Ne sous-estimez pas l’utilité du gris neutre dans les logiciels Adobe

Comment montrer chaque année à l’utilisateur que ses logiciels préférés ont été mis à jour ? C’est tout le dilemme de l’entreprise Adobe qui doit chaque année convaincre ses clients que leur abonnement a été correctement investi. Repenser entièrement l’interface de logiciel comme Photoshop, Indesign, Illustrator ou même After Effects reviendrait à se mettre tous les utilisateurs à dos et serait assurément une mauvaise communication pour Adobe.

Pour montrer que ses logiciels évoluent au premier coup d’œil, Adobe modifie les couleurs de ses interfaces. Et ça marche plutôt bien. Qui voudrait de ce vieux gris terne alors que l’interface propose ce beau gris (très) foncé ? Personne.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ci dessus: sur Photoshop CC2018, j’ai remplacé les couleurs  de l’interface actuelle (gris foncé), par celle des anciennes versions (gris clair/neutre) datant des version CS4 et CS5. Aucun débat n’est possible: les tons sombres ajoutent une touche de classe et de modernité. Mais les tons clairs et moyens de gris présentent un avantage plus pratique.

Pourtant « ce vieux gris terne » avait une utilité très précise. En effet il est très proche du fameux gris neutre, cette couleur est utilisée dans les milieux du design graphique et même de la photographie (il me semble que Caméra Raw utilisait  encore le gris neutre dans son interface dans la CC2017). Ce gris est réputé pour n’avoir aucune influence sur la perception des couleurs par notre œil alors que du noir ou gris foncé pourra influencer et fausser notre perception.

Le gris neutre est un gris parfait, le point médian entre le blanc total et le noir absolu. Il n’y a aucune dominante de couleur. Sur écran, les couleurs étant quantifiées sur 256 niveaux distincts, le gris neutre correspond à la 128ème nuance des canaux Rouge, Vert et Bleu simultanément. En impression sur papier blanc, il  faut ajouter 50% de noir.

Les chartes de gris neutre sont fabriquées de façon à limiter au maximum les reflets pour éviter de modifier les couleurs lors de l’observation. Elles sont beaucoup utilisées en vidéo et photographie pour l’étalonnage des couleurs ou calibrer au mieux nos appareils. C’est bien connu l’œil s’adapte à la couleur de la lumière ambiante. Une personne avec un T-shirt blanc sous une lumière légèrement jaunâtre nous semblera blanc. C’est d’ailleurs ce principe que copient nos appareils photo avec l’outil balance des blancs car une caméra ne s’adapte pas (par nature) et retransmet ce qu’elle capture. Notre œil est donc influençable, y compris sur écran. L’effet est difficile à mesurer mais bien réel car il dépendra de la perception et de la situation de chacun. Par ailleurs, les couleurs foncées dans une interface présentent tout de même un avantage : elles concentrent votre regard vers votre zone de travail (grâce au contraste créé). C’est d’ailleurs pour cette raison que 98% des télévisions ont un cadre noir, tout comme les Macbook ou Imac (on imagine mal Steve Jobs laisser « ce détail » au hasard).

L’utilisation du gris neutre peut être très efficace en design graphique où l’on est souvent amené à modifier plusieurs fois de suite des aplats de couleurs dans un document. Si une couleurs est légèrement décalée par rapport à une autre (alors qu’elles devraient être identiques), même de l’ordre d’une valeur cela peut-être très compliqué pour le prestataire. Même si la plupart des gens n’y feront pas attention, le risque est présent et il est toujours gênant de rendre un travail non-abouti à une couleur près.

Pour confirmer ce que j’avance, voici un rose flashy. Sur fond gris neutre, on distingue parfaitement que le rose est assez criard.

heleux-sous-estimez-pas-utilité-gris-neutre-dans-logiciels-adobe-7

 

Si l’on met ce même rose sur un fond noir, on a l’impression que le rose est encore plus agressif. C’est simple le noir rajoute du contraste et rend le rose encore plus vif à nos yeux. C’est léger mais bien présent, notre œil peut facilement être dupé.

heleux-sous-estimez-pas-utilité-gris-neutre-dans-logiciels-adobe-8

 

Si vous n’êtes toujours pas convaincu choisissez un rouge/bordeau d’une valeur #a20000. Plutôt agréable à l’œil et pas trop agressif. Maintenant choisissez un vert assez sombre (de type #2e6818) et superposez les couleurs de différentes manières (rond rouge dans un carré vert et vice-versa…). Le rouge devrait vous paraître plus vif et l’ensemble plus « électrique » alors qu’il s’agit de deux couleurs assez sombres à la base.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

On peut alors affirmer que notre perception est influencée par notre environnement. Voilà pourquoi le gris neutre est préférable comme couleur prédominante dans les interfaces de nos logiciels. Par chance, Adobe permet cette possibilité en quelques clics dans tous ses produits. Naturellement certains seront moins convaincus par l’utilisation du gris neutre. Nous avons tous notre sensibilité, l’important étant d’avoir un espace de travail adapté à nos propres besoins. Et cette caractéristique vaut largement qu’on s’intéresse à elle.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s