Montures Canon RF et Nikon Z : enfin de vraies annonces !

Et enfin de l’ambition !

J’avais été assez sceptique lors de la présentation des Monture Z et RF (ici et ), ces dernières n’avaient rien d’intéressant: beaucoup de promesses et pas grand chose à se mettre sous la dent. En somme cela revenait à annoncer que des annonces allaient être faites: Nikon et Canon annonçaient leur monture hybride comme étant révolutionnaires et que des objectifs inédits seraient commercialisés d’ici peu, sans aucune autre information. Rien de réellement passionnant, juste des prix délirants. Bref, même si ces annonces avaient fait grand bruit, elles n’en demeuraient pas moins vides et surtout elles laissaient le champ libre à l’hégémonie des Sony Alpha.

Huit mois ont passés et les choses sérieuses commencent enfin. Ma plus grande joie est due au constructeur Canon (qui l’eût cru) qui se décide à commercialiser enfin un vrai boîtier à un tarif réfléchi. Fini le Canon EOS R à 2500 € et bonjour au Canon EOS RP à 1500€ ! Après un 6D mark II complètement à côté de la plaque (rappelons qu’il était censé être l’entrée de gamme du plein format… à plus de 2000€ !), le RP se place en véritable successeur au 6D originel dans le monde de l’hybride. Léger (485g), accessible (1500€ avec la bague d’adaptation !), compact et doté d’une fiche technique cohérente, je lui pardonne volontiers son design assez fade et ses quelques défauts. Inutile de dire qu’à ce prix là, la 4K recardée et l’absence de stabilisation du capteur sont de l’ordre de l’anecdotique. Je pense qu’on est face à un futur best-seller qui devrait facilement trouver son public. À mes yeux, ce Canon RP est ce qu’aurait dû être le Sony A7 mark I à son époque, un mini appareil plein format performant à prix contenu.

canoneosrpvsr-3-920x613
Les Canon EOS RP & R, on appréciera le design « raboté » du RP qui offre un véritable gain de place.

 

Une bonne nouvelle n’arrivant jamais seule, Canon annonce également un 70-200/2.8 à la compacité remarquable. Nous parlons là d’une optique incontournable et les progrès sur le poids et/ou l’encombrement sont toujours très intéressants. Après des semaines à répéter qu’une monture large facilite la conception d’optiques un constructeur se décide enfin à le prouver.  Il était temps!

canon-rf-70-200-03A gauche, le 70-200 f/2.8 en version hybride, à droite la version reflex.

 

De son côté Nikon produit un plaisant 14-30/4 et un 24-70/2.8 plutôt compact. Même si l’optique reste imposante, son gabarit ne manquera pas de surprendre les Nikoniste, tant il est réduit. Par ailleurs saluons l’ajout d’un écran sur l’optique. Jusqu’ici la plupart des objectifs Nikon, Sony, Canon étaient désespérément vierges de toute informations. Certes, on y gagne en sobriété mais on y perd en efficacité. Sur ce point, un peu de nouveauté ne fat pas mal.

comparaison-taille-nikkor-z-24-70mm-f2.8-s
Image source: Phototrend

Si dans le monde du reflex le savoir faire de la marque jaune en matière d’AF est indiscutable, Nikon a tout à prouver dans le monde de l’hybride. Aussi la firme s’est-elle décidée à suivre le chemin tracé par Sony et de proposer elle aussi la mise au point sur l’oeil (l’AF-Eye). Même si on ne peut s’empêcher de penser qu’un constructeur copie sur un autre, il faut surtout retenir que la concurrence se met en place, et nous pourrions bien être les grands gagnants.

 

 

Ma conclusion après ces excellentes nouvelles ? Ces nouveautés ne font que me conforter dans mon avis lorsque les hybrides Canon et Nikon sortaient: ils ont été commercialisés prématurément et manquaient cruellement de valeurs ajoutée par rapport à Sony (qui a l’avantage d’avoir le plus grand parc d’optiques). Il était peut-être plus sage d’attendre et de commercialiser un hybride vers Novembre/Décembre (voire Janvier) et de profiter de l’absence d’actualités de cette période pour proposer une gamme assez complète dès le début. A mes yeux, l’offre vient seulement devenir intéressante mais elle est encore loin de concurrencer celle de Sony. Mais peu importe, les photographes à la recherches d’innovations peuvent espérer à nouveau, et ça fait du bien.

Par ailleurs, signalons qu’une bague d’adaptation E vers Z va elle aussi être commercialisée. En photo, je ne suis pas un grand fan des bagues d’adaptation, elle ne sont pas très ergonomiques, ni très réactives. En vidéo (et même astro) en général leur utilisation est très bénéfique. Grâce aux constructeurs de bagues tierces, on n’acquiert plus une monture propriétaire lors de l’achat d’un appareil photo mais une solution qui convient au mieux à nos multiples usages. Nous pouvons dorénavant mélanger des optiques avec des montures qui ne leur sont pas destinées. En pratique, cela peut permettre des économies,  davantage de possibilité…etc

Pour conclure, ajoutons à cela que Tamron commercialise un 17-28mm f/2,8 (qui sera très léger, inutile d’en douter) pour hybride plein format (monture RF, Z et FE). Mais le plus excitant reste la très probable arrivée d’un équivalent au mythique 150-600. En 2013, Tamron jouait un gros coup en commercialisant le premier 150-600mm à 1000€. 6 ans après, il y a le même coup à jouer et il y a fort à parier que les ingénieurs de la firme de Saitama soient déjà sur le pied de guerre. Depuis quelques temps Tamron est vraiment en forme et les utilisateurs d’hybrides en sont ravis. Pour la première fois depuis bien longtemps le marché de la photo me paraît vivant, espérons que cela continue le plus longtemps possible !

3 commentaires sur “Montures Canon RF et Nikon Z : enfin de vraies annonces !

  1. Salut Héléux,

    Vrai boitier à un tarif réfléchi…plutôt un vrai boitier d’entrée de gamme avec plein de fonctions tronquées et une construction moins haut de gamme, attends quelques semaines et Nikon annoncera le Z5 qui le concurrencera (ce n’est quasiment déjà plus un secret). Et on a toujours une tendance, quand on voit les prix après plusieurs années, d’oublier les prix de sortie: le 6DII est sorti à 2100€, soit le prix EXACT auquel était sorti le 6D!
    Quant au 70-200 f/2.8, attendons qu’il sorte, qu’on sache enfin si c’est une vraie évolution ou juste une pirouette de Canon d’appliquer le principe de zoom à allonge sur un zoom f/2.8 qu’on nous a habitué à encombrement constant (et j’en avais déjà parlé en disant que je ne comprenais pas pourquoi ils ne font pas cette conception au moins sur les 70-200 f/4, donc en soi c’est une bonne idée mais en aucun cas liée à la monture RF qui n’est d’ailleurs pas plus large que ne l’était l’EF, 54mm de diamètre pour les deux).
    Pour le 24-70 Nikon, ça ne surprendra que ceux qui ont utilisé les Nikon AF-S, ce sont surtout ceux-là qui étaient anormalement gros et lourds 😉 .
    Enfin pour le 17-28 Tamron, il n’est annoncé que pour monture FE, Tamron comme Sigma ont tous deux communiqué sur le fait qu’il faudra encore du temps pour proposer des objectifs en monture Z et RF.
    Preuve de ce que je disais plus haut, le 150-600 de Tamron n’est pas sorti à 1000€ mais 1400 en 2013 😉 . Mais après avoir expliqué à quel point c’est top moumoute des bagues d’adaptation, un 150-600 n’a rien d’excitant, l’actuel avec bague donnera un ensemble quasiment identique.
    A mon sens les boitiers type Rp et futur Z5 n’auront de sens que quand Nikon et Canon commenceront à sortir une gamme d’optiques vraiment légère et compacte, pour le moment en Nikon on a 14-30 et 24-70 f/4, chez Canon 24-105 f/4 et 35 f/1.8, Canon a annoncé des équivalents RF aux fixes f/2.8 EF et Nikon pour le moment n’a rien annoncé et reste sur ses f/1.8 pas vraiment compacts ni légers. Quand on n’en sera plus au stade d’annonce, ça commencera à valoir le coup de s’intéresser sérieusement à ces appareils parce que pour l’instant c’est surtout un effet de mode pour geek (qu’il est beau le 28-70 d’1.5Kg à 3000€ et le 58 f/0.95 à MAP manuelle! Je vais chez Fuji qui fait du vrai compact!.:pour résumer en gros ce que j’entends par effet de mode pour geek lol).

    J'aime

    1. Hello Alex,

      Attention pour moi un vrai boîtier ce n’est pas forcément un vaisseau amiral toutes options, mais plutôt un appareil de qualité avec un prix contenu (comme nos bons vieux D750, 6D par exemple) 😉
      Effectivement le 6DII est à peu chose près au même prix que l’était le 6D à son lancement, Mais pour le coup le 6D (bien qu’un peu cher pour l’époque) avait de vrais arguments à faire valoir, alors que son successeur est clairement à la ramasse.

      Pour la monture RF, le diamètre est certes identique à celui de la monture EF, mais le tirage est bien moins important et c’est une chose qui peut changer beaucoup de paramètres lors de la conception d’une optique. Je m’avance un peu mais je ne pense pas que le 70-200 sera rétractable, mais bien à encombrement constant. Il s’agit quand même de la gamme pro de Canon, et proposer un 70-200 à encombrement variable serait désastreux pour l’image de Canon, pour n’importe quel constructeur en fait. La conception d’encombrement constant permet de rendre l’ensemble plus solide (moins de mécanisme laissés à l’air libre). Et l’air de rien entre 70 et 200mm, le fût ne s’allonge pas tant que ça, d’où la décision de créer un encombrement constant (qui correspond donc à la longueur max de l’optique quand elle est déployée). Mais effectivement l’idée à de quoi séduire sur un 70-200/4 😉

      Pour le 24-70 de Nikon, je suis d’accord avec toi mais venant de Nikon c’est quand même très appréciable 😉
      Ces gammes sont encore incomplètes, tu as raison mais je trouve qu’elles commencent à être intéressantes, ce qui est déjà une belle avancée 🙂

      J'aime

      1. D’après le brevet du 70-200 RF:
        Focal length: 72.00mm~ 134.99mm ~ 194.94mm
        F number: 2.91 ~ 2.91 ~ 2.98
        Angle of view: 16.73° ~ 9.11° ~ 6.33°
        Image height: 21.64mm
        Lens length: 172.73mm ~ 219.96mm ~ 231.71mm
        Back focus: 14.37mm ~ 18.40mm ~ 28.12mm
        on voit bien longueur de l’objectif à 70mm=172mm et à 200mm=231mm. Le tirage change mais ça n’aura vraiment d’intérêt que pour les objectifs dont la longueur focale est inférieure au tirage reflex, les montures de reflex n’ont pas 7cm de tirage heureusement lol.
        Les arguments des poussières qui rentrent, de la réactivité, du frein avec le fut quand l’objectif est orienté en haut ou en bas sur les objectifs à déploiement restent d’actualité parce que ce sont justement souvent du bas/moyen de gamme, Canon a peut-être décidé que ces arguments sur un zoom de conception pro récente (peut-être avec certaines nouvelles fonctions genre zooming automatique avec un bouton plutôt que tourner la bague) ne seraient plus un problème, au moins pour l’étanchéité et la réactivité (là-dessus il y a eu pire avec les zooms à pompe 😉 ). D’ailleurs, sur un 24-70 le fut ne s’allonge pas tant que ça non plus, pourtant ils sont tous à déploiement.

        J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s