[Test] Que vaut le Nikon 85mm f/1.8G ?

Image source: The Phoblographer

Véritable outil de prédilection des portraitistes, le 85mm  permet d’isoler facilement un sujet de son arrière-plan tout en le laissant suffisamment visible pour qu’on puisse deviner le décor qui entoure le sujet. Avec un 85mm f/1.4 (1400€) et un 105mm f/1.4 (2200€) que vaut ce « petit » objectif à 500€ comparé à ses frères bien plus onéreux?

Pour ce test, il n’est pas question de mesures mathématiques pour définir si un objectif répond oui ou non aux normes actuelles, les laboratoires photo le font très bien. Il s’agit plutôt d’un avis après plusieurs mois sur le terrain.

Tout d’abord, une brève description:

Focale: 85mm (équivalent 127,5mm en APS-C)
Monture: F (Nikon)
Format: Plein format et APS-C
Ouverture maximale: f/1.8
Distance minimale de mise au point: 0.8m
Autofocus: Oui, ultrasonique
Stabilisation: Non
Poids: 350g
Prix: 500€

85mm-nikon-heleux-1
Image source: Lens Data

Acquérir un 85mm lumineux pour faire du portrait, c’est entrer dans une nouvelle dimension, vraiment. Malheureusement les meilleures optiques sont souvent les plus chères. Par chance, Nikon propose une version abordable (500€ tout de même) de son petit téléobjectif à peine moins lumineux que ses objectifs haut de gamme destinés au portraits à partir de 1400€ (!).

Prise en main
Cet objectif n’est pas considéré comme haut de gamme par le constructeur puisqu’il n’a aucun liseré doré. Malgré ce « bridage » volontaire, Nikon ne bâcle pas sa copie pour autant. Avec sa construction plastique de qualité, l’optique reste solide et inspire confiance. Pas de jeu entre la bague de mise au point et le fut, la bague s’avère être très fluide et agréable sous la main quand on l’utilise. Le diamètre pour les filtres est de 67mm. L’ergonomie est bonne, l’interrupteur sur l’objectif tombe naturellement sous la main et avec son poids plume, l’ensemble est très agréable à tenir et à utiliser. Selon le constructeur l’objectif n’est pas tropicalisé (mais dois-je vous rappeler que le terme « tropicalisation » ne répond à aucune norme?).
L’ensemble est bien équilibré, l’ouverture plutôt généreuse de f/1.8 permet un allègement et une flexibilité d’utilisation qu’aucun 85mm f/1.4 ne peut avoir. Que ce soit en basse-lumière ou lors d’une très longue séance photo (ou les deux), cet objectif saura toujours se montrer efficace.

Performance optique
Les performances optique du 85mm f/1.8 sont très bonnes, il est bon partout et ce dès la pleine ouverture. L’image est homogène, très détaillée et le contraste est très bon. Sur ce genre d’objectifs plus que le niveau de restitution des détails (le piqué), on regarde surtout le bokeh, le flou d’arrière-plan. Évidemment il est de très bonne qualité. Piqué et bokeh se marient à merveille, ce qui donne parfois une belle impression de relief, de profondeur dans l’image. L’ensemble a beaucoup de caractère et est très agréable à regarder.

85mm-nikon-heleux-3
D750 + 85mm à f/4, 1/1600, ISO 100

En revanche une chose m’a beaucoup énervé sur cet objectif: ses aberrations chromatiques. Elles sont bien visibles sur un capteur 24mpx plein format et très gênantes sur un APS-C de 24mpx (logique: photosites plus petits donc plus exigeants). Après en avoir discuté autour de moi, il semblerait que tous les 85mm f/1.8G aient de très légères aberrations, et que quelques exemplaires soient défectueux (dont le mien, ce sont des choses qui arrivent).

85mm-nikon-heleux-6
Test à la va-vite sur trépieds D3200 + 85mm à f/6.3, 1/25, ISO 800, que les AC soient présentes à f/1.8, ok, mais à f/6.3 c’est du jamais vu!

Après avoir consulté la fiche technique de cet objectif, j’ai remarqué que cette optique n’avait pas de verre ED, ces fameux verres développés avec brio par Nikon qui limitent fortement voire suppriment les aberrations chromatiques. Je ne peux pas affirmer que ce soit la cause de mon problème mais tout porte à le croire.

Concernant les couleurs, certains objectifs ont parfois tendance à obtenir des couleurs légèrement jaunâtres ce n’est pas le cas de cet objectif qui délivre des clichés impeccables, très purs.

85mm-nikon-heleux-2.jpgD750 + 85mm, f/1.8, 1/400, ISO 100

85mm-nikon-heleux-7
D750 + 85mm, f/1.8, 1/4000, ISO 320

Si vous avez encore des doutes à propos de mes dires sur ce 85mm de Nikon, voilà les courbes MTF les dissiper:Nikon-85mm-f1.8G-MTF

Mise au point
La distance minimale de mise au point est de 80cm, ce qui permettra quelques plans très rapprochés mais sans réelle utilité dans 90% des cas.

Objectif pour le portrait oblige, la mise au point n’est pas très vive mais elle s’avère néanmoins précise. Même si la vitesse n’est pas primordiale sur ce type d’objectifs, j’aurais aimé qu’il soit un peu plus rapide. Pour des personnes qui posent la vitesse de l’AF est généralement suffisante mais pour avoir des enfants qui jouent ou des portraits volés c’est presque mission impossible. Dommage et c’est comme ça pour un paquet d’objectifs dédiés au portrait.

85mm-nikon-heleux-4
Un portrait volé, un des seuls réussis ce jour-là. D750 + 85mm à f/2.5, 1/3200 ISO 100.

Stabilisation optique
Aucune stabilisation, probablement pour limiter le poids et le prix du produit.

Pour conclure
Est-il nécessaire de craquer sa tire-lire pour s’offrir le précieux Nikon 85mm f/1.4 ? Absolument pas selon moi. Il est très proche  de son petit frère le 85mm f/1.8, seul le prix varie du simple au triple. En revanche la comparaison avec l’excellent 105mm f/1.4 prend tout son sens. Est-il nécessaire de rester raisonnable (85mm f/1.8g à 500€) ou de s’offrir l’excellence (105mm f/1.4 à 2000€)? Vous êtes la seule personne à pouvoir y répondre. Ce 85mm remplit parfaitement son rôle, les images sont belles et très vivantes même si pour ma part elles nécessitent parfois de passer du temps derrière l’ordinateur pour corriger les aberrations chromatiques.

14 commentaires sur “[Test] Que vaut le Nikon 85mm f/1.8G ?

  1. Bonjour Héléux,
    Le f/1.4G est aussi mieux construit, mais je suis aussi d’accord que ça ne vaut pas la différence de prix surtout quand on voit ceux des versions Sigma.
    J’ai ce f/1.8G et le 105 f/1.4E et franchement, la différence en terme de rendu (un 105 n’est pas un 85) et de qualité optique (le 105 est supérieur alors que le 85 f/1.4G est très proche du f/1.8G) justifie une partie du prix. Evidemment, le fait que le 105 f/1.4 soit unique en son genre a sans doute incité Nikon à booster le prix.
    En revanche, je te rejoins sur les aberrations chromatiques, donc soit on a tous les deux eu un manque de chance soit il en a vraiment beaucoup de base (pour avoir également lu et entendu beaucoup de retours, la majorité sont d’avis qu’il est particulièrement atteint par le phénomène, notamment aux grandes ouvertures, au point qu’il s’agit du seul objectif de ma panoplie à nécessiter un traitement particulier sur ce point malgré le module de correction de DxO qui n’arrive pas à tout enlever en automatique).

    Aimé par 1 personne

    1. Hello Alex,

      Même si c’est évident tu es satisfait du 105 ? Je rêve de me le prendre 🙂

      Concernant les AC, c’est vraiment compliqué de se faire un véritable avis: certains exemplaires semblent dénués d’aberrations, d’autres (comme les nôtres visiblement) en sont vraiment sujets. Ceci dit l’absence de verre ED en est peut-être la cause?
      Je n’utilise pas Dxo mais comme toi, Lightroom ne parvient pas non plus à retirer les AC, je dois le faire manuellement moi aussi, preuve de la ténacité du problème (jusqu’à f/6.3!).

      J'aime

      1. Re Héléux,
        Avant d’acheter le 85mm j’avais lu partout qu’il était sujet aux AC, donc je n’ai pas été surpris (et le fait de l’avoir lu partout est un signe que beaucoup d’exemplaires en sont atteints, Nikon a peut-être réglé le problème sur des séries récentes).
        Evidemment, satisfait du 105 😉 . Je garde le petit 85 pour voyager mais dès qu’on passe aux choses sérieuses, le 105 est imbattable pour qui n’a pas peur d’être encombré (je prends aussi souvent un 70-200 f/2.8 donc en comparaison, le 105 reste « léger », une stabilisation l’aurait rendu plus lourd et couteux en plus d’altérer la qualité optique, pour le moment j’ai l’impression que seul Tamron sur ses derniers modèles a été capable de trouver la solution, mais en portraits on shoote rarement plus long que 1/125ème, même sur le 70-200 j’ai tendance à désactiver la stab pour ne pas avoir à entendre et attendre la stab quand elle n’est pas utile, ce qui arrive souvent 🙂 ).
        J’ai aussi LR (tant que DxO ne permet pas la retouche locale…le catalogue, je m’en passe, j’ai pris l’habitude de bien organiser mes dossiers et je perds plus de temps dans LR avec les importations mais c’est parce que j’utilise principalement DxO).

        J'aime

      2. Salut,

        J’ai pu voir le 85mm f/1.8 d’un ami. Le sien est sujet aux AC mais elles restent très contenues à la pleine ouverture. En fermant un peu, elles disparaissent totalement.
        On peut donc penser que nos 85mm font partie des objectifs défectueux, pas de chance!

        J'aime

        1. Re,
          j’en ai rencontré plusieurs avec le même problème, comme dans certains tests comme celui-ci http://www.photozone.de/nikon_ff/717-nikkorafs8518ff?start=1 où on peut lire « the AF-S 85 shows noticeable bokeh fringing at large aperture settings », ou le monde de la photo dans lequel on peut lire « L’aberration chromatique est exemplaire avec 0,2 pixel au maximum, mais dans certains cas, et comme beaucoup de 85 mm lumineux de plusieurs marques, on verra dans des reflets ou à contre jour de petites franges violettes qui disparaissent en fermant un peu le diaphragme » ou encore ici https://www.lenstip.com/333.5-Lens_review-Nikon_Nikkor_AF-S_85_mm_f_1.8G__Chromatic_and_spherical_aberration.html où on voit bien les aberrations aux plus grandes ouvertures. Ces tests étant fait souvent sur les premières séries, il n’est pas impossible que Nikon ait amélioré le traitement des lentilles sur les suivantes, ou tout simplement que comme le montrent les tests il y a beaucoup de disparité sur ce modèle à ce niveau, Pour avoir fait des photos avec récemment, je confirme: le mien fait partie du mauvais côté de la disparité lol mais à partir de f/2.8 c’est beaucoup mieux.

          J'aime

  2. Re,
    j’ai laissé un commentaire mais j’ai mis quelques liens de sites de tests, j’ai l’impression qu’il n’est pas passé…j’ai repris certains commentaires de sites comme lenstip « Significant longitudinal chromatic aberration », le monde de la photo « Parfois petits reflets violets à pleine ouverture », ou photozone « the AF-S 85 shows noticeable bokeh fringing at large aperture settings », avec des images sur lenstip et photozone montrant bien les franges vertes et violettes.
    Ces tests étant souvent fait sur les premières séries, il est possible que Nikon ait changé le traitement pour les réduire sur les suivantes ou qu’il y ait une grande disparité à ce niveau. J’ai récemment fait des photos avec et je confirme: le mien fait partie du mauvais côté de la disparité lol mais à partir de f/2.8 elles disparaissent en grande partie, effectivement.

    J'aime

      1. Comme tu as joint un lien à ton commentaire, il a été placé en quarantaine, j’ai dû l’approuver pour qu’il apparaisse. C’est assez pratique pour éviter le spam mais c’est un peu embêtant quand on poste quelque chose de sérieux: on se demande si le commentaire est bien parti ou s’il s’agit d’un bug 🙂

        Pour revenir au 85mm, c’est assez étrange mais il semble effectivement y avoir plusieurs lots. La qualité de construction semble parfois aléatoire, attends c’est pas la critique que certains font sur les marques Tamron/Sigma/Samyang d’habitude ? 😀

        J'aime

      2. Ceux-là ont déjà trouvé la parade « c’est parce que les f/1.8 sont fabriqués en Chine, pas au Japon » ^^ pourtant c’est aussi le cas du 105 f/1.4, et pour l’instant personne ne se plaint que le D850 soit mauvais alors qu’il est fabriqué en Thaïlande 😉 .

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s