[TEST] Que vaut le Nikon 24mm f/1.8G ?

Image source: Slr Lounge

L’optique n’avait pourtant pas fait grand bruit lors de son annonce. Pris entre le marteau et l’enclume que sont les Nikon 200-500f/5.6 et le 24-70 f/2.8, ce petit 24mm f/1.8 était a priori l’optique la moins intéressante lors de l’annonce simultanée de ces 3 produits. Et pourtant …

Je ne vais pas tourner au tour du pot, cet objectif est plein de surprises et la plupart des utilisateurs seront conquis. J’ai profité de mon récent séjour en montagne pour le tester comme il se doit. 

Pour commencer, saluons l’initiative de Nikon de décliner ces optiques haut de gamme f/1.4 en version f/1.8, plus abordable et à peine moins lumineuse. Des 20mm ou 24 mm f/1.8, c’est typiquement des produits qu’il manque à Canon ou Sony, où l’on ne peut choisir qu’entre des versions f/2.8 (accessibles mais « peu lumineuses ») et f/1.4 (lumineuses mais beaucoup trop chères).

Pour ce test, il n’est pas question de mesures mathématiques pour définir si un objectif répond oui ou non aux normes actuelles, les laboratoires photo le font très bien. Il s’agit plutôt d’un avis après plusieurs mois sur le terrain.

Tout d’abord, une brève description:

Focale: 24mm (équivalent 35mm en APS-C)
Monture: F (Nikon)
Format: Plein format et APS-C
Ouverture maximale: f/1.8
Distance minimale de mise au point: 0.23m
Autofocus: Oui, ultrasonique
Stabilisation: Non
Poids: 379g
Prix: 750€

test-avis-heleux-nikon-24-mm-f-1-8-8

Prise en main/Ergonomie
Ce 24mm est le compagnon idéal pour partir léger, comptez moins de 400g sur la balance. L’unique interrupteur pour activer la mise au point est assez discret mais facilement accessible. Le design est très plaisant, même si ça n’est pas mon critère principal pour acquérir un objectif, c’est toujours agréable d’avoir un beau produit dans la main.

 Ce 24mm est évidemment tropicalisé, même si le terme ne répond à aucune norme on peut aisément le sortir sous la pluie. Dans mon cas, la neige ne semble pas l’avoir trop dérangé. La construction inspire confiance, c’est du plastique mais ça reste sérieux.

La bague de mise au point est assez courte, on manque un peu de repère puisqu’on passe de 0,5m à l’infini en l’espace d’un seul petit centimètre.

 

Performance optique
Quel rendu ! La restitution des détails est excellente et ce dès f/1.8. Les aberrations chromatiques sont très discrètes, ce qui est assez rare pour un grand-angle. On peut facilement monter cette optique sur des capteurs de 24, 30, 36, 50mpx sans perdre en qualité.

test-avis-heleux-nikon-24-mm-f-1-8-3.jpg
D750 + 24mm à f/1.8, 5s, ISO 2500

En bonus les courbes MTF, si vous prêtez attention à ce genre de détails:
mtf

J’ai toujours eu tendance à penser que Nikon était un excellent fabriquant d’optique de 14 à 28mm et de 85 à 800mm. Cette réflexion se basait sur les excellents 14-24mm, 70-200 f/4, 200-500, 85 et 105mm …etc. Alors que les focales standards sont plutôt moyennes chez Nikon (24-70, 24-120, 50mm…). Difficile ici de me donner tort: ce 24mm est excellent. DXO Mark va même plus loin, puisque la boîte française estime que ce grand angle est même le meilleur de tous les 24mm existants (toutes marques et modèles confondus!), pas mal.

test-avis-heleux-nikon-24-mm-f-1-8-6.jpg
D750 + 24mm à f/1.8, 1-1600, ISO 50. À pleine ouverture les aberrations chromatique sont très bien contenues sur ce zoom à 100%.

Les couleurs et le contraste de cet objectif sont très justes, c’est très appréciable et ça réduit le temps de développement. Le vignettage est toutefois très important (jusqu’à f/4), mais ça se corrige facilement, une chance.

Le bokeh est assez marqué, est-ce réellement un défaut? Ça dépendra de l’utilisateur mais pour ma part j’y vois du caractère. Le flare est assez particulier: la source de lumière pourtant ponctuelle ressemble à une étoile. Certains apprécieront, d’autres non.

test-heleux-24-mm-nikon-f-1-8-avis-review-photographie-video-vfx
D750 + 24mm à f/1.8, 1/2500, ISO 64. Cela peut surprendre, mais le 24mm est une focale très intéressante pour le portrait.

Concernant les couleurs, certains objectifs ont parfois tendance à obtenir des couleurs légèrement jaunâtres ce n’est pas le cas de cet objectif qui délivre des clichés impeccables, très purs.

 

Mise au point
Comme toujours chez Nikon, l’AF est d’une efficacité exemplaire. Précis et rapide, il sera rarement pris en défaut même dans la pénombre grâce à son ouverture lumineuse de f/1.8.

 Évidemment la rapidité exemplaire de l’AF n’est pas hyper utile pour du paysage ou de l’astrophographie, où l’on a généralement le temps. Toutefois L’AF a pu suivre sans problème un chien sautant dans tous les sens et même un skieur, le tout sans perdre une seule fois le sujet. L’optique gagne donc en polyvalence, même si pour des actions de ce type où un AF véloce est nécessaire, on préférera des focales plus adaptées (typiquement un 70-200).

test-avis-heleux-nikon-24-mm-f-1-8.jpg
D750 + 24mm à f/3.5, 1/2500, ISO 100. L’AF n’a rencontré aucun problème pour suivre ce skieur, remarquable !
_DSC3364

 

La distance minimale de mise au point est de 23cm, utilisée avec l’ouverture maximale f/1.8, cette faible distance permet des cadrages originaux et sympathiques.

test-avis-heleux-nikon-24-mm-f-1-8-2
D750 + 24mm à f/1.8, 1/1600, ISO 100. La distance minimale de mise au point et l’ouverture généreuse de f/1.8, permet des compositions assez sympathiques.

 

Stabilisation optique
Aucune stabilisation n’est présente sur cette optique. Cette dernière aurait considérablement alourdi le poids (et le budget) de l’optique.

 

Bon à savoir
Au plus grandes ouvertures et dans les coins certaines étoiles forment des croix, c’est assez dommage même si ça reste négligeable. Si je ne me trompe pas, il s’agit d’une aberration de coma qui s’amenuise au fur et à mesure que l’on ferme l’objectif. Malgré cela, cette optique est tout à fait exploitable pour de l’astrophotographie.

test-avis-heleux-nikon-24-mm-f-1-8-4.jpg
D750 + 24mm à f/1.8, 5s, ISO 2500.

 

Pour conclure
Introuvable en occasion, une note excellente sur DXO, de nombreuses éloges à son sujet, ne cherchez plus le grand angle ultime est ici! Malgré un prix assez élevé pour une version f/1.8 (comptez 750€ tout de même), la qualité est largement au rendez-vous. Nikon signe ici une optique d’exception qui laisse la concurrence sur le carreau -y compris Sigma. Aucun utilisateur ne restera indifférent à cet objectif, pour ma part, je crois bien avoir trouvé mon joujou préféré.

test-avis-heleux-nikon-24-mm-f-1-8-9
D750 +24mm à f/9, 1/800, ISO 140.

 

5 commentaires sur “[TEST] Que vaut le Nikon 24mm f/1.8G ?

    1. Hello,
      C’est assez flou en fait. Au salon de la photo on m’avait dit qu’il était tropicalisé mais sur son site Nikon n’en fait pas mention. Toutefois, un joint d’étanchéité est présent au niveau de la monture et c’est ce qui fait que certains commerciaux / employés Nikon pourraient avoir tendance à affirmer qu’il est tropicalisé (je le pense en tout cas). Après tout, bon nombre de marques procèdent ainsi. Preuve que le terme tropicalisation est utilisé à tout bout de champ et n’importe comment. Ce serait bien qu’il y ait un peu plus de transparence dans ce domaine…

      J'aime

  1. Il est excellent, oui. Néanmoins je l’ai comparé longuement en piqué (sur D810) à f8 à cadrage égal
    avec mon vieux 28mm 2,8 AIS et devinez quoi? Mon vieil objectif est aussi bon et parfois un peu meilleur…

    J'aime

    1. Hello,

      C’est très intéressant comme commentaire. La preuve que des optiques plus anciennes ont encore quelques tours dans leur sac et sont toujours d’actualité.

      Néanmoins, à mes yeux observer la performance d’une optique à f/8 est certes intéressant mais dispensable: au final une telle ouverture sera utilisée quand les conditions sont idéales et que la lumière est bonne. Situation assez rare dans ma pratique photo et vidéo, c’est pourquoi je ne prends en compte que l’ouverture maximale, c’est celle que j’utilise dans 90% des cas.

      Après c’est sans compter que j’essaie de rester logique: l’objectif le plus performant du monde ne m’est d’aucune utilité s’il ne convient pas à ma façon de travailler (trop difficile à transporter, AF inefficace par exemple). C’est pourquoi malgré ses quelques défauts (vignettage assez marqués, coma dans les coins, prix…etc.) ce 24mm reste très pratique et ne produit que très peu de déchets quand on l’utilise. En ce sens, c’est une réussite 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s