[TEST] Que vaut le Samyang 14mm f/2.8 FE ?

Image source: ephotozine.

J’avais déjà testé un Samyang 14mm qui était entièrement manuel (ici), mais celui-ci disposant d’une nouvelle formule optique et surtout d’un autofocus, un bref retour me semblait indispensable. En effet, les Sonystes ont maintenant le choix entre un Samyang 14mm entièrement manuel à 350€ et un autre, automatisé à plus de 700€. L’écart de prix est-il justifié?

Pour ce test, il n’est pas question de mesures mathématiques pour définir si un objectif répond oui ou non aux normes actuelles, les laboratoires photo le font très bien. Il s’agit plutôt d’un avis après plusieurs mois sur le terrain.

Tout d’abord, une brève description:

Focale: 14mm (équivalent 21mm en APS-C)
Monture: E (Sony)
Format: Plein format et APS-C
Ouverture maximale: f/2.8
Distance minimale de mise au point: 0.20m
Autofocus: Oui
Stabilisation: Non
Poids: 450g
Prix: 760€

heleux-14-mm-samayang-fe-test-avis-review (8)

Prise en main/ergonomie
Samyang nous délivre ici une optique épurée et plaisante à tenir en main. Le fut est en métal, la bague de mise au point manque un peu de sensation: elle est « électronique », c’est à présent un moteur qui s’occupe de déplacer les lentilles. Cette nouveauté est très surprenante et il faut le temps de s’y faire. Personnellement, ça ne me dérange pas trop. L’ensemble est solide, mais n’est évidement pas tropicalisé (mais dois-je vous rappeler que ce terne ne répond à aucune norme?). La lentille frontale est toujours surdimensionnée, attention à ne pas l’abîmer.

Cet objectif est également un peu plus léger que son prédécesseur manuel, cela ne fera pas de grosse différence à main levée mais sur un stabilisateur de type Zhiyun Crane V2 (limité à 1,2kg dans mon cas) l’ensemble (14mm + A7S II) passe de justesse, un bon point pour la vidéo donc !

Performance optique
Globalement l’optique se porte bien, de nombreux défauts ont été corrigés depuis la version manuelle mais la restitution des détails (l’acutance) est légèrement moins bonne. À pleine ouverture, les côtés sont moins tirés et la distorsion est beaucoup moins présente. Si vous êtres passionné par l’univers urbain, cette optique pourrait vous intéresser contrairement à la version manuelle qui souffre d’une sévère distorsion en moustache.

heleux-test-avis-review-fe-sony-samyang-14-mm-f-28-2-8-v3.jpg
Sony A7s + 14mm à f/9, 1/800, ISO 100

Concernant l’acutance, cette version motorisée est en retrait comparée à sa grande sœur manuelle. Néanmoins les résultats sont bons dès la pleine ouverture et excellents à f/5.6. Je suppose que c’est le prix à payer pour avoir moins de défauts en contrepartie. L’optique est certes moins piquée mais elle est devenue bien plus cohérente et équilibrée: les coins, les distorsions et le vignettage ont été retravaillés et sont bien plus discrets.

Faut-il choisir le piqué absolu ou l’homogénéité ? Chacun est libre de choisir, toujours est-il que ce 14mm avec AF reste d’excellente facture. Samyang s’est surtout illustrée avec les performances remarquables de ses produits pour l’astrophographie. Ici la promesse est respectée, les images sont toujours propres et même si les coins sont « étirés » c’est à peine discernable.

heleux-test-avis-review-fe-sony-samyang-14-mm-f-28-2-8-v4.jpg
Sony A7s + 14mm à f/4, 25″, ISO 12 800

Pour des paysages de nuit (et paysages tout court donc), le Samyang 14mm est excellent. Les coins sont meilleurs que sur l’ancienne version -qui était déjà réussie- et et le flare est toujours bien contenu. Avec le temps la focale de 14mm est devenue une de mes préférées. Allez faire un tour sur les groupes Flickr, vous comprendrez vite pourquoi.

Concernant les couleurs, certains objectifs ont parfois tendance à obtenir des couleurs légèrement jaunâtres ce n’est pas le cas de cet objectif qui délivre des clichés impeccables, très purs.

Mise au point
Grosse nouveauté, Samyang équipe maintenant ses objectifs d’un autofocus! Sur cette version la mise au point est précise et assez rapide (même si elle tâtonne un peu). L’optique gagne sérieusement en vivacité. La distance minimale de mise au point est de 20cm, par rapport à la version manuelle on gagne 8 centimètres qui à l’usage ne font pas forcément la différence. Néanmoins cette courte distance de mise au point permet des compositions assez audacieuses et sympathiques.

heleux-test-avis-review-fe-sony-samyang-14-mm-f-28-2-8.jpgSony A7s + 14mm à f/2.8, 6s, ISO 4 000

En revanche, si la bague de mise au point est « amusante » à utiliser de jour, elle est très difficile d’utilisation la nuit. Il est déjà délicat de trouver le point dans la pénombre, surtout avec un 14mm et encore plus avec un A7S de seulement 12 mpx. En déconnectant la bague des lentilles on manque cruellement de sensation et il n’est pas rare de rater le point car il n’y a aucune sensation de résistance que pouvait procurer les lentilles.

Cet aspect demande donc un peu de patience et de pratique, mais tout n’est pas à jeter. Selon la vitesse avec laquelle on fait le point, le Samyang s’adapte: avec une vitesse lente, la recherche du point est plus précise, avec une vitesse rapide elle est plus large. Si avec un 14mm ce principe est quelque peu limité, je ne doute pas de son utilité avec des focales plus longue. On peut donc saluer l’ajout de cette nouveauté qui pourrait permettre aux futurs produits d’être encore plus ergonomiques.

Stabilisation optique
Aucune stabilisation.

Bon à savoir
Si vous avez des doutes voici les courbes MTF communiquées par Samyang pour ce 14mm FE:

14mm20f2-820afCourbes MTF du Samyang 14mm f/2.8 FE

Si on compare à l’excellent Samyang 14mm manuel, ce dernier est légèrement plus performant au centre mais chute dans les coins. La nouvelle itération est plus homogène, cohérente et équilibrée.

14mm F2.8-T3.1
Courbes MTF du Samyang 14mm f/2.8 manuel


Pour conclure
Après un excellent 14mm entièrement manuel, Samyang revoie sa copie et nous propose une version motorisée de son objectif phare. Les choix sont assez étonnants de prime à bord : une acutance en baisse mais davantage d’homogénéité, moins de distorsions et de plus belles couleurs. Au final, cette décision s’avère payante. L’optique est performante et sans être exceptionnelle elle aura néanmoins une place légitime dans un sac photo.

Alors faut-il choisir la version AF ou manuelle ? C’est probablement le porte-monnaie qui aura le dernier mot mais pour ma part j’ai une petite préférence pour la version motorisée. L’acutance c’est important mais ce n’est pas la seule chose qui compte, le comportement global de l’optique est aussi important à mes yeux.

J’avais eu l’occasion de voir un 14mm Canon (2000€) couplé à un A7s II et même un 1D-C, il va sans dire que les résultats étaient très bons mais cette nouvelle version du 14mm de Samyang à 760€ n’a pas à rougir face à la concurrence, elle s’en tire haut la main.

 

heleux-14-mm-samayang-fe-test-avis-review (6).jpg
Sony A7s + 14mm à f/2.8, 4s, ISO 10 000. Cette photo a été prise lors d’une pause durant le tournage de Longue Nuit de Silence, un court-métrage dont je serai amené à vous reparler d’ici très peu de temps puisqu’il a été tourné entièrement en lumière naturelle avec un certain Mitkon 50mm f/0.95

5 commentaires sur “[TEST] Que vaut le Samyang 14mm f/2.8 FE ?

  1. Salut Heleux,

    vivement que Samyang fasse le même pour les montures Nikon et Canon ^^. Je suis aussi assez d’accord avec toi, sur un court télé type 85 ou 135mm l’acutance moins homogène n’est pas gênant car le sujet sera souvent centré mais sur un 14mm plutôt destiné à des panoramas où le sujet sera l’ensemble de l’image il vaut mieux plus d’homogénéité. La version manuelle était déjà excellente, comparable au 14-24 f/2.8G à 14mm, mais aujourd’hui un AF est quasiment devenu indispensable et sera encore plus appréciable sur les focales plus longues (si le 135 f/2 était AF il serait toujours dans mon sac, même sans stab :p ).

    J'aime

    1. Hello Alex,

      J’avais vu que Samyang allait sortir un 14mm AF pour Canon, mais je n’ai pas eu de nouvelles de ce côté, il est sorti ?

      Pour le coup la version sans AF était assez sympa à utiliser en manuel. Pour du paysage généralement on a le temps de faire le point, mais tu as raison l’AF rend l’objectif plus polyvalent (et donc intéressant), je me retrouve à l’utiliser davantage pour du reportage par exemple (même si son utilité première est de filmer). Comme tu dis l’AF apporte un gros plus 🙂

      Concernant un éventuel 135mm f/2 avec AF pour moi c’est non: je viens tout juste d’avoir un beau 85mm f/1.8 Tamron (après avoir vendu à contre-coeur mon 85mm nikon et l’excellent 135/2 de Samyang), donc exhiber ma focale préférée avec AF et une putain de qualité optique ça serait assez dur pour moi 😀

      Sérieusement, Samyang fait vraiment du bon taf (avec ou sans AF) !

      J'aime

      1. Re Heléux,
        oui, 690€.
        Les 35 et 85mm de Samyang sont moins convaincants mais oui, ils ont du bon taf surtout à de bons prix. Moi si, je veux bien le 135 f/2 AF, je revends le 105 f/1.4E et me resterait assez pour prendre le 85 f/1.8 VC mdr. Blague à part il devrait le faire, ne serait-ce que pour pousser les marques constructeurs à nous sortir de nouvelles versions, parce que les 135 f/2 DC et 135 f/2L commencent à dater sérieusement :p .

        J'aime

        1. Effectivement, si le design du 135/2 de Canon le fait passer facilement pour une optique de notre époque, celui du Nikon ne laisse aucun doute. Ceci dit ces objectifs sont vieux mais quand je me renseigne autour de moi ce sont visiblement des références (que je n’ai pas eu le plaisir d’avoir en main malheureusement). Je pense qu’ils ne sont pas plus pressés que ça de les remplacer, ça peut se comprendre. De plus ils feraient ça au prix fort probablement 😀

          J'aime

          1. Le Nikon n’est plus vraiment une référence, sur les capteurs bourrés de pixels il est sérieusement malmené alors que le 105 f/2 tient le coup,pourtant la différence entre celui-ci et le 105 f/1.4E est clairement visible jusqu’à f/4, pour te dire que le 135 f/2 est largué lol. Mais il y aussi un peu de disparité, de rares 135 DC seraient excellents, encore faut-il tomber dessus, encore surtout faut-il vouloir l’acheter alors que pour à peine plus cher on peut prendre le nouveau 135 f/1.8 Art (qui lui n’a pas de souci pour bouffer du pixel ^^). Chez Canon il est bien moins cher (la fonction DC du Nikon explique aussi son prix, c’est exclusif à Nikon, le 105 reste aussi assez cher pour ça), raison de plus pour eux de sortir une version stabilisée et proposer un 135 plus cher 😉 .

            J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s