Exploiter au mieux la 4K de votre appareil #1

Ce n’est pas nouveau, je passe souvent pour un fervent détracteur de la 4K. Pour être honnête j’apprécie cette caractéristique mais je trouve que son utilisation est loin d’être utile et pire elle incite à faire n’importe quoi, n’importe comment. Peu s’interrogent sur les possibilités qu’offre réellement cette définition et les contraintes qu’elle impose.

Voici donc quelques conseils et astuces pour utiliser cette définition hors-norme qu’est la 4k. Et vous verrez que secrètement j’en suis un fan absolu. Petit rappel, la  full HD est une définition de 1920×1080 pixels soit 2mpx, la 4K 8mpx. La 4K est donc 4 fois plus grande que la HD, ce qui lui assure une netteté très importante.

La 4k améliorera votre stabilisation … Ou amplifiera vos tremblements, au choix
Imaginez un peu: vous devez vous déplacer sur un terrain difficile pendant que vous filmez. Votre premier choix sera de prendre un stabilisateur éléctronique/gimbal/steadicam afin de stabiliser votre caméra. Le deuxième sera d’activer la stabilisation option ou mécanique de votre objectif ou appareil afin de lisser les tremblements. La troisième et dernière option sera de stabiliser de façon logicielle.

C’est une chance que le logiciel After Effects sache très bien le faire (et ce n’est pas le seul). Vous aurez beau courir, le rendu de votre plan sera d’une fluidité exemplaire. Seul hic, il faudra rogner (zoomer numériquement) dans l’image. Il faudra donc penser au moment du tournage à s’éloigner un peu du sujet afin que son action ne soit pas mal cadrée. Évidemment en rognant dans l’image (ce qui revient à zoomer) il y aura une perte de qualité. C’est pour cela qu’une timeline en HD sera parfaite: la perte de qualité sera inexistante tant que votre rush ne descend pas en-dessous de 2mpx, la taille de la HD, ce qui permet un recadrage important.

En combinant ces trois types de stabilisation, vous augmentez considérablement vos chances d’obtenir un plan en mouvement sans la moindre secousse. Néanmoins, cela demande un peu de pratique afin de bien connaître les limites de son matériel.

 

Sur le terrain ça donne quoi ?


Filmé en 4K avec un A7s II et un Nikon 24mm f/1.8 puis exporté en HD. Au final la stabilisation logicielle ne rogne que très peu dans l’image, un bon point !

 

À l’inverse il m’est déjà arrivé lors du montage de trouver qu’un plan fixe était trop sage, qu’il cassait le rythme du film assez rapide. Pas de problème en « zoomant » légèrement dans l’image on peut facilement simuler des tremblements de caméra portée à l’épaule. C’est propre, c’est pratique et il n’est pas nécessaire de rogner énormément pour le faire. C’est sûr, il aurait été préférable de penser à ce détail dès la préparation du tournage mais avouez que ça dépanne bien.

 

6 commentaires sur “Exploiter au mieux la 4K de votre appareil #1

  1. Salut Heleux,

    « ce qui lui assure une netteté très importante » aïe, j’ai mal… ^^ et la 4K ne change pas le rognage d’un stabilisateur logiciel, ça évite surtout la perte de résolution en exportant dans un format inférieur. Pour le moment je vois plus l’intérêt de ce type de résolution pour le cinéma, dans un salon ou sur un moniteur de bureau la taille des écrans et le recul ne permettent pas vraiment de justifier un tel nombre de pixels, même si on ne va pas se leurrer on se tape déjà du FHD sur des écrans de smartphone de 15cm de diagonale donc la 4K finira par être la norme pour tous les écrans lol mais pour le moment le nombre de médias affichés en 4K est trop faible, on commence à peine à avoir toutes les chaines en 1080p :p .

    Aimé par 1 personne

    1. Salut !

      Hahaha je me disais bien que cette phrase ferait tiquer ! Tu as entièrement raison dans l’idéal il faut prendre en compte les dimensions du support et la distance du sujet par rapport à celui-ci, mais bon par souci de simplicité, on résumera en affirmant que le but premier de la 4K est d’avoir plus de détails/netteté.

      Je suis d’accord avec toi et c’est d’ailleurs le but de cet article: diffuser en 4k c’est inutile. En revanche travailler sur cette dimension pour ensuite exporter en HD me paraît tout à fait approprié. « La 4K ne change pas le rognage d’un stabilisateur logiciel » oui, mais elle permet un rognage assez sévère, ce qui permet de beaucoup mieux compenser les tremblements. Le logiciel rognera toujours comme il entend pour stabiliser au mieux c’est évident. Mais à une certaine époque cette stabilisation n’était pas envisage (à moins de travailler en HD et d’exporter en 640*380), aujourd’hui elle prend tout sons sens.
      (Rien à voir, mais il est d’ailleurs étonnant de voir que les constructeurs d’appareils photo et caméras aient mis autant de temps à implanter nativement la stabilisation électronique/logicielle dans leurs produits.)

      À l’inverse de la FHD sur un smartphone, ça ne me dérange pas plus que ça: comme pour le print plus le support est petit et plus on s’en approche pour le consulter. Il faut donc davantage de détails 😉 Mais je ne me voile pas la face, la full HD sur nos téléphones répond avant-tout à un besoin marketing pour écouler les nouveaux modèles, certainement pas pour suivre les règles établies par le design print ou même notre confort.

      J'aime

      1. C’est même au-delà de ça pour la netteté, ça risque d’induire l’amalgame entre zone nette et piqué. « Normalement » (oui parce que maintenant on dit un peu ce qu’on veut ^^), le terme netteté désigne la zone de mise au point, donc il « faudrait » parler de piqué ou d’acutance pour les détails. D’ailleurs, en terme de netteté la 4K est plus exigeante, un décalage de mise au point se verra plus vite sur un écran suffisamment grand pour que la 4K soit utile. Même chose pour le piqué, donc les détails, en-dessous d’une certaine taille la différence est imperceptible. Ca fait un sacré paquet de conditions quand même, pour résumer à moins de se mettre à moins d’1m d’un écran de plus de 2m de diagonale la 4K n’aura pas grand intérêt sur les détails.
        En fait non, le rognage sévère ne compense pas mieux les tremblements, comme pour un appareil plus pixelisé qu’un autre plus tu recadres en affichant sur un même support plus les flous de mouvement (bougé ou sujet) sont visibles, on le voit bien quand on désactive la stab sur un long téléobjectif, rien que dans le viseur à main levée c’est l’horreur lol. Ensuite, le mouvement sur une vidéo dû au bougé est le même sur les bords comme au centre, donc le même bougé en FHD ou en 4K ça ne changera pas la partie rognée. Mais on est bien d’accord sur un point, je l’ai dit au-dessus, « ça évite surtout la perte de résolution en exportant dans un format inférieur » 😉 .
        (Pour la stab nativement implantée, jusqu’à récemment et pas encore sur tous les logiciels elle n’était pas toujours de bonne qualité).
        Même pas pour plus de détails la FHD sur un smartphone, t’as déjà essayé de t’approcher suffisamment pour voir les pixels? Ton oeil décroche la mise au point bien avant 😉 . Au contraire beaucoup se plaignent de leurs icônes trop petites (d’accord principalement parce que c’est plus simple de se plaindre que de trouver l’option pour les agrandir 😀 ).
        Néanmoins, comme on l’a dit, les supports de visualisation que sont les écrans continueront de monter en définition donc un autre intérêt de filmer en 4K aujourd’hui (mais sans exporter en FHD, du coup) sera utile plus tard, au même titre qu’on se plaint des photos 36/42/46/50MP aujourd’hui et qu’on sera content d’afficher sans upscaler sur de futurs écrans 8K 😉 .

        J'aime

        1. C’est promis, je ne parlerais plus de netteté mais d’acutance. Il vaut mieux être précis, c’est un domaine assez complexe où il existe bon nombre d’abus de langage, inutile de se compliquer davantage la tâche. 😉

          Je vois pas pourquoi tu argumentes sur l’utilité de la 4k, je suis entièrement d’accord avec toi. 😉

          Par contre, je ne suis pas du même avis que toi sur le rognage/zoom dans l’image. Mais je pense que l’on s’emmêle les pinceaux. Dis-moi si je m’égare mais j’ai l’impression que tu confonds avec la photo (où la stab électronique serait effectivement inutile)? Tu parles de flou bougé, or en vidéo c’est rarement gênant (dans la limite du raisonnable évidemment) puisque la vitesse standard c’est 24 à 30 i/s soit une vitesse d’obtu de 1/24 à 1/30 (des vitesses assez lentes qui favorisent le flou de bougé). Le but de la stab en vidéo n’est pas de réduire le flou de bougé (pour cela on utilisera des cadences d’images plus élevées) mais surtout de lisser les tremblements de la caméra afin d’avoir un plan où les mouvements seront « lissés » 😉 Et attention, si un mouvement de caméra est trop vif, la stab électronique ne sera d’aucune aide, elle sera plus appréciée en complément d’une autre ou si le cadreur ne bouge pas et qu’il doit filmer à bout de bras.

          Arf, l’argument du « demain c’est en 4k il faut filmer en 4k dès maintenant pour être à la mode demain » est une idiotie (donc un argument marketing qui fonctionne). On est même pas en 4k qu’on parle déjà de la 8k, à force de se dire comment sera demain on finit par ne rien faire aujourd’hui, et c’est le plus dommage. D’ailleurs l’arrivée de la HD ne nous jamais empêché de revoir un DVD ou de télécharger un bon film en 640*380. Effectivement c’est une chose à prendre en compte (un film HD est quand même plus agréable qu’un DVD) mais s’arrêter à ce critère, je trouve ça dommage et hyper frustrant. Puis les gens préfèrent investir dans de petits écrans 13″ en 4k que dans des écrans 30″ qui exploiterait réellement la 4k. La 4k sera la norme demain, mais que personne ne fera réellement différence avant un moment je pense 😀

          J'aime

          1. Non, non, je ne confonds pas ^^ les tremblements de la caméra proviennent bien des mouvements de celui qui tient l’appareil 😉 (quand j’ai évoqué le flou c’est pour parler des appareils plus pixelisés en photos, effectivement) donc c’est un bougé. Sinon les principes qu’on évoque sont bons hein juste que je dis bougé et tu dis tremblements 😉 relis-moi j’ai bien marqué d’abord tremblements, évoqué le flou pour la comparaison avec la photo, puis ai parlé des mouvements dû au bougé et non du flou, c’est la comparaison avec le flou qui a dû t’induire en erreur mais ma phrase n’était pas très bien construite non plus, j’aurais dû mieux séparé la partie où je parle de la photo et la partie sur la vidéo.
            Par contre, j’ai bien dit « UN AUTRE intérêt de filmer en 4K », pas « le seul » 😉 .
            Sinon tu peux aussi dire piqué, ça parlera plus aux gens qu’acutance lol.
            Après il y a aussi une distinction entre le rognage et le recadrage dans nos deux commentaires, quand je parle de rognage je ne parle que du recadrage lié à la stab électronique alors que le recadrage pour moi indique une volonté de vouloir resserrer sur un détail. Donc pour moi (c’est personnel hein) un rognage sévère n’est pas loin d’un recadrage involontaire, un peu comme le rognage quand on corrige l’horizon d’une photo quand ça tangue de 0.2° ça va mais quand la correction atteint des 10-20° là c’est très souvent (pas toujours bien sûr, il y a des situations extrêmes où fait comme on peut) un manque de compétence de celui qui tient l’appareil, quand même ^^.
            Sinon, on n’est même pas en 4K mais quand tu fais un tour chez Boulanger ou à la Fnac, là où il y a 3-4 ans voir une télé 4K c’était rare et assez cher aujourd’hui c’est plus de la moitié des télés exposées et très abordables. Etant donné que nos appareils filmant en 4K font partie des rares sources 4K qu’on a sous la main et que ces télés peuvent exploiter, dommage de ne pas en profiter un peu ^^. Mais là-dessus on est bien d’accord, l’utilité est relative puisque personne ne fera réellement la différence, c’est d’ailleurs étrange c’est l’argument que j’ai donné pour les smartphones et tu as argumenté dans le sens inverse 😀 . Malgré tout c’est un argument marketing qui fonctionne car, mine de rien, il y a un fond de vrai quand on se rappelle qu’il y à peine 15 ans personne n’avait de télé 150cm FHD dans son salon, donc je ne présumerai pas de la préférence des gens à ne pas investir dans des écrans de 5m en 8K quand ils seront dans leur budget lol. Personnellement, je suis sur vidéoprojecteur avec écran de 2.65m et j’avoue que de la 4K abordable là-dessus serait plus utile lol.

            J'aime

            1. En fait c’est simple, la FHD sur smartphones je trouve ça très appréciable mais c’est du bonus. J’avais un windows phone avec un écran de 6″ en 1280*720 (HD basique donc) c’était tout à fait exploitable. J’ai maintenant un téléphone avec un écran 5″ en HD aussi mais ce support étant bien plus petit il en résulte une sensation d’acutance plus élevée. C’est ce qui me fait dire que de la FHD sur des smartphones assez grands (5.5 à 6″) est appréciable. Mais bon encore une fois c’est du bonus: surtout qu’il y aura des traces de doigts sur l’écran. 😉 Mais entre de la FHD sur un écran de 6″ (que l’on consulte à une 20aine de centimètres) et un écran 13″ 4k (que l’on consulte à 50cm environ), il y a pour moi une grosse différence 😉 Dans le premier cas, c’est un petit plus appréciable, dans le second c’est le même concept mais poussé à l’exagération.

              Je suis d’accord, les gens finiront par investir dans ces écrans 8k, mais ce que je veux dire, c’est qu’il est encore loin le temps où ça arrivera et que plutôt que de produire du contenu qui s’adaptera aux usages de demain, il est 100fois plus préférable de travailler pour notre époque. Ça me rappelle ces vieux films des années 70/80 qui voulaient à tout prix être futuristes pour s’adapter aux générations suivantes (genre alien 3 avec un monstre entièrement numérique). Au final ils sont devenus ringards, alors qu’un film d’une même époque qui s’assume complètement et qui ne pense pas à ce qu’il sera dans une décennie se regarde encore aujourd’hui (genre alien 2, qui vieillit moins que son successeur car il y a très peu d’effets numériques).

              Pour en finir avec la stab, et c’est histoire de recadrage/rognage. Je ne vois pas la stab électronique comme atout principal pour se stabiliser c’est assez dangereux de se reposer uniquement sur elle (et inconscient, ce qui prouve un manque de connaissances sur le sujet comme tu l’as parfaitement évoqué juste avant). Mais elle permet de lisser les mouvements efficacement (et sans trop zoomer) si elle est couplée à une autre. En ce sens, il faut effectivement plus parler de recadrage que de rognage si tu préfères. J’ai parlé d’un rognage violent parce qu’elle le permet mais évidement il vaut mieux éviter 😉

              J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s