Le diamètre des montures Nikon Z et Canon RF, le nouveau coup marketing ?

« Ceci est une révolution. » Décidément… Après des années de débats stériles pour connaître l’objectif le plus piqué/détaillé, voilà qu’un nouvel argument vient s’ajouter au débat pour obtenir de plus belles photos: le diamètre de la monture et son tirage mécanique.

Pour rappel, la monture est simplement le socle de l’appareil photo sur lequel se fixe l’objectif. Le tirage est quant à lui la distance entre la capteur et cette même monture. Depuis que Nikon et Canon ont vanté les largeurs de leurs nouvelles montures respectives, il semblerait maintenant que cela soit devenu un facteur déterminant pour la conception d’objectifs, de bons objectifs. Par ailleurs, je précise que nous parlons d’optiques (et donc de montures) compatibles avec le plein format.

nikon-z-cone-utile-emergent
Comparatif entre la monture F pour reflex et Z pour hybride de Nikon. Sur la nouvelle monture, un faible tirage mécanique et une large monture permettent d’exposer davantage le capteur à la lumière, y compris dans les coins et sans avoir à tordre les rayons lumineux. Le principe est le même pour les montures RF de Canon ou E de Sony.
Image source:
Les Numériques

Sur le papier, une monture plus large et un tirage plus court permettent de ne pas « tordre » les rayons lumineux jusqu’au capteur. Cela facilite la conception d’une optique, ce qui ne peut qu’améliorer ses performances et son ouverture, surtout pour les grands-angles. Nikon annonce un 58mm ultra-lumineux à f/0.95 et Canon commercialise des 50mm f/1.2 et 28-70 f/2, bref, que des optiques très lumineuses. Le principe a de quoi faire rêver: des objectifs faciles à produire (donc abordables ?), lumineux et de qualité.

full-frame-mirrorless-mounts-comparison-768x1064
En comparaison, la monture reflex de Canon (EF) possède un tirage de 44mm (contre 20mm) et diamètre de 54mm (inchangé sur la nouvelle version). La monture Nikon (F) propose un tirage de 44mm (contre 16mm sur la version Z) et  un diamètre de 44mm (contre 55).

En pratique, c’est plus nuancé. Les premiers objectifs plein format avec une monture large et un faible tirage ont été commercialisés par Sony via sa monture FE. Les optiques sont chères, la plupart de qualité et peu sont réellement lumineuses (au-dessus de f/1.8). Sans surprise, les promesses faites lors des annonces des montures Z et RF ne sont pas tenues:  les objectifs lumineux sont peu nombreux, le poids et l’encombrement sont toujours aussi importants (voire parfois plus) et les prix sont affolants (mais aucune annonce n’a été faite là-dessus. Il s’agit simplement de bon sens: si la conception est plus simple elle demande moins de moyens, de recherches et de budget, elle sera donc moins chère).

Par ailleurs, jusqu’ici Canon et Nikon ont pu commercialiser d’excellentes optiques pour leur reflex plein format alors que les montures sont étroites et le tirage important. Ces « défauts » n’ont pas empêchés Nikon, Canon, Sigma, Tamron ou même Samyang de commercialiser de très bons objectifs.

Avec ces nouvelles montures, seule la qualité est apparemment présente et en force, encore heureux me direz-vous.

nikon-lens-roadmap
La feuille de route des prochains objectifs Nikon: sur 13 annonces, 4 concernent des objectifs grand-angle, c’est plutôt pas mal. En revanche sur 13 annonces, 2 produits sont vraiment lumineux, c’est peu. Un comble pour une nouvelle monture supposée favoriser la conception d’optiques lumineuses. C’est un constat que l’on peut également établir chez Canon ou sur la gamme actuelle de Sony.

A noter qu’une monture large et un tirage court faciliteraient également la conception des objectifs grand angle. À nouveau, pourquoi ces objectifs sont les plus rares chez les hybrides ? Sony vient à peine de commercialiser son premier 24mm f/1.4  et depuis leurs arrivées sur le marché de l’hybride Nikon et Canon n’ont pour l’heure aucun grand-angle à proposer. Quand on regarde en arrière, ces marques ont pu chacune proposer des références malgré les « handicaps » des montures reflex dans ce domaine. Pour preuve: Nikon a commercialisé un 14-24mm f/2.8 légendaire, Canon un 11-24mm f/4 unique, et n’évoquons même pas Sigma (avec ses superbes 14, 12-24, 14-24mm…etc) ou même Tamron (15-30mm f/2.8). Néanmoins, force est d’admettre que le 12-24 f/4 de Sony est bien plus léger et compact que son homologue pour reflex commercialisé par Sigma, c’est bien là le seul exemple que j’ai trouvé en faveur des montures hybrides.

Si on compare les 24-105 f/4 en monture EF (plus difficile à produire selon Canon à cause d’une monture étroite et d’un tirage important) et RF (plus large donc plus simple à concevoir), les prix sont très proches et le poids ne varie que 100g. Le 50mm f/1.2 est même plus lourd que son prédécesseur pour reflex (bien plus vieux ceci étant), on est passé de 580 à 950 grammes! Je n’ai que peu de doutes sur le fait que cet embonpoint  est dû à une qualité optique que l’on annonce déjà excellente mais cela remet à cause l’efficacité de la monture et de son tirage. Comme à l’époque des montures reflex, il semblerait qu’un bon objectif soit souvent bien lourd. Ce constat est identique chez Nikon: l’objectif 50mm f/1.8 pour hybride est plus lourd, plus encombrant et plus cher que la version pour reflex ouvrant à f/1.4 (!). Même si aucun doute sur la qualité optique n’est émis, on est légitiment en droit de se poser des questions sur la sincérité des constructeurs.

  • Si les objectifs sont plus simples à produire pourquoi sont-ils plus chers à la vente (à part pour s’en mettre plein les poches) ?
  • Si la conception est plus simple pourquoi les produits sont-ils au moins aussi lourds que sur les versions reflex ?
  • Si une large monture permet de fabriquer plus facilement des optiques lumineuses pourquoi sont-elles si rares ?
  • Si ces soi-disantes innovations (monture large et faible tirage) facilitent la conception d’optiques grand-angles pourquoi sont-elles si peu nombreuses ? Même si la monture Sony possède des grand-angles intéressants, cela a mis beaucoup de temps à arriver. Pour l’heure Canon et Nikon n’ont aucun objectif sous les 24mm pour leurs nouvelles montures et les annonces en ce sens se font attendre.

Faute de tests, je ne peux pas savoir si ces nouvelles montures favorisent réellement une meilleure qualité optique comme annoncé. Logiquement cela serait assez cohérent: un objectif plus large qu’un capteur permet d’éviter de voir la périphérie de l’optique qui est souvent de moins bonne qualité.

En vantant n’importe comment les mérites de leurs nouvelles montures, Canon et Nikon se sont vraisemblablement pris les pieds dans le tapis. Les premiers objectifs annoncés des deux constructeurs japonais contredisaient déjà les promesses faites aux consommateurs quelques minutes plus tôt. J’étais le premier emballé par cette histoire de nouvelle monture extra-large, mais avec un peu d’analyse, cela ressemble davantage à un coup marketing mal orchestré de la part des deux géants de la photo. Et dans cette bien triste situation où chacun veut montrer qu’il a la plus grosse, le seul perdant sera probablement le client, à qui l’on a promis monts et merveilles.

 

Pour en savoir plus sur le diamètre du monture et son tirages, Les Numériques ont rédigé un excellent article!

11 commentaires sur “Le diamètre des montures Nikon Z et Canon RF, le nouveau coup marketing ?

  1. Salut Heleux,
    Eh oui, pour avoir une meilleure optique pour le moment pas de secret, il faut complexifier la conception optique donc ajouter des lentilles plus larges et lourdes et leur faire subir des traitements plus chers. La question du prix se posait déjà sur le mirrorless, si la visée électronique est moins chère à produire pourquoi les hybrides ont toujours des prix sensiblement équivalents aux reflex (les hybrides MFT qui sont aussi chers que les reflex APS-C, non seulement ils sont moins chers à produire par leur viseur mais aussi par leur taille de capteur, chez Panasonic par exemple les entrées de gamme au prix des reflex entrée de gamme brillent par l’absence d’EVF, encore pire!). Il semble que la compacité ait un prix très élevé, mais quand on voit le prix des gros reflex et des grosses optiques la lourdeur aussi lol.
    Sony n’est pas le bon exemple car leur monture est aussi large que le monture F, donc bien moins large que les EF, Z et RF. Tout comme de prendre la gamme optique F et EF pour dire qu’il n’y a pas de GA en hybrides Nikon et Canon, les montures EF et F ont eu le temps (tu penses qu’il y avait des 14-24 f/2.8, 11-24 f/4, 20 et 24 f/1.8 l’année où les montures F et EF ont été créées? :p), les montures Z et RF sont de cette année calme-toi 😉 . Tout ce que ça indique c’est que ces nouveaux hybrides ne servent à rien tant qu’on n’a pas la gamme optique qui va avec et qu’il est donc urgent d’attendre.
    Même si sur cette fameuse gamme optique annoncée je suis aussi sceptique que toi, 2 produits vraiment lumineux annoncés chez Nikon mais qui ne proposent pas grand chose d’inédit, Leica propose déjà un 50 f/0.95 (sur une monture M 27.8mm/44mm, aussi peu large que la monture F) et un 50 f/1.2 que Canon proposait déjà depuis quelques années (à noter qu’ils avaient conçu un 50mm f/1 (sorti en 1989!). Le 28-70 f/2 de Canon n’est pas le premier zoom f/2 non plus, Sigma propose un 24-35 f/2…qu’on trouve même sur monture F.
    Quand on voit les 300/500 PF et 400 DOP à lentilles de Fresnel, on se rend bien compte que pour avoir du plus léger ce n’est pas la monture qu’il faut changer mais bien la conception optique. Parce que la qualité présente en force des nouvelles optiques Z et RF pour l’instant on se rend très bien compte que ça vient de leur conception optique et non de leurs montures, suffit de lire comme tu l’indiques leurs caractéristiques sur le poids et l’encombrement (liées à leurs nombres de lentilles et leurs diamètres). Le 50 f/1.8Z par exemple, bien meilleur que le vieux 50 f/1.8G qui avait une conception optique très simple mais pas meilleur que le plus récent 50 f/1.4 art de Sigma qui a une conception bien plus ambitieuse. Pour essayer de voir si la monture a vraiment une influence il faudrait comparer le 35 f/1.8Z non pas au 35 f/1.8G mais au 35 f/1.8 VC de Tamron, plus similaire en terme de conception. Le 24-70 f/4 est annoncé meilleur que le 24-120 mais pas plus que le 24-70 f/2.8 (qui n’est déjà pas le meilleur dans sa catégorie), ça prouve surtout que le 24-120 était peu ambitieux.

    J'aime

    1. Salut Alex,

      Avec ce billet, je me posais la question sur l’efficacité du diamètre de la monture, est-elle réelle ou est-ce du marketing ? Et justement, la monture de Sony est un bon exemple puisqu’elle possède un diamètre semblable à celui de la monture F. Le système Nikon est justement connu pour avoir commercialisé d’excellentes optiques et certains objectifs Sony sont vraiment bons. Je me doute bien qu’il n’y a pas eu de 14-24, 11-24 ou autres 105/1.4 au commencement des nouvelles montures. On s’est mal compris, ce que je pointe c’est plutôt les incohérences de ces nouvelles montures. Prenons le cas de Nikon par exemple et de son 14-24. Quand il était sorti pour les reflex c’était (et c’est encore) une bombe. Des années plus tard on nous annonce une nouvelle monture qui simplifierait la conception des objectifs. Pourquoi pas, mais dans ce cas pourquoi recycler un 14-24 (toujours en f/2.8) en monture Z pour 2020? Plutôt que de recycler des références pourquoi ne pas sortir un 14-24 f/2 par exemple ? Après tout, cette nouvelle monture simplifie la conception des objectifs lumineux si on en croit Nikon.

      Ce ne sont pas les objectifs que je remets en cause mais plutôt les promesses déjà non tenues. Soyons lucides: les futurs 14-24 f/2.8 et 14-30 f/4 seront probablement des petites bombes, mais leurs caractéristiques (range et ouverture) me laissent vraiment dubitatif. Ces optiques « classiques » seront suffisantes pour nous, mais faire sa communication sur un potentiel mensonge en promettant monts et merveilles, ça ne passe pas. Peut-être que je me trompe, je l’espère mais je ne suis pas optimiste. J’avais pris le Sony a7s car j’avais besoin d’un bon appareil en basse-lumière, Sony a communiqué là-dessus et n’a pas déçu sur ce point. Maintenant dans une réalité alternative je suis allé chez Nikon en monture Z pour avoir des objectifs ultra-lumineux pour travailler en basse-lumière, je pense que je serais déçu. Mais comme tu l’insinues ce genre de déceptions n’arrive que si on a pas eu la force d’attendre. « Il est donc urgent d’attendre », tu as tout dit 🙂

      Tu as raison de souligner le fait que le Canon n’est pas le premier zoom ouvrant à f/2, cet honneur revient à Sigma (encore !) et son 24-35. Mais le 28-70 a le mérite d’avoir un range plus important (même si je trouve le 24-35 bien plus intéressant, mais c’est subjectif). Et justement comme tu l’indiques, le 24-35 fonctionne très bien en monture F alors qu’elle est « étroite ». Par ailleurs on peut voir que cette histoire de monture ressemble à de l’enfumage : le 24-35 f/2 fait 940g, le 28-70 pèse 1.400kg. Au final, on se dit que ce zoom pourrait tout à fait exister pour reflex avec un poids similaire.

      Bref, je ne doute pas des objectifs Nikon (qui seront bons) mais plutôt de l’honnêteté des commerciaux (puisque ces mêmes produits n’ont rien à voir avec les promesses faites plus tôt) 😉

      Ta conclusion sur les EVF est … Dérangeante. C’est tellement évident que je ne me suis jamais posé la question.

      J'aime

      1. Re Heleux,

        Je réagissais surtout à cette phrase « depuis leurs arrivées sur le marché de l’hybride Nikon et Canon n’ont pour l’heure aucun grand-angle à proposer », il a fallu de nombreuses années pour que Nikon et Canon proposent tout ce dont on dispose aujourd’hui. Mine de rien, prévoir deux 24-70, un 14-24, un 14-30, un 20 et un 24 sur moins de 3 ans c’est déjà pas mal comme offre, comme tu le soulignes chez Sony pour avoir un 24 il a fallu + de 6 ans.
        Après, pourquoi pas un 14-24 f/2? Pour les mêmes raisons à mon avis qui ont fait qu’ils ont mis beaucoup de temps à faire des f/2.8, qu’ils ne proposaient pas de zooms f/2 et fixes f/1 en monture F et EF, que seuls Leica et Mitakon ont fait des optiques à super grandes ouvertures (le 1er parce que leurs rares clients sont prêts à dépenser un an de salaire et le 2nd parce qu’ils font du manuel et que personne ne les achète de toute façon donc autant faire de l’inédit lol) et que le 50 f/1 de Canon a été arrêté: c’est cher à construire, lourd, encombrant et ça ne se vend quasiment pas. Les 58 f/0.95 et 28-70 f/2 sont des vitrines technologiques qui feront kiffer les impatients fans des dernières nouveautés (et bourrés de fric, évidemment)…qui ne sortiront des sacs que les premiers jours le temps de s’extasier et d’illustrer des sites de tests puis retourneront dans les sacs prendre la poussière jusqu’au jour où leurs acheteurs se diront « pourquoi j’ai acheté ça? ».
        Nikon nous a annoncé pouvoir faire du plus lumineux et plus facilement, tu l’as constaté avec moi que pour le plus lumineux on repassera mais que même pour le plus facilement on est repassés aussi. Curieusement, je trouve que les objectifs les plus intéressants annoncés sont les moins lumineux, le 14-30 et 24-70 f/4, qui n’ont pas d’équivalent en monture F et qui ont du sens sur un boitier « léger ». En fait, nouvelle monture ou pas, la cohérence reste la même: l’équilibre. Je me suis récemment pris un 24 f/2.8D et un 50 f/1.4D pour voyager, difficile de croire que ces petites choses à peine plus lourdes et encombrantes que des focales MFT soient conçues pour plein format.
        Et vu que maintenant ils veulent absolument nous pondre des monstres de complexité pour « exploiter » des capteurs denses en pixels, tant que la conception optique impliquera ces inconvénients ils feraient même mieux de réduire les ouvertures (ils l’ont déjà un peu fait en nous faisant passer des f/1.8 pour des ouvertures « pros », quelqu’un m’a même dit qu’il voyait plus de différences entre 50 f/1.8Z et 50 f/1.8G à f/1.8 qu’avec un 50 f/1.4 art à f/1.4…), ils leur restent encore à l’assumer plutôt que de nous enfumer avec leurs « montures lumineuses » 😉 .
        Peut-être que dans 10-20 ans une révélation technologique permettra de faire des zooms f/2 et des fixes f/1 ultra légères et abordables et que ces montures leur facilitera la tâche mais oui, pour le moment elles n’ajoutent rien.
        Le Sigma 24-35 justement, je peux en parler je suis en train de vendre le mien lol. Justement parce qu’un zoom f/2 waouh d’une qualité optique exceptionnelle (je l’ai comparé au 24mm et 35mm f/1.4 A, je te confirme que les tests ne mentent pas, à 24 il est même presque mieux que le 24mm) waouh et qui ne nécessite pas d’être bourré de fric contrairement au 28-70 lol (à 3000€ je l’aurais jamais acheté) waouh mais à quel moment tu l’emmènes? Comme je t’ai dit je peux en parler et je peux te répondre: quasiment jamais! Et pourtant il ne pèse pas plus qu’un 24-70 f/2.8, sauf que quand tu choisis de réduire ta plage focale ce n’est pas pour trimballer le même tromblon, dans ce cas tu vas au bout du principe et tu pars avec des fixes qui même f/1.4 sont plus agréables (évidemment encore moins de comparaison à faire face aux f/1.8 voire aux vieux f/2-2.8).

        J'aime

        1. Mais du coup ils sont malins parce que quand on sera tous comme des cons équipés de monture Z/RF vu que même leurs f/1.8 deviennent des tromblons le 28-70 f/2 ne sera pas si lourd en comparaison, même différence de poids entre le 28-70 f/2 et un 24-70 f/2.8 qu’entre 50 f/1.2 EF et 50 f/1.2 RF…;), à ce moment-là ils pourront nous sortir des 24-70 f/2.8 et des 70-200 f/4 de 2Kgs on n’y verra que du feu on aura gagné 200g sur le boitier youpi! (c’était le commentaire cynique pour clôturer mdr)

          J'aime

          1. Ah mais attention, si il n’y avait pas eu toutes ces annonces mensongères, je serai le premier ravi des optiques annoncées. Comme toi je trouve le 14-30/4 très intéressant et le 24/1.8 aurait été pour moi si je n’avais pas son équivalent pour reflex (tout comme le 85/1.8). Tout comme toi, j’apprécie l’équilibre optique/boîtier que l’on obtient avec des f/1.8 en focale fixe et en f/4 en zoom. Au final les annonces d’objectifs hyper-lumineux ne m’intéresse pas plus que ça: j’ai déjà un f/0.95 qui se montre très utile et je n’ai pas besoin de plus.Mais s’il n’existait pas chez Sony, je serai toujours à la recherche d’une optique très lumineuse et je serai bien embêté des fausses promesses de Nikon. Même si je ne suis pas concerné, l’enfumage, très peu pour moi. 🙂

            Après je me doute qu’un éventuel 14-24 f/2 est un monstre de complexité. Et si Nikon n’en avait pas fait des caisses sur sa « monture révolutionnaire et lumineuse » le 14-24/2.8 ne serait pas plus dérangeant.

            Concernant le 24-35 de Sigma il m’avait bien tenté pendant un temps, mais je lui avais préféré le 24/1.8, bien plus léger et moins encombrant. Quand on est souvent en déplacement (et que la place est limitée dans le sac), c’est une caractéristique que je suis bien content d’avoir pris en compte. Même si je pense que ce 24-35 aurait pu m’être très utile. En ce sens, le 28-70 est pour moi très sympathique… En vitrine. N’oublions pas qu’il est presque aussi encombrant qu’un 70-200 f/4 et fait le poids d’un 70-200 f/2.8. Avec un boîtier aussi léger que l’EOS R, le déséquilibre peut vite devenir dérangeant.

            Mais c’est amusant de voir que tout le monde râlait sur le fait que les objectifs Sony étaient bien plus lourds que leurs boîtiers. Aujourd’hui maintenant que Nikon et Canon sont dans la course, ce problème ne semble plus déranger qui ce soit. C’est con, Sony venait justement de faire un bel effort sur ce point: le 24mm f/1.4 ne pèse que 450g.

            J'aime

            1. LOL mais c’est là qu’on peut pointer du doigt les plus fanatiques, entre ceux qui ne sont pas dérangés du poids des nouveaux Z/RF alors qu’ils critiquaient Sony sur ce point, ceux qui ne sont pas dérangés par l’utilisation de bagues alors qu’ils critiquaient Sony sur ce point, ceux qui ne sont pas dérangés par l’absence de stab capteur sur l’EOS R alors qu’ils critiquaient les 1ers Sony sur ce point, ceux qui ne sont pas dérangés par l’absence d’un dual-slot mémoire alors qu’ils critiquaient les 1ers Sony sur ce point…maintenant on sait (enfin on le savait déjà mais c’est encore plus flagrant) que ce qui les dérangeait vraiment c’est que ce soit pas marqué CANON/NIKON sur les appareils.

              Sur le 24-35, tu as donné la raison pour laquelle on ne le prend pas dans une situation mobile, mais mets-toi dans une situation immobile type studio…dans ton cas tu prendras le f/1.8, dans l’autre cas tu prendras le f/1.4, dans aucun des deux tu ne prendras le zoom. Pourtant le 24-35 f/2 est excellent et je ne l’avais pas pris par hasard, dans la plupart de mes voyages mes photos sont faites en majorité à 24 ou 35mm, il est donc génial à condition de ne quasiment emmener aucun autre objectif et d’accepter que cet unique objectif fasse 1Kg avec un range très serré, quand je l’ai acheté c’était le projet mais aujourd’hui que j’ai définitivement intégré que mes photos de voyage ne finiront probablement jamais en poster géant au milieu de Times Square (lol je le savais déjà hein, mais fallait intégrer le fait que se trimballer ça n’a de sens que si c’est dans le but de finir en poster géant) il ne me sert plus. D’ailleurs, dans ce but il vaut mieux le 24 f/2.8D dont je te parlais ou 35 f/1.8G monté sur D810 que le 24-35 f/2 monté sur A7S ou D750. Le 28-70 f/2 sera encore plus confidentiel, vu son prix et le fait que des fixes entre 28 et 70 il y en a un paquet qui permettent de faire au moins aussi bien que le zoom.

              J'aime

  2. On va dire que les 58 f/0.95 et 28-70 f/2 ce sont leurs témoins de moralité, pour dire « regardez on vous a bien dit que les nouvelles montures permettaient du plus lumineux », même si Leica, Mitakon et Sigma ont prouvé que pour faire du f/0.95 manuel ou un zoom f/2 il n’y avait pas besoin de changer de monture.

    J'aime

  3. Il n’y a rien d’étonnant là-dedans. Les reflex, à cause de leur miroir, nécessitent un tirage plus long, ce qui présente des inconvénients mais aussi des avantages.

    Aujourd’hui la technologie nous permet de voir directement à travers l’objectif via des écrans ou EVF, sans avoir à utiliser de miroir avec mécanisme de levage, de pentaprisme optique ou de télémètre mécanique (source de coûts fixes importants pour les constructeurs d’appareils), donc on revient à des tirages optiques plus cours comme sur les télémétriques. Seulement en matière d’optique les contraintes sont restées les mêmes. Avec les mirrorless on va donc retrouver les mêmes problèmes qu’avec les optiques d’appareils télémétriques. Certes cela permet une grande qualité d’image car l’optique est très proche du capteur, mais d’un autre côté les distances de MAP mini seront toujours plus longues que sur un reflex, peu adaptées à la proxi/macro sauf avec des extensions. Aussi, comme le tirage court occasionne une angle plus prononcé, les optiques très ouvertes à la mode seront nécessairement très larges, dotées de lentilles frontales gigantesques ( donc souvent lourdes et très chères). Plus la focale sera longue et plus on aura une sorte de mortier de la grande guerre au bout de notre appareil ! Alors que pour les grands et ultra grands angles c’est le contraire, ont aura de superbes optiques compactes et qualitatives, bien loin des tromblons que l’on faisait pour les reflex (cf. le Nikkor AF-S 14-24mm f/2.8g, ou bien encore tous ces 24mm f/1.4, 35mm f/1.4 plus gros que des 135mm).

    Concernant la monture Nikon Z, son diamètre énorme et son tirage très court, il y a une logique à ça selon moi.
    Souvenez-vous à la fin des années 80, quand tous les constructeurs se lançaient dans l’aventure « autofocus » ; Canon avait misé sur la technologie avec une gamme d’objectifs entièrement motorisés. Pour cela la marque rouge avait opté pour une monture EF entièrement nouvelle, complètement dédiée à cette nouvelle technologie (le système EOS).
    Nikon en revanche avait choisi de faire du neuf avec du vieux en conservant sa mythique monture F, en adaptant une technologie AF (contrôlée par le boîtier) à leurs objectifs existants. Les nikonistes se moquaient alors de Canon en prétextant que cette nouvelle monture EF n’était que du marketing et que Canon prennait ses clients pour des pigeons.
    En réalité Canon avait raison et Nikon avait tord. Nikon se planta (sans surprises) et du se résoudre à suivre l’exemple de Canon en sortant à son tour des optiques motorisées, se trahissant à plusieurs reprises avec les optiques G d’abord, puis les optiques E … La légendaire compatibilité des objectifs Nikon depuis 1959 a pris du plomb dans l’aile. En plus pour ne rien arranger, en 1987 la monture Canon EF était la plus large des montures reflex 24×36, dotée d’un tirage plutôt court, elle pouvait accepter des objectifs M42, Pentax K, NIkon F, Leica R, Olympus OM, etc via de simples bagues d’adaptation sans lentille. La vieille monture Nikon F, elle, n’etait presque compatible avec rien à cause de son diamètre réduit et son tirage long.

    Je pense que Nikon a bien retenu la leçon et que c’est pour cela qu’ils ont optés pour une énorme monture de 72mm de diamètre, avec un tirage extra court. Le passage au mirrorless a été pour la marque jaune, l’opportunité de s’affranchir de la sempiternelle monture F, et ils n’y sont pas allés avec le dos de la cuillère !
    Ce qui est loin d’etre con car la monture Nikon Z est la monture mirrorless qui a le plus large diamètre et le plus faible tirage du moment. Il devrait donc être possible à l’avenir d’y monter les objectifs des autres systèmes sans autres problèmes que la connectique (https://www.google.fr/amp/s/www.mirrorlessrumors.com/techart-just-made-this-e-mount-to-nikon-z-autofocus-adapter/amp/). En revanche il sera mécaniquement impossible de monter des optiques Nikkor Z (ou même celles du Canon EOS R) sur un Sony FE, sauf à utiliser une bague avec lentille pour corriger l’ecart de tirage. Ce qui fera perdre tout l’intérêt de la chose.

    Sony fait peut être les meilleurs boîtiers du moment, mais un boîtier n’est rien sans de bonnes optiques. Or l’optique c’est encore le domaine de spécialité de Nikon et Canon. Ils ont très mal digéré la sortie de bagues permettant de monter leurs dernières optiques reflex sur les mirrorless Sony tout en conservant l’AF et la stabilisation. Avec ces nouvelles montures plus grandes que celle de Sony ils sécurisent ainsi leurs systèmes à l’avenir contre ce genre de bagues, en se donnant même la possibilité qu’un jour une bague similaire puisse permettre l’utilisation d’optiques Sony FE sur leur systèmes. C’est un peut l’arroseur arrosé pour Sony. À ce petit jeu Nikon tape très fort avec sa monture Z. La guerre est désormais déclarée entre les constructeurs.

    Aimé par 1 personne

    1. Hé bé, belle analyse!

      Effectivement l’un des intérêts de la monture Z est de pouvoir recevoir des optiques FE. C’est un joli retournement de situation auquel nous assistons. Globalement, je suis assez d’accord avec ce que tu dis: Nikon tente de se placer en numéro 1 sur ce marché (voir CANON VS. NIKON VS. SONY, OÙ EN SONT-ILS EN 2018 ? : https://heleux.com/2018/12/28/heleux-canon-vs-nikon-vs-sony-ou-sont-ils-2018/ ). ET on ne peut que s’en réjouir.

      C’est assez amusant, je suis en pleine écriture d’un article où justement je vante les mérites des montures larges: depuis quelques semaines les monture Z et RF deviennent réellement intéressantes car de bonnes optiques ont été annoncées. Et comme tu l’as dit, de bons appareils photos ne font pas tout.

      En fait mon reproche dans cet article à l’égard de Canon et Nikon reste inchangé: les kits proposés à la vente étaient incomplets et ne stoppaient pas l’exode vers Sony. Ils manquaient d’ambition. Bref beaucoup de marketing et pas assez de produits.

      J'aime

  4. Juste un petit truc qui me fait tiquer, pour faire des objectifs motorisés Canon a donc fait une nouvelle monture…puis Nikon, et même Pentax, ont fait des objectifs motorisés sans changer de monture! D’ailleurs selon wikipédia cette monture EF aurait aussi été faite pour les moteurs pas à pas et la stabilisation optique, or Nikon propose des optiques stabilisés et des moteurs pas à pas en monture F, alors soit la monture Canon précédent l’EF était vraiment merdique soit le marketing hypnotique fonctionne bien. Ayant entendu quelqu’un dire « le RF 70-200 f/2.8 pour être aussi compact quelle autre explication que le diamètre de la monture! » bizarrement il n’a rien répondu quand je lui ai précisé que le diamètre RF est le même que l’EF…

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s