[Test] Que vaut le Samyang 135mm f/2 ?

Troisième et dernier objectif Samyang que je teste mais non des moindres, le 135mm f/2 s’avère être une véritable surprise. Mais des questions se posent: avec une telle focale, peut-on réellement se passer de l’AF et de la stabilisation? Quand le concept même de Samyang (des optiques pas chères mais sans  électronique) se heurte à la dure réalité que reste-t-il aux produits Samyang? C’est ce que nous allons savoir.

Pour ce test, il n’est pas question de mesures mathématiques pour définir si un objectif répond oui ou non aux normes actuelles. Les laboratoires photo le font très bien. Il s’agit plutôt d’un avis après plusieurs mois sur le terrain.

Tout d’abord, une brève description:

Focale: 135mm (équivalent 202mm en APS-C)
Monture: FE (Sony), F (Nikon), EF (Canon)
Format: Plein format et APS-C
Ouverture maximale: f/2
Distance minimale de mise au point: 0.8m
Autofocus: Non
Stabilisation: Non
Poids: 815g
Prix: 480€

samyang-heleux-test-avis-135-mm.jpg

Si le 85mm est l’outil de prédilection des portraitistes, alors le 135mm est l’arme absolue pour magnifier son sujet lors d’une séance photo. Un comparatif sur les performances optiques (restitution des détails, qualité du bokeh) avec le Nikon 85mm f/1.8 (au même prix mais avec AF) serait d’ailleurs très intéressante.

Prise en main/ergonomie
Lourd. C’est le mot. Bien qu’étant légère on est pourtant surpris par le poids de cette optique. Rassurez-vous on peut la tenir à bout de bras toute la journée mais la construction tout en métal a de quoi surprendre. Comme pour le 24mm f/1.4, le pare-soleil fait beaucoup trop plastoc et c’est bien dommage tant l’aspect de cet objectif fait sérieux.
La bague de mise au point est confortable bien que très longue. Il faudra s’y prendre à plusieurs fois pour faire le point de 0.8m à l’infini. Certains y verront un gage de précision, d’autres un ralentissement supplémentaire. L’ensemble est solide, mais n’est évidement pas tropicalisé. Bon à savoir, les versions Nikon sont équipées d’une puce électronique, ce qui permet de contrôler l’exposition depuis le boîtier et de bénéficier d’une assistance lors de la mise au point. Chez Sony, c’est le focus peaking qui viendra vous aider à faire le point. Chez Canon, rien de tout ça et sans raison de la part Samyang.

Performance optique
Terrible. La restitution des détails/le piqué est vraiment très bonne. Les 24mpx du D750 ne lui font pas peur et je pense même que cet objectif peut-être monté sur des capteurs plus exigeants encore comme celui du Nikon D810 (36mpx) voire même peut-être du Sony A7r/Nikon D850 (42/45mpx). À 450€ c’est plutôt pas mal, reconnaissons-le.

Le rendu des images est propre et très plaisant à regarder. En revanche si les résultats sont très bons, je les trouve très neutres, ils manquent un peu d’âme. C’est purement subjectif, et quand bien même ce serait vérifié rien n’empêche de rajouter du caractère lors du développement des photos. Mais si je compare au 85mm f/1.8G de Nikon (testé ici) ou même au 24mm de Samyang (testé ici), les images sont déjà moins contrastées lors du déclenchement. Encore une fois ce n’est pas vraiment un défaut, puisque ça se corrige facilement. Le flare est parfois un peu étrange (une bande lumineuse horizontale fait parfois son apparition), mais il reste agréable à voir dans 98% des cas. Je n’ai vu aucune aberration chromatique sur mes photos, on peut logiquement penser qu’elles sont très discrètes voire inexistantes si vous êtes optimiste. Le bokeh est évidemment très bon, il ne sera pas difficile de « noyer votre sujet net dans un océan de flou », bien évidemment cet effet est à son apogée avec appareil plein format.

samyang-heleux-test-avis-135-mm-3.jpg
Sony A7s +135mm, f/2, 1/500, ISO 200.

Bien que majoritairement testé sur un Sony A7s pour faciliter la mise au point (je reviendrai sur cet aspect un peu plus tard), je vous assure qu’il se comporte parfaitement avec mon D750.

Bien évidemment cette optique est très intéressante pour l’astrophotographie. Son ouverture généreuse de f/2 séduit beaucoup d’astrophotographes. Samyang ne trahit pas sa réputation, le 135mm est très doué pour l’astro.

samyang-heleux-test-avis-135-mm-1A7s à 135mm à f/2, 3.2s, ISO 16000. Malgré un temps de pose réduit, des constellations trop petites pour être vues avec un grand angle apparaissent avec cette (longue) focale.

Concernant les couleurs, certains objectifs ont parfois tendance à obtenir des couleurs légèrement jaunâtres ce n’est pas le cas de cet objectif qui délivre des clichés impeccables, très purs.

Si vous avez encore des doutes à propos de ce 135mm de Samyang, voilà les courbes MTF les dissiper:Samyang-135mm-f2-ED-UMC-lens-MTF-chart

Mise au point
Aucune mise au point automatique, il vous faudra tout faire à la main. Si vous êtes chez Nikon vous aurez le droit à un assistant de mise au point dans votre viseur, très pratique ce dernier fera clignoter un point quand la mise au point sera bonne. Si vous êtes chez Sony vous aurez le focus peaking et si vous êtes chez Canon vous n’auriez rien du tout et sans véritable raison. Utiliser un Samyang chez Canon est donc assez difficile et risqué à première vue.

Malgré l’obligation de faire le point manuellement, cet objectif procure un véritable plaisir à être utilisé. On utilise l’hyperfocale ou on prend le temps de faire correctement le point… L’air de rien cet objectif nous ramène quelques temps en arrière et permet d’acquérir de bonnes bases. On ne cherche plus à déclencher à tout va mais à le faire plus intelligemment et au bon moment, ce qui est très bénéfique. Est-ce que cela fait rater des occasions en or? Oui, ça m’est arrivé mais à la seconde où l’objectif est fixé sur le boîtier on sait dans quoi on met les pieds. Le focus peaking proposés par les boîtiers Sony vous aidera à aller bien plus vite dans votre recherche du point ceci dit. Chez Nikon ce sera moins efficace mais faisable grâce à l’aide à la mise au point (un point clignote dans le viseur quand la mise au point est faite). Chez Canon, oubliez les photos volées, il faudra être posé et surtout patient. Même si je suis séduit par cet objectif, je le déconseillerai aux Canonistes.

samyang-heleux-test-avis-135-mm-9.jpgA7s à 135mm à f/2, 1/1000, ISO 100. Le bokeh est très agréable à voir, on peut également voir une bande horizontale un peu plus claire vers le bas de l’image. Il s’agit du flare, qui est parfois assez erratique.

Stabilisation optique
Aucune stabilisation, à 135mm cela pourrait être utile pour utiliser des vitesses lentes sans risque de flou de bougé, mais même Sigma y a renoncé pour son 135mm f/1.8. Il faudra donc se contenter de monter en sensibilité ISO, par chance les boîtiers Sony et Nikon sont très bons à ce jeu là.

Bon à savoir
Après ce test, une chose me paraît évidente: ce genre d’optiques est vraiment fait pour s’accorder avec les appareils Sony. J’ai pris du plaisir à utiliser cet objectif sur mon D750, mais je me suis bien plus amusé avec l’A7s de Sony. Je suis un fan inconditionnel de la pleine ouverture ce qui implique que la mise au point doit être parfaite. Là-dessus, le focus peaking de Sony dans le viseur fait vraiment la différence. C’est une merveilleuse alliance entre le plaisir du manuel et la technologie qui rend l’ensemble très ergonomique.

Que reste-t-il aux reflex donc ? L’aide à la mise au point chez Nikon fonctionne bien mais elle est moins intuitive, chez Canon il n’y a rien (et c’est incompréhensible d’ailleurs, il est étonnant que Samyang ne dote pas ses objectifs en monture Canon d’une puce pour l’aide à la mise au point). Par chance, Nikon s’est enfin décidé à inclure le focus peaking en visée sur écran (live view) sur son dernier modèle le D850. C’est moins confortable qu’un viseur mais c’est déjà très bien. Reste plus qu’à attendre donc…

Pour conclure
Des 3 optiques Samyang que j’ai essayé (14mm, 24mm et ce 135mm), celle-ci est à mes yeux la plus réussie (la qualité optique est vraiment très bonne) mais la plus compliquée à utiliser.

Pour une utilisation uniquement photographique, je la déconseille aux possesseurs de reflex Canon, qui en l’absence d’assistance de la part du boîtier (la faute à Samyang de ne pas avoir mis de puce électronique pour la confirmation AF), auront bien du mal à faire leur point. Pour les Nikonistes (dont je faits partie) l’acquérir est une bonne idée mais avoir un 85mm motorisé reste indispensable (si vous avez le 105mm f/1.4, passez votre chemin vous avez le meilleur des deux mondes). SI vous êtes Sonistes (ce que je suis également), foncez! Le focus peaking vous permettra d’être très réactif et dans de nombreuses circonstances (mais gardez quand même un 85mm AF sous la main on ne sait jamais). Je n’ai pas eu l’occasion de le tester durant un mariage mais ça ne saurait tarder.

Si vous êtes mordu de la vidéo ou de l’astrophographie cette optique est très intéressante et ce peu importe la marque de votre boîtier, je la recommande.

samyang-heleux-test-avis-135-mm-7
A7s à 135mm à f/2, 1/4000, ISO 100. Le flare n’est pas totalement contenu, mais il reste maîtrisé et agréable à voir.

À nouveau, tout est affaire de compromis. Le prix alléchant de ce Samyang 135mm vaut-il réellement autant de contraintes ? Suivant votre boîtier, Nikon ou Sony, oui. La qualité est vraiment présente et le rendu d’un 135mm est très intéressant, je le préfère à celui d’un 85mm (même f/1.4). La profondeur de champs est moins grande et on peut s’éloigner davantage de son sujet pour le laisser tranquille. Comme toutes les optiques Samyang vous serez vite fixés: si dès les premières photos vous n’aimez pas, vous n’aimerez jamais. Si vos premiers déclenchements sont prometteurs, il y a de forts chances que cette optique devienne l’une de vos préférées. C’est mon cas.

Pour aller plus loin


Test du Samyang 14mm f/2.8
Test du Samyang 24mm f/1.4
Le Sony A7s face au Nikon D750

 

6 commentaires sur “[Test] Que vaut le Samyang 135mm f/2 ?

  1. Bonjour Héléux,
    J’ai pu utiliser ce 135mm sur mon D810 et je confirme, il est largement au niveau question qualité optique. J’ai aussi remarqué que le manque de contraste survenait surtout avec source de lumière incidente, donc même s’il est en plastique il vaut mieux utiliser le pare-soleil 😉 . Niveau aberrations chromatiques même chose, imperceptibles et confirmé dans tous les tests, tout comme la comma pour l’astrophoto. Après, n’oublions pas que les 14 et 24 sont plus anciens et que ce sont des focales plus compliquées à fabriquer, le 14mm que j’ai eu aussi tient la dragée haute au 14-24 f/2.8G (à 14mm, évidemment) pourtant très réputé.
    Sur D850 avec le focus peaking (s’il avait existé sur D810, bien qu’en fait je pense qu’il aurait dû être disponible sur tous les reflex depuis un bon moment sinon à quoi sert d’avoir la possibilité de bénéficier des avantages de la visée électronique, j’aurais sans doute gardé ce 135mm tant il est agréable à utiliser et optiquement excellent au point d’être comparable au Zeiss 3x plus cher).
    Une petite idée pour Nikon, qui dispose de l’assistance à la mise au point avec les Samyang (certains Canon ont commencé à l’avoir, également): pourquoi pas un genre de « radar de recul » pour indiquer que le point est fait en manuel, c’est tout à fait réalisable et serait très confortable pour ne pas avoir à être attentif en même temps sur le sujet et sur l’assistance 🙂 . Pour les canonistes, reste la loupe en liveview…

    Aimé par 1 personne

    1. Ça ne me surprend pas, cet objectif m’a vraiment bluffé. La restitution des détails/le piqué/la netteté est excellente. La seule chose qui manque à cette optique c’est une ouverture f/1.4 (qui aurait considérablement alourdi l’ensemble j’en conviens) pour l’astrophotographie même si à f/2 on fait déjà de bonnes choses.

      Pour le manque de contraste, c’est bien possible, je photographie toujours à pleine ouverture et très souvent en contre-jour, des conditions pas évidentes en somme. Pourtant le 135 s’en est sorti haut la main.

      J'aime

      1. Voilà à quoi ressemble un 135 f/1.4 😉 http://www.photographybay.com/wp-content/uploads/2015/10/Mitakon-Speedmaster-135mm-f1.4-Lens-3-700×394.jpg. Je pense que juste l’AF en plus au même prix et il serait un best seller éclipsant tous les autres, le Sigma Art serait le seul à encore pouvoir rivaliser, principalement pour son ouverture f/1.8!
        Mais oui, pour le contraste ça m’avait frappé en comparant une séance plein jour et une autre nuageuse. Heureusement que LR et DxO sont là! 😉

        J'aime

      2. 3000€ pour un 135mm f/1.4 ça calme… Pour l’AF c’est vrai que ce serait un plus mais d’un côté tout le charme de cet objectif c’est d’être manuel. L’air de rien j’ai pris beaucoup de plaisir à faire la map en manuel (on peut le faire avec un objectif AF mais par fainéantise on reste en auto).
        Pour le manque de contraste ça m’avait seulement choqué au moment du développement. Je sélectionne toujours des profils d’images neutres/flat pour photographier. Ça me permet d’avoir un fichier neutre que je peux retoucher librement et sans influence sur ordinateur avec un vrai écran calibré. Je ne fais pas confiance aux écrans des reflex, je les trouve trop flatteurs et saturés (et de par leur taille, la photo semble toujours nickelle).

        J'aime

      3. Et un 135mm f/1.4 manuel de cette taille, c’est plus pour le côté exploit et éventuellement utilisation particulière en studio. Pour le Samyang, malheureusement nous sommes à l’ère de l’AF, pour retrouver le charme des optiques manuelles, surtout chez Nikon, on a déjà un très large choix avec les anciens AI/AI-S, le Samyang n’a pour lui que sa qualité optique en comparaison.
        Même chose pour le traitement, de toute façon en RAW le traitement des couleurs et du contraste à l’arrière n’a aucun intérêt avec LR et DxO qui ne tiennent pas compte du traitement du boitier. L’écran arrière ne me sert qu’à vérifier la mise au point et en vidéo…et configurer le menu, bien sûr 😉 .

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s