Mac vs. Windows, où en sont-ils en 2017 ?

Sans vouloir mener une guéguerre contre une marque ou une autre, j’ai toujours trouvé la concurrence que se livrent Apple et Microsoft intéressante. Durant des années,  Microsoft dominait largement le marché mais Apple avait trouvé une très bonne niche auprès des créatifs. Mais cette analyse était encore vraie il y a quelques années, mais aujourd’hui ?

Globalement, les ventes d’ordinateurs diminuent d’années en années, la faute aux nombreux smartphones toujours plus puissants et transportables. Ce n’est pas pour rien que Microsoft s’investit autant dans ses tablettes Surface.  Pourtant, en 2016, les ventes de tablettes sont en recul (près de 200millions en 2016, soit 20millions de moins qu’en 2015, pour plus d’1 milliard de smartphones en 2016 malgré une baisse). Prises entre le marteau (les smartphones) et l’enclume (les ordinateurs portables), les tablettes peinent à s’imposer. Mais pourquoi Microsoft continue d’investir le terrain alors? C’est assez simple.

Si les ventes de PC sont diminuent, Apple (via sa branche Macintosh) se maintient remarquablement bien. Il faut dire que la marque dispose d’une véritable fan base, les fameux « Apple Addicts ». Que ce nom soit justifié ou non, il faut reconnaître qu’ils sont très fidèles à la marque. En particulier chez les créatifs, les premiers à avoir misé sur Apple. Microsoft essaie justement d’établir la même stratégie à long terme avec ses tablettes. La migration de l’ordinateur vers la tablette prendra du temps mais quand elle se fera, le firme de Redmond sera au premier plan, aussi bien pour les créatifs que pour les utilisateurs « normaux ».

Alors qu’Apple fait de la pub pour son Ipad qui peut accéder à Internet sans Wi-Fi (ce qui est bien hein), Microsoft fait un véritable appel du pied aux créatifs à travers des publicités toujours plus recherchées. Une stratégie qui je pense, devrait porter ses fruits d’ici quelques années. Il suffit d’y réfléchir: on a tous en tête la dernière pub pour l’Iphone, le dernier Mac ou même pour les écouteurs sans fil, mais pour l’Ipad qui se souvient de sa dernière apparition à la télévision? Le marché des tablettes en est encore à ses balbutiements et Microsoft a clairement un boulevard à exploiter.

microsoft-surface-heleus-media.jpgInutile de préciser que Microsoft cherche à séduire les créatifs endurcis qui sont chez Apple depuis des années. Pour cette petite merveille, comptez tout de même 4000€.

En effet, il serait fou de le nier: Windows 10 attaque fort et rattrape bon nombre de ses lacunes en matière d’ergonomie, de sécurité, de design et même de performance par rapport à Mac OS, qui semble stagner de plus en plus. C’est assez logique quelque part puisque le système est en lui-même assez abouti et stable, que peut-on ajouter de plus? Une touchbar? Oui, mais ça reste un gadget. Un nouvel écran? Trop cher, et maintenant Dell fait aussi bien  (voire mieux ?) pour moins cher. De meilleures connectiques? Oui, mais l’excellent type-c ne s’est pas encore démocratisé. Alléger le poids des ordinateurs et les rendre plus fins? Bingo, il ne reste plus que ça. Mais cette politique a un prix, les ordinateurs Apple font toujours beaucoup de bruit à leur sortie, mais de plus en plus de mécontentement se font également entendre. Si la finesse et le poids réduits des ordinateurs Apple est toujours appréciée, de plus en plus de gens trouvent que l’ergonomie et les performances sont laissées de côté.

mac-apple-heleus-media.jpgLe classique, mais pour encore combien de temps ?

C’est le problème d’être leader dans un domaine? On se repose plus facilement sur ses lauriers et on a tout à perdre si on effectue pas assez ou trop de changements. L’avantage d’être le dauphin/challenger? On a tout à gagner en innovant. Après des années à avoir été le challenger, Apple s’est forgée une solide réputation au point de devenir numéro 1 dans nos esprits. On a tous rêvé d’avoir un Mac à un moment ou un autre. Auparavant on achetait Windows parce que c’était plus accessible et Mac quand on était musicien, graphiste, photographe ou que sais-je encore… Mais aujourd’hui les limites sont beaucoup plus floues. Et c’est Apple qui risque d’en payer les frais.

Le vent semble tourner car si la plupart des graphistes restent sur Mac, de plus en plus se laissent séduire par l’univers Windows. Après tout c’est moins cher, l’OS s’est beaucoup amélioré, on peut faire évoluer sa machine en changeant les pièces et grâce à Dell nous avons la possibilité d’avoir de très bons écrans à des prix raisonnables. Par ailleurs, la politique d’Apple à ce sujet est assez étrange. Des écrans d’ordinateurs 4k c’est bien, mais quand ils font 30 à 80cm de large, c’est -presque- inutile… Il n’y a que moi que ça choque? Je disais justement que la « faible » résolution des écrans n’était pas gênante (à la fin de l’article).

Vous l’aurez compris, Windows fait le maximum pour que vous puissiez mettre un de ses ordinateurs ou tablettes sur votre bureau. Par chance, il reste à Apple le marché des ordinateurs portables… Oh wait, c’est quoi ça, la Surface Pro/Studio ?

Si vous avez bien suivi, j’avais écrit que la tablette prise entre deux étaux que sont les smartphones et les ordinateurs portables, ce qui lui causait beaucoup de tort. Idem, chez la marque à la pomme. L’Ipad se vend beaucoup moins bien que les ordinateurs  ou les téléphones. Mais si justement la stratégie Microsoft était de faire en sorte que les ordinateurs portables soit pris à leur tour entre deux étaux que sont les ordinateurs fixes et les tablettes? L’idée a le mérite d’être intéressante. D’un côté les ordinateurs fixes qui se maintiennent dans le monde de l’entreprise et de l’autre, les tablettes qui nous le savons finiront par remplacer les ordinateurs portables (et à très long terme, les fixes).

Je spécule, je spécule mais avouez que que ça commence à faire beaucoup…

3 commentaires sur “Mac vs. Windows, où en sont-ils en 2017 ?

  1. 😉 ,
    la domination d’Apple dans la création avait un sens à une époque, quand ils fabriquaient des processeurs PowerPC qui donnaient un avantage de performance en graphisme. Aujourd’hui, la plupart qui utilisent Apple en graphisme le font par tradition (ou influence, ils écoutent les photographes qui pour la plupart ne s’y connaissent pas en informatique). En terme de performances, les PC sont devenus bien plus intéressants pour un prix largement inférieur. Le dernier argument pour Apple c’est la solidité du matos, combien j’ai entendu de photographes dire que le prix était plus élevé mais le coût inférieur sur le long terme, sans se rendre compte qu’en informatique les évolutions sont tellement régulières que tenir un ordi plus de 5 ans (surtout si on ne peut en changer quasiment aucun composant, ce qui est le cas des Apple) est devenu mission impossible, d’autant plus avec Apple qui pousse à renouveler systématiquement (pas que les iphones ^^ ). Donc prendre un macbook sous prétexte qu’il va tenir 20 ans n’est pas un argument quand tu vas de toute façon le remplacer 5 ans après (j’ai un vieil iMac datant de 20 ans, il marche toujours…mais il sert plus à rien lol).

    Aimé par 1 personne

    1. C’est vrai, Apple bénéficie d’une solide réputation. L’argument du « au moins avec un Mac j’en ai pour 5 ans de tranquillité » est encore souvent sorti alors que n’importe quel ordinateur portable (windows ou mac) qui sera traîné dans un sac en a généralement pour 3 ans dans le meilleur des cas. Entre les chutes, les chocs, la batterie constamment utilisée la durée de vie de l’ordinateur chute drastiquement. Par ailleurs je n’ai jamais vu le moindre utilisateur d’ordinateur portable (Windows ou Mac) garder son ordinateur plus de 3 ans en bon état.

      Après l’avantage indéniable des Mac c’est que je les trouve plus intuitifs et fluides pour une personne qui ne cherche pas à comprendre comment fonctionne sa machine (ce que je trouve étrange à plus de 1000€ la bête, il est toujours bon de savoir comme ça fonctionne en cas de problème).

      Une autre chose qui m’a choqué durant mes études: c’est de voir le nombre de personnes qui utilisent un mac (élèves, administration) pour du traitement de texte. Magique.

      J'aime

      1. C’est d’autant plus vrai qu’un windows même à 500€, quand tu sais comment ça fonctionne, c’est aussi fiable qu’un mac (notamment depuis Windows 7). Après l’interface, c’est aussi question d’habitude, comme pour les menus entre Canon et Nikon, étant Nikon depuis le début quand je prends un Canon en mains je suis aussi paumé qu’un canoniste quand je lui passe mon Nikon 😉 .

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s