[TEST] Que vaut le Nikon 200-500mm f/5.6 ?

S’il existe bien un problème commun à tous les photographes, c’est celui de ne pas être assez près. Le téléobjectif 200-500mm est très précisément la réponse de Nikon à ce problème. Nul doute que les photographes animaliers et sportifs seront tentés par cette optique.

Pour ce test, il n’est pas question de mesures mathématiques pour définir un objectif répond oui ou non aux normes actuelles, les laboratoires photo le font très bien. Il s’agit plutôt d’un avis après plusieurs mois sur le terrain.

Tout d’abord, une brève description:

Focale: 200 à 500mm (équivalent 300-750mm en APS-C)
Monture: F (Nikon)
Format: Plein format et APS-C
Ouverture maximale: f/5.6
Distance minimale de mise au point: 2,2m
Autofocus: Oui, ultrasonique
Stabilisation: Oui
Poids: 2,4kg
Prix: 1 500€

200-500-nikon-test-avis-heleus-2

La première surprise de cet objectif est incontestablement son prix. Certes, 1500€ c’est déjà grosse une somme mais ce genre d’objectifs se négocient plutôt aux alentours de 6000€. Merci aux constructeurs tiers, Tamron et Sigma en tête, d’avoir sorti d’excellents 150-600 dès 1000€, forçant Nikon à revoir ses prix pour rester attractif.

Prise en main
Après plusieurs mois d’utilisation que peut-on dire cet objectif? La qualité de fabrication est tout à fait honorable et fiable. La prise en main est très bonne et inspire confiance. Les bagues de zoom et de mise au point sont de qualité, même si la bague de zoom est lourde à manier (puisqu’elle déplace de nombreuses lentilles). Néanmoins, une première ombre au tableau: le pare-soleil, il se détache très facilement et c’est vite énervant (surtout à ce prix). Le diamètre pour les filtres est de 95mm.

L’ergonomie est assez bonne, les interrupteurs sur l’objectif tombent sous la main mais peuvent parfois être difficiles à actionner. Le limitateur de mise au point est bien pensé, on peut choisir de le faire travailler de 2,2m à l’infini ou de 6m à l’infini. La deuxième option permet de gagner un peu plus de temps lors de la mise au point et conviendra à la plupart des situations aussi bien animalières que sportives. Attention cet objectif n’est pas tropicalisé selon le constructeur, même si le terme « tropicalisation » est vague et ne répond à aucun norme, il faudra faire attention lors de fortes averses.

Performance optique
S’il m’arrive régulièrement d’émettre quelques doutes quant aux performances optiques de certains objectifs Nikon (leur 24-70 en tête), il faut bien admettre que sur les longues focales Nikon dispose d’un savoir-faire remarquable (70-200 f/4, 70-200 f/2,8E, 300mm f/4, 500mm f/4…). Ici, pas de mauvaise surprise la qualité (le fameux « piquèèèèèèèèè ») est présente en force dès la pleine ouverture et ce à toutes les focales. Si le premier 150-600mm de Tamron était déjà très bon, ici on est dans l’exceptionnel. C’est indéniable.

Concernant les couleurs, certains objectifs ont parfois tendance à obtenir des couleurs légèrement jaunâtres ce n’est pas le cas de cet objectif qui délivre des clichés impeccables, très purs.

200-500-nikon-test-avis-heleus-3360mm, f/5.6, 1/640, ISO 100 (avec un D750)

test-200-500-nikon-avis-heleux500mm, f/5.6, 1/1250, ISO 3200 (avec un D750), mise au point faite à 10m.

Si vous avez encore des doutes à propos de ce 200-500mm de Nikon, voici les courbes MTF les dissiper. Le premier schéma est à 200mm, le second à 500:

mtf_widemtf_tele

 

Mise au point
Très bon point, la distance minimale de mise au point est de 2,2m y compris à 500mm, de quoi s’initier tranquillement la macrophotographie. La concurrence ne fait pas mieux puisque les 150-600 commercialisés par Sigma sont à 2,7m. Seul Tamron fait aussi bien avec son 150-600 deuxième génération (la première itération est elle aussi à 2,7m). Quant à la vitesse de l’AF, c’est un éclair. Rapide, précis et forcément efficace, la marque jaune centenaire démontre tout son savoir-faire. Couplé au très bon D750 l’AF est rarement pris en défaut et sur ce genre d’objectifs c’est primordial.

200-500-nikon-test-avis-heleus-5.jpgFace à ce petit lutin très joueur et qui ne souhaitait pas être vu, l’AF a été d’une efficacité redoutable, malgré les nombreuses branches (D750 + 200-500mm à 460mm, f/5,6, 1/200,  ISO 1100). Mise au point faite à 8,91m de distance.

Stabilisation optique
La stabilisation optique permet de compenser les tremblements de l’utilisateur. On a coutume de dire que sans stabilisation il faut se mettre à une vitesse à l’inverse de la focale pour ne pas avoir de flou de bougé (1/10 à 10mm et donc à 1/500 à 500mm). L’intérêt de la stabilisation est de pouvoir sélectionner des vitesses plus lentes tout en évitant le flou de bougé (1/250 à 500mm par exemple) afin d’avoir plus de luminosité.

A nouveau, le constructeur japonais propose l’une des meilleurs stabilisation optique que j’ai pu voir, on peut l’utiliser sans arrière-pensée. J’ai pu descendre jusqu’à 1/50 de seconde à main levée à 500mm alors que je me déplaçais lentement pour essayer d’échapper à la vue d’un renard. Je pense que j’aurais pu choisir une vitesse encore plus lente mais les renards sont très vifs, et je ne voulais pas descendre davantage de peur de les rater. En toute logique vous pouvez descendre jusqu’au 1/20 à 500mm (4 diaph de gagné donc c’est énorme).

200-500-nikon-test-avis-heleus-6Il était 6h du matin quand nous nous sommes rencontrés et la lumière était manquante. D750 + 200-500mm à 500mm, f/5,6, 1/50, ISO 4500. Mise au point faite à 39,8m.

Bon à savoir
L’objectif est totalement compatible avec un TC 14 (qui multiplie la focale par 1,4 donc soit un 700mm, excusez du peu),  la perte de qualité est visible mais acceptable (il est préférable de fermer à f/11 pour retrouver du détail). L’AF est beaucoup plus lent (oubliez les oiseaux en vols) mais reste opérationnel. Un point intéressant puisque si certains 150-600 sont compatibles mécaniquement avec les multiplicateurs de focales la mise au point automatique n’est plus garantie, même avec les boîtiers récents.

200-500-nikon-test-avis-heleus-7.jpgD750 + 200-500mm + tc 14 à 700mm, f/13, 1/640, ISO 1250

Pour conclure
Malgré quelques défauts mineurs (pare-soleil de mauvaise qualité, poids et le prix dans une moindre mesure), le 200-500mm Nikon est une superbe optique. Il concurrence directement le 150-600mm Sport de Sigma (à 1600€) qui jouissait de la réputation du meilleur 150-600. Je serais incapable d’établir la moindre comparaison car je n’ai jamais eu le Sigma en main, mais comparé au 150-600 G1 de Tamron (moins de 1000€), la différence est notable. L’AF, les performances optiques et la stabilisation du Nikon sont au-dessus. Est-ce que ça justifie 500€ de plus ? Je suis radin (un peu), mais en toute honnêté je trouve que oui.

43 commentaires sur “[TEST] Que vaut le Nikon 200-500mm f/5.6 ?

    1. Arf, le D500 et le 200-500 forment un très beau couple. J’ai mis mon 200-500 sur un D7500 et un D7100 c’était déjà sympa, sur le monstre qu’est le D500 ce doit être épique!

      Bonne photos ! 😉

      J'aime

  1. Bonsoir,
    J’aurais une seule question? Auriez-vous un avis par rapport au Tamron 150-600 G2 concernant justement l’AF, les performances optiques et la stabilisation?
    Merci

    J'aime

    1. Hello Phil,

      Malheureusement non, je n’ai jamais eu le G2 entre les mains. Par contre la première itération du 150-600 était déjà excellente, je n’ai aucun doute sur le fait que la G2 doit l’être aussi !

      J'aime

    1. Génial ! Effectivement ce 200-500 est une sacrée réussite de la part de Nikon qui a su contenir le prix ( et c’est d’ailleurs une des raisons qui fait que je suis devenu Nikoniste). En revanche je l’avais essayé avec un D7500 durant une journée et le boîtier s’est montré plutôt hésitant face à un contrejour (me faisant rater une belle photo au passage). Etait-ce mon modèle où le D7500 patine un peu dans l’obscurité/contre-jour ?

      Bonnes photos !

      J'aime

    1. Hello,

      Si le doubleur vient bien de chez Nikon et qu’il est récent, il n’y aura pas de souci 😉
      La compatibilité mécanique sera assurée mais l’AF risque fort d’être lent voire inopérant en basse-lumière, même avec une bombe qu’est le D5

      Bonne photos !

      J'aime

  2. Et ben voilà, l’achat est fait en même temps qu’un D500… D500 que je voulais depuis pas mal de temps mais que je savais pas encore avec qui l’habiller….

    J'aime

    1. Bonjour Frédéric 🙂

      Excellent choix, le D500 et le 200-500 forment un très beau couple. ça fait mal au portefeuille mais on peut vite les rentabiliser tant le plaisir de photographier est là !

      Bonnes photos 😉 !

      J'aime

  3. Merci pour ce test qui vient confirmer mon choix. Je dispose d’un Nikon D810 avec un 70-200 F/2,8 de la même marque. J’avais l’intention de le doubler avec un D500 + 200-500. Je n’ai plus de doute. Désormais, je pourrai me faire plaisir, les yeux fermés.

    Aimé par 1 personne

  4. Bel article. Par contre, s’il y a du soleil, l’AF du couple Nikon 200-500 f/5.6 avec le TC 14III est rapide. La prise d’oiseaux en plein vol est possible. Si le sujet est à l’ombre, l’autofocus risque de patiner ( à 99% de chance que cela patine).

    J'aime

  5. Bonjour.
    Test bien effectué.
    Questions.
    Je possède un D500 et me consacre presque exclusivement à la photographie d’oiseaux surtout en vol.
    l’ AF en continu est-il fiable et rapide?
    À quelle distance maximum de prise de vue avez-vous utilisé votre appareil?
    Merci et bonne journée

    J'aime

    1. Hello,

      Pour faire des oiseaux en vol cette optique fera le travail bien qu’elle ne soit probablement pas la meilleure dans ce domaine. Pour en avoir fait, les oiseaux en vol sont très compliqués à avoir. J’aurais tendance à suggérer une optique encore plus rapide pour cette discipline car si cet objectif tient bien la route pour ça, il faut compenser au maximum le temps de réaction du photographe. Et chaque milliseconde de gagné sera un atout précieux. 🙂

      Pour des oiseaux, je les photographiais maximum à 15-20m, ce qui est vraiment la limite avec cette optique à 500mm en plein format. Avec votre D500 qui est un APS-C vous devriez gagner quelques mètres mais n’espérez pas trop…

      Bonnes photos !

      J'aime

        1. Hello,

          Il faudrait monter en gamme et là on joue dans une autre cour où les investissements deviennent colossaux… Le seul que j’ai vu à l’oeuvre m’avait ceci dit convaincu; il s’agissait du 400mm f/2.8) (!) mais les 500 et 600mm f/4 sont excellents aussi je pense.

          Bon courage !

          J'aime

      1. Bonjour, que conseillez-vous comme objectif pour photographier les oiseaux ? J’ai un D850 et un Nikon 200-500 que je vends car je le trouve lent en autofocus. Merci.

        J'aime

        1. Hello,

          Pour suivre des oiseaux en vol peu d’optiques sont capables de tenir parfaitement la cadence. Et ce chouette 200-500 n’y fait malheureusement pas exception. Il va falloir monter sérieusement en gamme.. Le seul que j’ai vu à l’œuvre m’avait ceci dit convaincu; il s’agissait du 400mm f/2.8) (!) mais les 500 et 600mm f/4 sont excellents aussi je pense. Après faut rentabiliser un tel achat, si vous faîtes occasionnellement des oiseaux en vol, un 200-500 fera l’affaire, malgré des déchets mais si vous ne faîtes quasiment que des oiseaux, effectivement l’achat d’un objectif à plusieurs milliers d’euros se justifiera…

          Bon courage !

          J'aime

  6. Bonsoir, merci beaucoup. Effectivement, j’avais le 400 2.8 en ligne de mire, mais hors budget. Je pensais me rabattre sur un Sigma 150-600 sport…Le Nikon 200-500 est très bien pour prendre les oiseaux en plein vol même avec le TC 1.4, mais uniquement par un ciel bleu sans nuage…Dans des conditions de ciel gris, il est perdu et l’autofocus peine beaucoup!

    J'aime

    1. Alors le 150-600 sport de Sigma m’avait vraiment impressionné mais je n’ai pas pu l’essayer assez pour avoir un avis définitif dessus.. Mais je ne serais pas surpris qu’il soit performant dans ce domaine ! Comme vous le dîtes le 200-500 fait le taf, mais il y aura un pourcentage de déchet assez important (peut-être trop suivant votre tolérance). Et dans cette discipline qu’est la photo animalière et encore plus d’oiseaux, la moindre erreur se paie très chère … A vous de voir selon votre budget, votre tolérance aux erreurs des objectifs, si vous avez souvent l’occasion de shooter (auquel cas on pardonnera plus facilement des erreurs) …etc. Un choix cornélien, je le conçois !

      J'aime

      1. Avec le confinement et le mauvais temps, c’est triste de ne pas pourvoir shooter. Avec un D850, la moindre erreur ne pardonne pas. Un D750 pardonne beaucoup plus (je l’ai vendu pour me prendre le D850). Merci pour vos conseils !

        J'aime

  7. bonjour, j aimerai bien faire de la photo animalière et de surfeurs , j ai eu en prêt un ancien 500 mm f’4 monté sur mon d500 pendant deux mois et je me suis régalé et m a donné le gout pour l animalier , pour un budget de 1200 j hésite entre un 200/500 Nikon et un Sigma 500 4.5 HSM EX DG d occasion, si le Nikon est aussi bon en stabilisation et luminosité ca peut être ma préférence car le zoom est quand même plus polyvalent et se prête à d autres utilisations. quelqu un les a comparé ? essayé?

    J'aime

    1. Salut !

      Je n’ai aucune idée de ce que pourrait donner le Sigma 500mm f/4.5 même si je ne doute pas de son efficacité. Je peux en revanche te dire que le 200-500 fera très bien l’affaire et qu’il forme un très beau couple avec le D500. 🙂

      Bonnes photos 😉

      J'aime

    1. Hello,

      La vraie question serait plutôt pourquoi ça n’irait pas ? 🙂
      Le D610 est un boîtier très sympa et le 200-500 une bonne optique également, ça ne peut que donner de bonnes photos une fois l’ensemble apprivoisé !

      Bonnes photos 😉

      J'aime

      1. Bonjour,
        Merci de la rapidité de votre réponse. Bien sûr, c’est ce que je pense mais en filigrane je pense toujours pratique, rien ne vaut l’expérimentation donc et s’il y avait quelque part une personne qui possédait cet « attelage » avec images à l’appui eh bien ce serait un élément factuel incontournable pour se décider.
        Merci et bonne journée.
        Marcou

        J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s