l’A7S, l’emplacement n’était pas idéal (j’étais entouré de villes) mais les résultats sont facilement exploitables.

a7s-sensibilite-iso-test-avis-10a7s-sensibilite-iso-test-avis-10-3A7S à 14mm f/2.8, 0.8s, ISO 12800, le bruit reste contenu comme on peut le voir sur le zoom à 100%. À cette sensibilité, et sans surexposition (ou exposition à droite) de nombreux  appareils auraient déjà jeté l’éponge.

a7s-sensibilite-iso-test-avis-11a7s-sensibilite-iso-test-avis-11-3
L’appareil commence à montrer des signes de faiblesse à 25600 ISO (!) mais là encore en surexposant/exposant à droite puis en baissant la luminosité (et donc le bruit) lors de la retouche on peut obtenir des résultats exploitables.

a7s-sensibilite-iso-test-avis-8
Premier test de Voie Lactée dans des conditions pas terribles (pollution lumineuse + météo capricieuse). Sans surprise l’A7S s’en sort haut la main (et pas de Star-eating). Seul regret le bruit est très présent, en allongeant le temps de pose (en exposant à droite donc) il aurait pu être diminué. A7S à 14mm à f/2.8, 5s, ISO 12800.

Pour conclure
Je suis toujours surpris de voir que Nikon et Canon s’obstinent à ne créer que des appareils photo avec toujours plus de pixels, je n’ai rien contre mais ils laissent un véritable boulevard à Sony. Mais il suffit de voir ce qu’en pense la plupart des photographes pour comprendre pourquoi les géants rouge et jaune ne changent pas de politique. Bon nombre d’entre eux se contentent d’idées reçues et préfèrent rester dans leur coin. Il n’y a qu’à voir l’accueil glacial qui a été réservé au viseur électronique dont est équipé l’A7S, certes perfectible mais détesté pour de mauvaises raisons. Et comme si ça ne suffisait pas, on m’a même jadis conseillé un D810 (36mpix et ISO max 12800) pour de l’astrophotographie car « au-dessus de 3200ISO ça ne sert à rien » (?) … Des mois après je ne comprends toujours pas cette phrase. Décidément, les (mauvaises) habitudes ont la vie dure.

14 commentaires sur “Pourquoi le Sony A7S a-t-il la meilleure sensibilité ISO ?

  1. Coucou :),
    C’est même dommage que Sony n’utilise pas sur leurs A7S des capteurs BSI comme sur les A7R. Après pourquoi on dit que 3200ISO en astro ça ne sert à rien, c’est parce que dans ces-là on utilise souvent des poses longues avec trépied et objectifs grands ouverts pour réduire la sensibilité comme tu l’as mis en commentaire « Seul regret le bruit est très présent, en allongeant le temps de pose (en exposant à droite donc) il aurait pu être diminué ».

    J'aime

    1. Justement, l’intérêt d’une bonne sensibilité c’est de pouvoir réduire les temps de pose, c’est assez pratique pour appliquer rapidement des corrections à ses prises de photos et pour rentrer plus tôt 😀 (je suis fainéant faut pas l’oublier)

      Ce week-end, j’ai pu avoir la galaxie d’Andromède sans monture équatoriale, la bonne sensibilité de l’A7S m’a vraiment sauvé puisque la photo a été faite à 135mm f/2 durant 4s à 25600 ISO. Le D750 aurait été incapable de suivre, même si c’est un excellent boîtier. se limiter à 3200 ISO en astro c’est juste du gâchis. Je trouve ça fascinant que certains photographes pensent qu’une grande sensibilité ISO est inutile mais qu’une résolution importante permet de faire de « meilleures photos » (je résume grossièrement). Je n’oublierais jamais le jour où on m’a recommandé un D810 plutôt qu’un A7S pour de l’astro.

      J'aime

      1. Le D810 n’est pas ridicule non plus sur ce point, surtout si on ne regarde pas à 100%…;) . Pour de l’astro en revanche, je conseillerais justement plutôt le D750 que le D810 à la place, voire le Df, en attendant de voir ce que vaut le D850 dans ce domaine. Le 135 f/2 de Samyang est aussi très bon pour ce type de photos, mais c’est le cas de pas mal de téléobjectifs (j’adore ce que peut encore faire le vieux 180 f/2.8 AI-S).

        J'aime

  2. Le D810 est un excellent boîtier (avec une bonne sensibilité ISO) mais de là à le conseiller uniquement pour de l’astro… Faut pas exagérer. Le D750 s’en sort bien mieux. J’avais pensé au Df et à sa sensibilité délirante mais il ne fait pas de vidéo (et la sensibilité ISO est un légèrement meilleure sur A7S).

    J'aime

      1. Il l’est, mais en amateur pour la vidéo du nouvel an ou la sortie au parc d’attractions c’est quand même plus pratique un petit MFT qu’un D750/810 ou A7S avec son 24-70 f/2.8 ;). Sinon il faut une passion vraiment particulière pour la vidéo, ce que je n’ai pas.

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s