Comment photographier la Voie Lactée 3/3: le développement

Tradition oblige, bonne année! Le bonheur, la santé … Et surtout, la réussite! En parlant de réussite, il est temps d’achever cette série d’articles dédiés aux photographies de la Voie Lactée. Je n’ai pas la prétention de vous apprendre à utiliser Photoshop , Lightroom ou Camera Raw, je me contenterai donc d’évoquer des astuces pour développer correctement vos photographies. Pour rappel, cet article est divisé en trois sous-article ou étapes:

Étape #1: la préparation
Étape #2: la prise de vue
Étape #3: le développement

LE DÉVELOPPEMENT

Rattraper les hautes et basses lumières
Les nuits sont rarement parfaites, et certaines lumières peuvent être cramées (villes au loin, lampadaires..) et des ombres peuvent être bouchées. C’est d’ailleurs pour cela que l’on préférera utiliser le format RAW de votre appareil photo: ce dernier permet un développement et des corrections très poussés. Des zones blanches ou noires peuvent vite devenir contraignantes sur votre photographie et pour cela les curseurs Tons clairs/Tons foncés dans l’onglet Réglages de base peuvent faire de petits miracles. Néanmoins, si on peut facilement pousser le curseur des Tons clairs dans les extrêmes sans perte de qualité, ce n’est pas le cas du curseur pour Tons foncés qui peut vite amener du bruit numérique dans les ombres que vous tentiez d’éclairer. Le principe étant le même que l’exposition à droite (dont je parlais ici), assombrir une zone trop claire est bien plus simple que d’éclaircir une zone sombre.

heleux-comment-faire-photo-voie-lactee-9.jpg
C’est dans le premier onglet « Réglages de base »  que les curseurs les plus importants sont placés. Avec eux, vous puvez obtenir des résultats assez facilement.


 

Pollution lumineuse
Il est de plus en plus difficile de trouver de bons endroits où le ciel n’est pas pollué par la lumière des ville, mais rassurez-vous on peut contenir la pollution assez facilement. Cette dernière peut même apporter une touche esthétique non négligeable si elle est correctement maîtrisée.

Pour ce faire, rien de plus simple: dans l’onglet Réglages de base poussez la Saturation et la Vibrance au maximum, et jouez ensuite avec la Température et la Teinte de votre image afin de réduire au maximum la lueur orange. Vous êtes en train de modifier votre balance des blancs de votre photographie. Le but étant de garder une couleur naturelle pour le ciel, il est conseillé de déplacer la température de l’image vers le bleu et la teinte vers le violet. Une fois que la zone orange (la pollution) a été réduite au maximum, remettez vos curseurs de Vibrance et de Saturation à un niveau normal et acceptable. Si vous vous êtes bien débrouillé la pollution lumineuse est déjà bien réduite.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Après développement, la pollution est certes plus colorée mais bien plus basse dans le ciel. Les zones légèrement violettes sur le fichier édité étaient initialement de la PL (en jaune/orange donc).


Vibrance, saturation quelle différence ?
La différence est difficile à expliquer, mais pour faire simple la vibrance est une saturation plus douce et plus modérée qui évite l’écrêtage des couleurs lorsqu’elles sont au niveau maximum (et la perte de détails qui va avec). Je reviendrai sur ce point très prochainement.

En général, s’il faut rajouter des couleurs je conseille toujours de jouer d’abord avec la vibrance puis avec la saturation. Sur la plupart de mes photos la saturation ne dépasse pas +10 et la vibrance oscille entre +25 et +35.


 

Attention au contraste
Habituellement, je travaille avec des profils d’image uniforme afin de retravailler efficacement mes couleurs et sans la moindre influence. L’image qui sort de mon appareil est terne, grisâtre. Elle manque cruellement de contraste. Il faut donc que j’en ajoute, toutefois si le contraste permet de donner des images de nuit saisissantes, il ajoute également beaucoup de bruit. Il convient donc de l’utiliser avec parcimonie. Et vous pouvez également jouer avec la profondeur des noirs et des blancs dans l’onglet Réglages de base afin de améliorer le contraste des étoiles sans ajouter trop de bruit.



Réduire le bruit ISO

Le principal problème en astrophotographie reste évidemment le bruit ISO. Il y a plusieurs possibilités pour le réduire efficacement (mais pas complètement malheureusement). La première est l’exposition à droite, ce qui consiste à surexposer son image lors du déclenchement, et à abaisser la luminosité sur ordinateur par la suite. En diminuant le signal (la luminosité), on réduit intrinsèquement le bruit. La deuxième méthode consiste utiliser les algorithmes de votre logiciel pour réduire le grain. Seul problème: l’effet appliqué est semblable à un lissage de l’image, on perd donc du détail.

Il y a bien une troisième méthode qui consiste à assembler dark, flat et offset pour réduire tous les défauts du capteur mais elle est surtout utilisée pour les photos de champ profond et demande bien plus de temps.

Méthode #1
Vous avez choisi de surexposer votre image au moment de prendre votre photo et tout logiquement votre histogramme se trouve être en majeure partie à droite. Pour réduire le bruit rien de plus simple: dans l’onglet réglages de base, déplacez votre curseur vers la gauche afin de compenser votre surexposition. Si vous avez surexposé de 1,3 diaphragme, compensez de -1,3 sur Camera Raw (qui est un plug-in qui ouvrent vos fichiers raws que ce soit sur Mac ou PC, Lightroom ou Photoshop).

Une fois que c’est fait, votre image doit n’avoir que très peu de grain normalement. Si toutefois il reste un peu de bruit, référez-vous à la méthode #2.

Ce diaporama nécessite JavaScript.


Une surexposition quelque peu grossière (+2!) mais qui permet de voir les résultats de l’exposition à droite: le bruit dans les arbres a disparu.

Méthode #2
Si vous n’avez pas pu utiliser l’exposition à droite, ou si le bruit reste encore trop présent, vous pouvez toujours diminuer le grain via votre logiciel de retouche. Dans l’encart Réduction du bruit de l’onglet Détails, il y a plusieurs curseurs pour réduire efficacement le bruit ISO:
#Luminance: Réduit le bruit de luminance
#Détail luminance: Compense la réduction du bruit en essayant de préserver des détails.
#Contraste luminance: En lissant l’image on perd du contraste, le but de cet outil est de le préserver.
#Couleur: Réduit le bruit chromatique, ces artefacts colorés disgracieux qui virent généralement vers le rouge/magenta. C’est un des seuls curseurs qu’on peut pousser franchement.
#Détail couleur: Permet de garder du détails dans les couleurs.

heleux-comment-faire-photo-voie-lactee.gif
Même si la réduction de bruit logicielle lisse/floute les images on peut tout de même obtenir de bons résultats.

Maintenant que vous connaissez les fonctions de ces curseurs et que vous les avez testés, je vous conseille une méthode toute simple pour diminuer le bruit sans perdre trop de détails. Zoomer à 50% pour réduire le bruit de votre image, puis zoomer à 100% pour rajouter de la netteté avec le curseur Clarté dans l’onglet Réglages de base ou en augmentant les détails de luminance dans l’onglet Détails.


 

Éclairez votre Voie Lactée
Vous y êtes presque, maintenant si votre Voie Lactée manque un peu de piquant (qu’elle se fond un peu trop dans le ciel), vous pouvez la faire ressortir un peu en utilisant l’outil pinceau. Surexposez-le légèrement (+0,5), pensez bien à appliquer un contour progressif et appliquez le pinceau dans les zones les plus claires de la Voie Lactée. Le contraste se fera naturellement avec le ciel et le centre du bulble galactique qui seront plus sombres. Il reste évidement un tas de paramètres en prendre en compte mais il sont bien moins élémentaires que les points que j’ai énoncé jusqu’ici. Si vous vous débrouillez bien, les premiers résultats doivent être là. Pour ma part, et même si j’ai choisi des couleurs assez exotiques, le résultat me plaît bien:

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Mais qu’en est-il du bruit numérique sachant que cette photo était légèrement sous-exposée? Et bien voyez par vous-même:
heleux-faire-photo-voie-lactee-5.jpg
Sur ce zoom à 100%, on voit bien qu’il est impossible d’éliminer totalement le bruit de luminance (le grain), toutefois le bruit chromatique a disparu, c’est le plus important.

Avec ces 3 articles sur la Voie Lactée (la préparation, la prise de vue et celui-ci, le développement), notre galaxie n’aura plus de secret pour vous en 2018! En espérant que cette année vous soit couronnée de succès -et laissez m’en un peu pour Héléux  !

26 commentaires sur “Comment photographier la Voie Lactée 3/3: le développement

  1. Coucou héléux, bonne année à toi aussi 🙂 !

    Pour ma part, je joue beaucoup plus sur le contraste. En le poussant, basiquement on rend les zones claires plus claires et les zones sombres plus sombres, ça rend le noir du ciel plus noir (sur une photo classique type portrait il faut que le sujet s’y prête, sur un ciel de nuit ça s’y prête carrément) et ressort les étoiles . En gros je fais comme toi avec le pinceau mais plutôt que de monter l’exposition je monte le contraste, ça a en plus l’avantage de réduire le bruit.
    Par contre, l’idée de sur-exposer à droite ne me semble pas non plus très intéressante, en baissant l’exposition après on réduit le bruit…qu’on a ajouté en sur-exposant, en fait. Autant exposer normalement et agir uniquement sur les hautes lumières en post-traitement. Après, selon les conditions (temps de pose suffisamment court), la fonction HDR de Lightroom combiné à un petit bracketing d’exposition peut aussi servir, même si je conseillerais plus ça sur des Canon que des Nikon ou Sony meilleurs en dynamique.
    Sur la vibrance tout à fait d’accord, personnellement j’ai même plutôt tendance à aller dans le négatif sur la saturation pour avoir des couleurs moins « tape-à-l’oeil » mais c’est un choix perso lié au fait que je fais beaucoup de portraits (en paysages aussi, cependant, rien ne me pique plus les yeux qu’un vert de campagne fluo lol).
    Evidemment, shooter en raw! 😉
    Petite remarque sur la dernière photo, dont on ne parle pas assez souvent: la coma. Il faut bien préciser aux débutants que ces « filés » d’étoiles n’en sont pas forcément, d’autant plus que la partie de la photo montrée correspond à une zone située près d’un bord de la photo.

    J'aime

    1. Salut Alex !
      J’ai réessayé de jouer uniquement sur le contraste et cela entraine systématiquement une augmentation du bruit chez moi. Évidemment de +20 à +50 c’est acceptable (c’est généralement dans ces eaux-là que je joue avec le contraste) mais à +100 c’est assez visible. C’est pour cela que je disais que l’augmentation du contraste augmente le bruit et qu’il faut parfois se limiter. Après tu as peut-être une méthode qui te permet d’éviter ce problème, je t’avoue que j’ai bien envie d’en savoir plus.

      Pour ce qui est de surexposer à droite, comme je le disais dans la 2e partie, il est préférable de surexposer en augmentant le temps de pose mais ça n’est pas toujours possible, dans ce cas il faut jouer avec la sensibilité. En se mettant à 6400 ISO plutôt qu’à 3200 lors de la prise de vue, et en abaissant d’un diaph lors du traitement (pour revenir à un équivalent 3200 ISO), au final les images sont plus propres que des photos prises nativement à 3200 ISO. La différence n’est pas des plus flagrantes, certes, mais cette méthode permet de réduire efficacement le bruit et sans lisser l’image ce qui est tout de même préférable. [Edit: pardonnez ma fatigue, je viens juste de dire n’importe quoi]

      Mais tu as raison: cela peut poser un problème de dynamique, mais c’est assez rare la nuit sauf si on reste près d’un lampadaire. 🙂

      J’ai également ce problème avec le vert, que ce soit pour du paysage, de l’animalier ou même un portrait où on verrait des feuilles en arrière-plan, je suis généralement obligé de l’assombrir sérieusement afin qu’il ne soit pas flashie.

      Pour la coma, tu as entièrement raison, je pense même que je avis éditer l’article par la suite merci !

      J'aime

      1. Re Héléux,

        il est vrai que la méthode en poussant le contraste fonctionne surtout si tu gardes ton ciel noir, avec la teinte bleutée que tu y ajoutes ce n’est pas aussi efficace (pour avoir ce rendu j’ajoute plutôt un filtre bleu, ça n’agit pas sur le bruit). Même chose pour la dynamique, avec cette méthode de base le noir du ciel c’est du noir et les étoiles sont des points de lumière donc plus la dynamique est grande plus on distinguera d’étoiles dès la prise de vue, moins de travail en traitement pour les faire ressortir avec moins de remontée du bruit. Ca n’empêche pas qu’il reste un gros travail pour ce genre de photos 😉 , en revanche pour la surexposition le fait de shooter à 6400ISO au lieu de 3200 ajoutera des défauts dus au bruit, soit plus de pixels altérés que le logiciel devra corriger et qu’il n’aurait pas eu à faire à 3200. Utiliser la courbe des tons est aussi très efficace pour agir sur une tonalité de lumière sans toucher aux autres.
        Pour le vert, un conseil, utilise le TSL en baissant la saturation des jaunes, tu retrouveras des verts plus doux et en baissant la luminosité dans cette même teinte tu assombriras aussi le vert. Les capteurs Nikon sont très flashy sur les verts (et les Pentax et Sony aussi, du coup), mais avec des Canon ou autre j’ai souvent eu le même constat, possible que la matrice de bayer qui utilise 2x plus de photosites pour le vert ait une influence là-dessus.

        J'aime

  2. Toutes mes excuses Alex, je me suis emmêlé les pinceaux 🙂

    Effectivement, surexposer en jouant UNIQUEMENT sur la sensibilité ISO ne sert pas à grand chose, -c’est pourtant pas faute d’avoir essayé. En revanche, l’exposition à droite permet de contenir le bruit plus facilement (et de monter dans les hautes sensibilités accessoirement). Je m’explique: soit une photo exposée normalement à f/2.8, 15″, ISO 6400, une configuration tout à fait acceptable avec un D750 et un 14-24 par exemple. En passant le temps de pose à 30″ (soit un diaph de plus si je ne m’abuse) et en abaissant ce gain lors du traitement on diminue efficacement le bruit. J’ai donc avancé pas mal de sottises dans mon précédent post 😀

    Désolé avec les vacances qui approchent j’ai la tête partout sauf sur les épaules!

    Pour revenir au vert, yep c’est parfois ce que je fais mais merci 😉

    J'aime

        1. C’est sûr que je ne l’ai pas vendu parce qu’il était mauvais, pas de crainte là-dessus 😉 . Mais je pratique beaucoup plus le portrait et la photo de rue aujourd’hui, il est temps de rationaliser le parc optique donc j’ai choisi le 20 f/1.8G à la place, suffisant pour moi et plus pratique pour voyager. Le 14-24 rejoindra la sacoche de quelqu’un qui l’utilisera plus que moi, tant mieux, un objectif comme ça mérite d’être sur le terrain plutôt que dans une armoire 🙂 à partir du moment où tu commences à utiliser un objectif en te disant « ça fait longtemps qu’il est pas sorti, je vais me forcer à l’utiliser » c’est qu’il ne te sert plus vraiment, autant le vendre ^^ .

          J'aime

          1. Arf, je connais bien ce problème!
            Ceci dit, tu gagnes au change: les 20 et 24mm f/1.8 sont vraiment sublimes! J’ai le 24 depuis le mois de novembre, le rendu est juste incroyable! Et à en croire les tests, ces focales fixes sont meilleures que le 14-24 🙂

            J'aime

              1. Le 24 f/1.8 surtout est sublime, le 20 a quelques faiblesses aux grandes ouvertures mais pour les paysages ce n’est pas un problème et en f/1.4 il n’y a pas de Nikon, le Sigma Art est aussi excellent mais pare-soleil intégré et plus lourd. La force du 14-24 c’est d’être au même niveau que la plupart des focales fixes dans tout le range, mais voilà faut en avoir l’utilité sinon c’est juste une enclume au fond du sac, comme l’est un 70-200 f/2.8, 24-70 c’est plus spécial le range couvert est très compliqué à réaliser ^^.
                Pour les f/1.8, t’as bien choisi parce que c’est surtout le 24mm qui est bien meilleur au f/1.4G, autrement les 35/50/85 sont à peu près au même niveau que les f/1.4G voire un poil en-dessous (et tous sont descendus par les Sigma Art et les Tamron VC), le nouveau 28mm f/1.4E défonce la version f/1.8G et le 105 f/1.4E…pas de 105 f/1.8 donc pas de comparaison mais vu le niveau, s’ils arrivent à en faire un f/1.8 aussi bon ce sera déjà un exploit lol.

                J'aime

                1. Pour le coup même si les f/1.4 sont légèrement meilleures, les f/1.8 me paraissent mieux pensées, plus intéressantes et moins chères. C’est suffisant pour que je puisse dire qu’elles sont meilleures 🙂

                  Mais effectivement, il serait plus sage de dire qu’elles sont meilleures dans l’ensemble (poids, performances, prix..etc) que de dire ça sans information ^^

                  J'aime

                  1. Logique en même temps, les f/1.4 nécessitent plus de verres donc lentilles plus larges, plus lourdes et plus chères. Dans le cas contraire, ce serait les f/1.8 qui seraient mal pensés 😉 . D’autant que les f/1.4 sont moins plastiques, ça participe aussi à l’encombrement et au prix. Niveau perfs/prix Sigma et Tamron ont rendu leur haut de gamme ridicule (et pas que celle de Nikon), les f/1.8 Nikon sont les derniers objectifs à avoir un semblant d’intérêt en comparaison.
                    Personnellement, j’aurais aimé que Nikon sorte une gamme f/2 entre 20 et 105mm (VR pour les 50/85/105) et éventuellement f/2.8 pour un 14/16mm et 135/180mm, là on gagnerait en poids/encombrement/prix même par rapport aux hybrides. Bon, ils vont nous sortir un hybride APS-C et un FF avec nouvelle monture, pas ou peu d’objectifs pendant quelques années donc bague d’adaptation (ce que je trouve assez stupide, acheter un boitier pour sa compacité et y ajouter un accessoire qui va l’alourdir et le rendre plus épais), après soit des objectifs identiques à ceux qui existent déjà (en devant une nouvelle fois sortir des zooms APS-C mais peu de focales fixes pour ce format, donc aucun gain sur le poids/encombrement) soit des objectifs uniques type f/1.2 qu’ils ne peuvent pas faire sur reflex qui seront encore plus lourds, encombrants et chers, avec éventuellement comme avantage sur leurs reflexs de meilleurs perfs en vidéo (encore faut-il qu’il nous sorte une visée électronique moins pourrie que celle de leurs reflex)…
                    J’ai vraiment du mal à comprendre la stratégie lol! Ils pensent vraiment que ça va concurrencer les hybrides Sony déjà bien implantés avec un parc optique certes moins important qu’en reflex Nikon mais bien plus large qu’un parc…inexistant, en fait ^^. Ils auraient mieux fait de se concentrer sur des objectifs manquants à leur panoplie genre 24-70 (ou 85) f/4 plus haut de gamme que leur f/3.5-4.5 en plastique, un 10(ou 12)-24 f/4, un UGA type 16 ou 18mm f/2 comme j’ai évoqué plus haut, un 105 f/1.8 ou f/2, un macro plus long que le 105mm et plus actuel que le 200 f/4D, un 50-135 f/2.8 pour APS-C (Sigma a été le seul à avoir tenté un équivalent 70-200, mais ils l’ont abandonné va savoir pourquoi)…bref des objectifs qui ne m’attireraient pas forcément mais que beaucoup apprécieraient, bien qu’un 24-85 f/4 je cracherais pas dessus ^^. Et s’ils tenaient vraiment à sortir un hybride, quitte à refaire entièrement une gamme optique, autant éviter de refaire la même et partir sur du MFT pour aller au bout de l’idée de proposer du compact et léger.

                    J'aime

                    1. Pour être honnête, cette stratégie me laisse perplexe également. Si Nikon sort des hybrides en FF et APS-C, elle risque de faire doublon avec avec la gamme reflex actuelle. On se souvient de Sony qui disait à qui voulait bien l’entendre que la monture A était toujours d’actualité. Aujourd’hui si la monture A n’est pas morte, elle est dans un profond coma, au profit de la monture E qui elle bénéficie des dernières nouveautés. Je serai curieux de connaître la stratégie de Nikon à ce sujet. Je ne vois pas trop comment on peut entretenir deux gammes aussi proches sans en abandonner une.

                      Après, on sait tous que les jours du reflex sont comptés. Quand on regarde le parc optique disponible en monture F, il est conséquent et malgré quelques optiques manquantes (un 24-70 f/4 comme tu le disais) on n’a plus grand chose à lui apporter. Nikon pourrait se permettre de sortir quelques boîtiers de temps à autre avant d’abandonner cette monture.

                      Là-dessus, une nouvelle monture pourrait parfaitement être lancée comme Sony l’avait fait. Au commencement, on utiliserait les optiques de monture F (via une bague d’adaptation, même si ça ruine la compacité, l’esthétisme..) avant de sortir de nouvelles optiques. Sony l’avait fait, on leur a craché dessus pour la pauvreté de leur parc optique en monture A et E. Mais aujourd’hui, les Sonistes ont les trio 16-35, 24-70 et 70-200 en f/2.8 et f/4 (ce que n’a pas Nikon), un 100-400, un 400/2.8, plusieurs focales fixes (28, 35, 50, 85, 100mm macro), un 24-105 et même un 14mm f/2.8 Samyang avec AF (!). Il manque effectivement quelques références, mais l’essentiel est présent en monture E.

                      La transition reflex/hybride me semble encore plus simple pour Nikon que cela ne l’avait été pour Sony (Nikon disposant d’une meilleure image pour commencer et de bien plus d’optiques en F que Sony en A). En sortant le « triumvirat » de la photo (16-35, 24,70 et 70-200) et quelques focales fixes classiques (24, 35, 50 et 85) sur 3 à 4 ans, la transition sur sa nouvelle monture se ferait vraiment en douceur et la plupart des utilisateurs retrouveraient rapidement leurs marques.

                      J'aime

                    2. Je ne serais pas aussi affirmatif sur le fait que les jours des reflex soient comptés, au contraire. Comme tu l’évoques, les parcs optiques sont très importants et une stratégie visant à la rendre obsolète ne pourrait que leur faire perdre d’énormes bénéfices.D’autant plus que les reflex bénéficient virtuellement de tous les avantages des hybrides concernant la visée électronique, la seule chose qui leur serait le plus difficile serait d’ajouter un viseur hybride comme sur certains Fujifilm. Sur les hybrides actuels, proposer une visée hybride serait complexe du fait que l’ajout d’un miroir les obligerait à revoir entièrement leurs boitiers, les reflex n’ont pas ce problème puisqu’ils ont déjà une visée optique et une visée électronique. Tout comme il est physiquement possible de mettre un capteur FF comme celui du D5/1Dx II ou du D850/5DIV dans un carénage de D5000/200D pour proposer un FF à peine plus encombrant qu’un Sony A7 mais avec un capteur de format identique.
                      C’est d’ailleurs une stratégie que j’aurais bien mieux comprise ^^.
                      La nouvelle monture c’est ce qui est prévu, c’est pourquoi je parlais de refaire un parc optique et d’une bague en attendant, la différence avec Sony…c’est que Sony a pris place dans un marché qui n’était pas déjà occupé par Sony! 😉 après, les optiques Sony je ne les prendrais pas vraiment en exemple, par exemple un 50mm f/2.8 à 800€…Sur le trio, Nikon n’a juste pas le 24-70 f/4, les autres ils les ont (pas de 16-35 f/2.8 mais le fameux 14-24 à la place, ce n’est pas plus mal ^^). Et encore une fois, Sony a été précurseur également sur la visée électronique, domaine dans lequel Nikon est probablement le plus en retard. L’image de Nikon est, je pense, malheureusement la base sur laquelle ils ont fondé cette stratégie, en pensant que le nom de leur marque suffira à tout faire passer. Je doute que ce soit le cas, quand on voit déjà le plomb que leurs optiques ont pris dans l’aile avec les marques tierces.
                      Nikon ferait carrément mieux de se tourner vers l’amélioration de leurs gammes actuels, ne serait-ce que des viseurs plus confortables sur leurs boitiers APS-C comme Pentax le fait, stabiliser leurs capteurs aussi comme Pentax l’a fait, la preuve que ce n’est pas exclusif aux hybrides tout comme les fonctions de focus peaking ou de zebra, un AF plus performant en visée électronique comme le DPAF de Canon, pourquoi pas payer la taxe vidéo quitte à ce que les boitiers soient un peu plus chers pour pouvoir enregistrer + de 30 minutes à la fois lol…Et pour les objectifs, pourquoi ne pas se baser sur le 300mm f/4E ou Canon 400mm f/4 DOP et appliquer ce même type de construction légère et peu encombrante sur des focales plus traditionnels. Tout ça en majorité peut être fait immédiatement sans devoir reconstruire une gamme entière, certaines fonctions genre focus peaking pourraient même être ajoutés aux anciens boitiers par mise à jour, d’ailleurs!

                      J'aime

                    3. Et quand on parle du loup 😉 http://www.lemondedelaphoto.com/Samyang-AF-14-mm-f-2-8-EF,14225.html, pour monture EOS mais de grandes chances que Samyang ne laisse pas cette exclusivité aux reflex Canon pendant longtemps, ce serait d’autant plus étonnant qu’au départ c’était les versions Nikon et non Canon qui ont eu droit aux contacts pour modifier l’ouverture depuis le boitier et accéder à l’assistance de mise au point manuelle.

                      J'aime

  3. Arf, même si ça ne me fait pas plaisir je pense que le concept même des reflex est dépassé. Pour la simple et bonne raison que les éventuels clients seront toujours plus séduits par la nouveauté de la finesse, de l’encombrement réduit et du poids allégé que par une formule classique mais efficace. Quant à la gamme optique, rien de plus simple: qui s’intéressera encore au superbe 105mm f/1.4 monture F dans 10 ans quand Nikon garantira que son nouveau 105mm f/1,4 VR (en monture Z si on en croit les rumeurs) est compatible avec les capteurs de 50mpx ? Au final, la monture F (comme els autres) peut facilement être rayée du paysage, avec le temps 🙂

    En revanche, tu as raison: il reste le problème du viseur. Ceci dit, je pensais que le concept même du tactile était voué à l’échec (mettre ses doigts bien gras sur un bel écran franchement…). Pourtant le tactile c’est la norme, partout. Je ne serai qu’à moitié surpris si le viseur électronique tel qu’on le connait venait à s’imposer, de gré ou de force.

    Je ne vois pas les reflex disparaître comme ça, mais quand on voit un Sony a9 défier aussi facilement les cadors que sont les Nikon D5 et Canon 1D, il me paraît évident que le concept de reflex est dépassé. Soit il disparaîtra, soit il évoluera. (Comment?)

    Pour les optiques Sony, le 50mm f/2.8 est macro, d’où son prix 😉 Mais je te l’accorde les optiques Sony sont chères, puisque le 50/1.8 est à plus de 250€ tout de même!

    Un FF dans un corps de D3400, je rêve de ce combo moi aussi! Et je suis d’accord pourquoi Nikon ne s’inspire pas plus du travail effectué sur le 300 f/4 à peine plus long qu’un 24-70 ? Mystère, mystère…

    J'aime

    1. Ca ça ne concerne que ceux qui se laissent aveugler par les dimensions des boitiers haut de gamme et à capteur de tailles différentes comme je le constate systématiquement dans les comparatifs entre les X-T et les 5DIII ou D5, quand on compare des hybrides et reflex APS-C et des hybrides et reflex FF les certitudes sur l’encombrement, le poids et surtout le soi-disant prix plus abordable en hybride fondent comme neige au soleil ^^ (pour le prix, avec le marché de l’occasion la messe est dite pour les hybrides).
      Pour le 105 f/1.4, je ne vois pas le rapport avec les 50MP, le monture F les supporte très bien et un 105 f/1.4 monture Z serait un 105 f/1.4 pour FF donc aussi lourd et encombrant (même plus s’il est VR, mais alors Nikon aura poussé la bêtise jusqu’à proposer un hybride…sans capteur stabilisé! Auquel cas ce n’est pas la monture F qui serait rayé du paysage après 10 ans, un comble pour une monture qui tient depuis 70 ans ;), ce serait plutôt la monture Z qui serait à rayer dès sa sortie lol).
      Le système reflex évoluerait comment? Ben je pense un peu comme je désespère de le voir et que j’ai indiqué, corps plus fin et léger et amélioration sur la visée électro et les fonctions vidéos, s’ils ne le font pas c’est parce qu’ils savent qu’un FF dans un corps de D3400 (je dirais plutôt D5500 pour l’écran orientable et tactile 😉 ) ne pourrait pas être proposé à + de 800€ et que ça empièterait sur les gammes D5x00 et D7x00 (et 200D, 7x0D et 800D/80D chez Canon).
      Les A9 ne défient personne, en réalité, qui va s’intéresser aux D5/1Dx II et prendre un A9 à part ceux qui sont déjà équipés Sony? Nikon a vendu plus de D850 en 1 semaine que Sony n’a vendu de A9 en 3 mois et les premiers tests des A9 ont été moins élogieux. D’autant que le A9 confirme, une fois l’optique montée dessus adieu les supposés avantages d’encombrement, poids et prix…sans oublier que pour que l’A9 défie vraiment les D5/1Dx, le grip est indispensable. Encore heureux que Sony bénéficie du même avantage des reflex sur les optiques de marques tierces, sinon ce serait autant un marché de niche que les Fujifilm. Ce qui risque d’arriver à la monture Z, si comme je le pense leurs hybrides ne rencontrent pas le succès Sigma et Tamron appliqueront la même politique que pour la monture K: volume de vente trop faible pour s’y investir.
      Ils ne s’inspirent pas du travail sur le 300mm parce que les lentilles de Fresnel coutent très chères et ne sont pas au même niveau de qualité optique que les verres classiques (peut-être un jour ce sera le cas). C’est pour ça qu’ils ne l’ont fait que sur une longue focale, ils maitrisent mieux la qualité sur ce type d’objectif.
      Oui, j’ai pris le 50 f/2.8 comme exemple de prix pratiqué par Sony, même s’il est macro ça reste cher à ce prix-là on a un 150 Sigma ^^

      J'aime

      1. Je suis d’accord l’argument du poids, de l’encombrement et du prix ne fonctionne plus trop quand on monte une optique dessus. Mais ça n’empêche pas Sony de communiquer là-dessus, preuve qu’il y a au moins une cible qui est réceptive à cet argument. Personnellement, c’est un argument dont je me fiche pas mal mis certains y sont sensibles (ce que je trouve ridicule mais bon)

        Concernant le 105/1,4 évidemment qu’il est compatible avec les capteurs de 50mpx, mais quand son successeur viendra et que Nikon clamera haut et fort que son nouveau venu est meilleur que l’ancien et qu’il est compatible avec les capteurs de 50, 60, 70mpx que restera-t-il à la première itération ? Plein de choses évidement, mais la plus grande partie du public n’aura d’yeux que pour la nouveauté. C’est cela que je voulais dire dans mon précédent post 🙂

        Même si la recette reflex est efficace (et que je ne jure que par elle), à la seconde où Nikon sortira ses hybrides pour peu qu’ils soient bien pensés, la majeure partie des utilisateurs se tournera vers elle. Et même si le a9 n’est pas un « best-seller », il a déjà réussi son pari: quand il est sorti, il fait trembler le monde de la photo. On sait maintenant que Sony peut produire des modèles aussi rapides et performants que Nikon et Canon. Il ne reste qu’à étoffer leur parc optique et la plupart des personnes pourront déjà s’en satisfaire: On a de l’APS-C, du FF à 40mpx, à 24mpx, ultra sensible à 12mpx et un modèle pro/ultrarapide/sport/reportage/delamortquitue .

        Je reviens là-dessus mais je vois difficile comment Nikon arrivera à gérer deux montures sans que l’une vienne à empiéter sur l’autre. J’apprécie de tout cœur la monture F mais je vois mal Nikon sacrifier sa monture Z au bout de 3 ans d’exploitation. Alors que la monture F aussi sympathique soit-elle me paraît plus sacrifiable. Après ça fer peut-être comme la monture A, une sortie tous les 3 ans et très peu de nouveautés qui sont laissées pour la monture E. Ça me paraît assez probable, mais ça reviendrait à lasser la monture F mourir à très petit feu.

        Dans l’ensemble je suis d’accord avec toi, sacrifier la monture F me paraît être une mauvaise idée (elle est unique!), mais je ne serai qu’à moitié surpris si ça devait arriver.

        J'aime

        1. Sur le 105 f/1.4 c’est quand même spécial, rares sont les débiles pas capables de reconnaitre un argument marketing et prêts à débourser autant. La preuve, depuis la fameuse liste du D850, les ventes d’objectifs AF-S haut de gamme ne changent pas (celles du 105 f/1.4 sont d’ailleurs loin d’être bonnes).
          Pour le poids c’est d’autant plus ridicule sur les Sony FF, un boitier de 500g sur lequel on monte un objectif de 1Kg ça fait un beau déséquilibre ^^. A mon sens choisir un appareil léger commence par choisir un capteur plus petit, l’ensemble de l’appareil doit être équilibré, si un jour je passe à l’hybride ce sera en MFT (je l’ai d’ailleurs un peu fait puisque pour certaines sorties j’utilise un Panasonic LX100 ^^).
          Là aussi Sony ne peut pas vraiment se comparer à Nikon. Sony a commencé par supprimer la visée optique sur ses reflex (qu’on peut appeler des gros hybrides, maintenant lol), vu les perfs de Nikon dans ce domaine sur leur reflex ça ne me parait pas envisageable :p . Le A9 a surtout fait parler dans la presse, mais dans la mesure où ça n’a pas vraiment apporté de nouvelle clientèle à Sony ça reste des effets de manche.
          Je suis d’accord sur le fait que ce serait difficile pour eux de gérer deux montures, mais je suis loin d’être convaincu que ce sera la monture F qui sera abandonnée, Nikon a déjà prouvé qu’ils étaient capables d’abandonner un projet avant sortie mais après conception (Nikon DL).
          Monture F haut de gamme et Z grand public là aussi ça aurait été plus logique avec une monture Z en MFT, en fait la monture Z devrait logiquement permettre (si Nikon a fini ses bêtises) de sortir des focales f/1.2, peu probable que ce soit du grand public…

          J'aime

    1. Franchement, tu prendrais un hybride Nikon cette année, donc avec bague, alors qu’il te suffit d’acheter la bague monture E sur ton Sony A7? Tu lâcherais ton D750 pour un hybride qui coutera surement plus cher et sur lequel tu devras en plus payer une bague pour gagner péniblement 100g et perdre la prise en mains, l’autonomie et l’ergonomie de ton reflex en plus du viseur optique? Manquerait plus que Nikon change le sabot et même tes accessoires ne seront plus compatibles ^^.

      J'aime

    1. C’est justement la question que je me pose, et plus j’y pense moins j’y crois lol. A moins, comme tu le dis, que Nikon nous sorte 2 hybrides parfaits en tout point (super construction, super ergonomie, super autonomie, super viseur, super AF…) avec un parc optique relativement complet très rapidement, le tout à un prix défiant toute concurrence, je pense qu’ils vont ramer avec leur nouvelle monture et ce sera probablement le cas parce que rien que super AF en visée électronique, sortie rapide d’objectifs et prix défiant toute concurrence de la part de Nikon j’ai des doutes 😉 .

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s