Comment photographier la Voie Lactée? 1/3: la préparation

On me pose souvent la question, comment photographier les étoiles ou même la Voie Lactée? Contrairement à ce que l’on pourrait penser, c’est très simple mais il faut juste une excellente préparation pour faciliter la prise de vue et le développement. Pour simplifier la lecture, cet article sera divisé en trois sous-article ou étapes:

Étape #1: la préparation
Étape #2: la prise de vue
Étape #3: le développement

LA PRÉPARATION

Connaissances 
Tout d’abord, en astrophotographie, il y a trois notions à bien connaître:
-Le nightscape ou champ large, il s’agit simplement de photographier une grande partie du ciel avec un objectif grand angle. Cette discipline est la plus abordable aussi bien techniquement que financièrement.
-Le planétaire, qui consiste à photographier la Lune et autres planètes de notre système solaire. Mais cela demande des connaissances très précises.
-Le champ profond, il est composé d’objets célestes peu lumineux (galaxies, nébuleuses..etc), c’est ce qui demande le plus de compétences et de moyen financiers.

La Voie Lactée fait donc partie de la catégorie nightscape, un simple appareil reflex suffit pour la photographier.


 

Matériel
Il n’est pas nécessaire d’avoir du matériel onéreux pour photographier les étoiles. Pour autant je vous conseille d’éviter les capteurs micro 4/3, bien que performants leur sensibilité ISO est encore très limitée. Regardez plutôt pour des reflex APS-C en entrée de gamme, en occasion c’est encore mieux et moins couteux. Les optiques de kit comme le 18-55mm peuvent être utilisées. Bonne nouvelle donc vous pouvez emprunter le reflex de Tonton Jean-Roger lors de votre prochain repas de famille à la campagne.

photographier-voie-lactee-heleux-2.jpgGH4 + 9-18mm à 9mm, f/4, 20″, ISO 3200. Malgré un temps de pose très long et une haute sensibilité le GH4 peine à capturer la lumière de la Voie Lactée. C’est le (seul) problème des capteurs micro 4/3, ils ne sont pas encore assez sensibles. Avec 20s de pose à 3200 ISO, n’importe quel APS-C -même moins cher que le GH4- affichera de bien meilleurs résultats.

Peu importe l’appareil choisi, il doit impérativement disposer d’un mode manuel, c’est la seule contrainte.

Si vous le pouvez, empruntez  le Samyang 14mm f/2.8 -dont je vous parlais ici, ou tout autre objectif grand angle (de 8 à 24mm) lumineux (de f/1.4 à f/2.8). Il vous faudra également un bon trépieds, ou même un mini-trépieds (environ 20€) si vous voulez être proche du sol. La stabilité est la clé pour réussir une bonne photo. Il est primordial de bien connaître son matériel et ses limites, même si le ciel ne tourne pas vite, ne vous y trompez pas: le temps vous manquera. Il faut donc éviter d’en perdre en commettant des erreurs ou des approximations.

photographier-voie-lactee-heleuxLe contenu de mon sac pour photographier la Voie Lactée: un 14mm, un 24mm, un 50mm, un 135mm (qui sera associé par la suite à une monture équatoriale), un appareil photo plein format et deux trépieds. Dans l’absolu, on  pourrait ne garder que le 14mm et le mini-trépieds et opter pour un appareil APS-C pour faire diminuer la facture et le poids.

La sensibilité ISO de votre reflex, ne doit plus avoir de secret pour vous. Vous devez savoir jusqu’où votre appareil contient à le bruit numérique. Si je simplifie grossièrement, les reflex d’entrée et milieu de gamme (jusqu’à 750€) sont bons jusqu’à 1600ISO. Les reflex plus expert (de 800 à 1500€) peuvent monter facilement à 3200ISO. Les modèles « pro » (à partir de 1500€) sont évidemment les plus à l’aise, certains montent tranquillement à 12 800ISO. Évidemment, tout le monde n’a pas 2000€ à mettre dans un boîtier, c’est pourquoi il existe quelques astuces pour améliorer votre sensibilité ISO à moindre coût: l’exposition à droite. Mais je reviendrai dessus dans le prochain article.

Par ailleurs, nous souhaitons avoir des étoiles bien nettes, il est donc nécessaire de mettre un temps de pose suffisamment long pour avoir le plus de lumière possible mais le plus court possible pour éviter un filé d’étoiles (au lieu d’être des points les étoiles deviennent des traits), le ciel bouge ne l’oublions pas. Quel temps de pose choisir alors?

Utilisez la règle des « 500 », selon votre capteur vous obtiendrez:
Micro 4/3: 500/(VotreLongueurFocale x2) avec un 24mm, 500/(24×2)=10s de pose
APS-C: 500/(VotreLongueurFocale x1,5) avec un 24mm, 500/(24×1,5)=13s de pose
Plein Format: 500/VotreLongueurFocale avec un 24mm, 500/24x=20s de pose

Vous l’aurez compris le plein format est idéal, il gère bien mieux les hautes sensibilités ISO et permet des temps de pose bien plus longs que ne le permettent des capteurs APS-C et Micro 4/3 (voir pourquoi l’A7S a la meilleure sensibilité ISO).

70-200-f4-test-avis-heleux-7Un filé d’étoiles au D750 avec un 70-200 à 200mm, f/6.3, 191″, ISO 1600. Ici, même si c’est volontaire, le temps de pose est trop long pour un avoir des étoiles ponctuelles, le mouvement du ciel créé donc un filé d’étoiles.

Pensez à bien vous couvrir, hiver ou été, les nuits seront très fraiches. N’oubliez pas de vous munir d’un bonnet, en effet 30% de la chaleur s’évacue par la tête et une capuche ne suffira pas. Pour ma part: un sous-pull pour garder la chaleur du corps, une polaire pour tenir chaud et un coupe-vent. Pour les jambes, sous-pantalon moulant pour garder la chaleur du corps et un pantalon de ski (en hiver). Le vent sera votre pire ennemi, ne négligez pas ce point. N’oubliez pas de prendre de quoi vous éclairer également (avec éclairage rouge pour ne pas vous éblouir).


 

Repérage 
Dans un premier temps, éloignez-vous le plus possibles des villes. Si vous comptez aller au ski, la montagne est l’endroit rêvé pour l’astrophotographie. Dans l’idéal vérifiez bien qu’aucune ville ne se trouvera au Sud. La Voie Lactée est visible du Nord au Sud, mais le Bulbe Galactique -le plus intéressant, est au Sud. En France, il est visible du mois de mai au mois de septembre. Quant au reste de la Voie Lactée, il est visible toute l’année, mais il est moins bien moins lumineux.
Pour savoir si votre ciel est sujet à la pollution lumineuse, le site de l’Avex sera votre meilleur ami. Il est préférable d’être dans les zones bleues voire noires, ne négligez pas votre ciel, il vous le rendra bien.

heleux-faire-photo-voie-lactee-4
En bas à droite de l’image, la Voie Lactée semble plus chargée, il y a plus d’étoiles, il s’agit du Bulbe Galactique. (D750 + 14mm, f/3.5, 30s, ISO 3200)

De préférence, prenez une boussole (une vraie, pas celle de votre téléphone) pour vous repérer, ou à défaut mémorisez les points cardinaux. Petite astuce: regardez où le Soleil se lève et se couche. Il se lÈve à l’Est, il se cOUche à l’Ouest. La Voie Lactée va du Nord au Sud mais le Bulbe est uniquement au Sud. Pour allez plus loin, la galaxie d’Andromède est au Nord comme les Pléiades. La nébuleuse d’Orion est à l’Ouest. Pourquoi je vous dis tout ça? Parce qu’il s’agit d’objets célestes que vous pouvez apercevoir facilement avec un objectif classique.


 

Météo
Le facteur le plus capricieux est évidemment la météo. Si quelques nuages ne sont pas dérangeants et peuvent même embellir votre image, ils peuvent vite devenir trop présents, boucher le ciel et même refléter la pollution lumineuse. Pensez à consulter plusieurs sites de météo afin d’être sûr que le ciel est réellement exploitable.

a7s-sensibilite-iso-test-avis-8A7S à 14mm à f/2.8, 5s, ISO 12800, en regardant vers le Nord (le Sud était bouché par des nuages, impossible d’avoir le Bulbe et c’est très frustrant).

À cela s’ajoute le calendrier lunaire, n’espérez pas avoir la Voie Lactée un soir de pleine Lune, cette dernière sera bien trop lumineuse et masquera bon nombre d’étoiles. Il faut donc regarder à l’avance sur Internet le calendrier lunaire afin que votre expédition d’astrophotographie se déroule dans les meilleures conditions.

 

Vous êtes maintenant fin prêt pour partir à l’aventure, mais le plus difficile reste à venir: la prise de vue et dans le froid s’il vous plaît!

 

5 commentaires sur “Comment photographier la Voie Lactée? 1/3: la préparation

  1. Salut Héléux,

    Très bons conseils 😉 . Pour le MFT, le fait est que les constructeurs Panasonic et encore plus Olympus trichent un peu sur la sensibilité ISO. Enfin, en vrai ils trichent tous un peu, la valeur indiquée sur le boitier est rarement la valeur réelle du capteur, mais la différence entre les deux chez Pana et Oly est plus grande que les autres. En gros, on pense être à 3200ISO sur un MFT et on se dit « wahou on a de bons résultats à 3200! », sauf qu’en réalité on est plus proche de 1600ISO, donc on va devoir monter plus haut en ISO pour avoir la même exposition ou accepter d’avoir des photos souvent sous-exposées alors que ça ne devrait théoriquement pas être le cas à réglages équivalents.

    J'aime

    1. Salut,!

      Merci de m’apporter tes lumières! J’ignorais ce problème chez Panasonic et Olympus.
      Je savais qu’une photo à 1600 ISO est réellement à 1432ISO par exemple. Mais n’ayant pas suffisamment de connaissances sur le sujet j’ai préféré m’abstenir 🙂

      J'aime

      1. Re Héléux,

        on peut remarquer ça sur le site de DxO, quand on regarde les valeurs réelles comparées aux valeurs indiquées https://www.dxomark.com/Cameras/Compare/Side-by-side/Olympus-OM-D-E-M1-Mark-II-versus-Sony-A7S-II-versus-Nikon-D750___1136_1047_975, comme tu vois le Sony A7S II et le D750 sont en-dessous de la barre de valeur réelle mais avec une différence quasiment identiques, alors que l’Olympus est bien en-dessous, sur le Sony et le Nikon par exemple à 1600ISO boitier on est en fait à 1180 et 1147 alors que l’Olympus E-M1 II est à 688! La différence est déjà visible dès 200ISO boitier, pas étonnant donc que les tests sont enthousiastes sur ces boitiers et prétendent une montée en ISO propre jusqu’à 3200ISO, en réalité on n’est même pas à 1600ISO 😉 . Chez Panasonic même chose, mais un peu moins marquée, sur le GX8 par exemple 1600ISO boitier est en fait 902ISO, Panasonic est donc moins « truqueur » ^^.

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s