Canon EOS R et 70-200 f/2.8 RF, enfin de la vitesse !

Image source: Petapixel

Canon l’a fait! Canon l’a fait!

Assez intriguant de par ses formes et ses dimensions, le 70-200/2.8 de Canon nouvelle génération ne trahit pas l’image du constructeur japonais: c’est vif et précis. Petit à petit l’offre hybride se complète de références bien sympa (comme le 15-35/2.8). En l’essayant, j’ai retrouvé (enfin!) cette sensation de fiabilité que j’avais en utilisant un reflex Canon. Le sujet est vite trouvé et surtout bien maintenu, même s’il bouge. Mieux encore avec ce nouveau 70-200 l’EOS R s’avère être encore plus rapide que lors de ma première prise en main. Reste donc à Nikon de présenter à son tour son 70-200 afin de pouvoir réellement juger quel AF est le plus performant. J’ai toujours trouvé que les 70-200 étaient d’excellentes optiques pour exploiter pleinement les boîtiers et la créativité de l’utilisateur. Je ne m’imagine pas tester un boîtier sans cette optique et encore moins l’acheter si le 70-200 de la marque est décevant.

 

canon_rf_70-200mm_2019-canon_eos_r
À gauche le 70-200/2.8 RF pour hybride, à droite le 70-200/2.8 EF pour reflex. La nouvelle itération n’est plus à encombrement constant, c’est assez dérangeant de prime abord (sans que je sache réellement pourquoi) mais on s’y fait assez vite.

Pour répondre à la grande questions « est-ce aussi rapide qu’avec un reflex ?« , « oui! » serais-je tenté de répondre mais attention, on est pas encore au niveau d’un 1Dx mark II ou même d’un 5D.

À l’heure où mon matériel commence doucement à vieillir et surtout à s’abîmer, ce 70-200 me rassure un peu: les deux géants historiques de la photo ont une approche et une offre assez étrange avec les hybrides mais ils savent toujours faire de bonnes optiques ! C’est assez plaisant que de voir la gamme RF s’implanter dans le paysage de la photo, domaine qui a bien besoin d’être secoué un peu tant il s’est reposé sur ses lauriers. Très doucement l’écart avec les reflex se réduit…. Patience.

 

P.S: un mot sur l’AF de l’EOS R annoncé comme sensible jusqu’à -6IL: du gros bullshit. D’ailleurs Canon ne communique plus trop dessus. (Y aurait-il un problème?)

8 commentaires sur “Canon EOS R et 70-200 f/2.8 RF, enfin de la vitesse !

  1. Salut héléux,

    si on n’est pas au niveau d’un 1Dx ou d’un 5D, alors la réponse à est-ce aussi rapide qu’un reflex est: non (c’est le principe de ne pas être au niveau) ^^. Du coup je ne suis pas sûr de me réjouir que des appareils nouveaux censés révolutionnaires soient « presque » au niveau des appareils déjà existants, ça sonne un peu retour en arrière 😉 .
    A mon avis, ce qui dérange dans le RF 70-200 f/2.8 de prime abord c’est le principe même d’encombrement variable qui était associé aux objectifs anciens ou bas-de-gamme, laissant entrer plein de poussières et réduisant la réactivité, mais sur un objectif haut de gamme comme celui-là ils savent certainement faire des bagues fluides et une conception bien étanche (jamais compris pourquoi ils ne le faisaient pas sur les 70-200 alors qu’ils le faisaient sur les 24-70, on en avait déjà parlé lol).
    Pour l’AF de l’EOS R ce n’est pas bullshit, c’est juste à 100ISO à PO avec le 50 f/1.2, forcément quand l’objectif est plus lumineux l’AF reçoit plus de lumière, logique. Sur les hybrides ce qu’il faut voir surtout c’est ce qu’il se passe quand on ferme le diaphragme, comme il se ferme en temps réel plus l’ouverture est petite moins l’AF reçoit de lumière pour la mise au point, ce qui n’est pas le cas en visée optique vu que le diaph reste à PO tant que tu ne déclenches pas (d’ailleurs il semble que sur les hybrides depuis un moment ils empêchent de fermer le diaph au-delà de f/4 justement pour assurer un minimum de lumière pour l’AF, du coup l’avantage de voir la PDC est réduit).

    Aimé par 1 personne

    1. Effectivement, on peut résumer ainsi. C’est plus simple 😀
      Reste que si la réactivité est satisfaisante, cela est un peu trop cher à mon goût mais je crois qu’avec les hybrides les constructeurs vont essayer de se faire une marge encore plus conséquente.

      Pour l’AF de l’EOS R, on reste dans le bullshit pour moi. Clairement c’est du marketing qui vient essayer de jouer sur les mots. Quand le D750 était garanti à -3IL, c’était vraiment -3IL (et même avec une optique ouvrant à f/8!), on est bien loin des -6IL sous conditions de l’EOS R. Fut un temps pas si lointain on indiquait la vraie valeur de fonctionnement de l’AF, on n’essayait pas de duper les gens avec des arguments marketing. Et je déplore que Canon se soit ralliée à cette manoeuvre…

      Je préfère de loin un boîtier un boîtier fonctionnant à -2IL mais jusqu’à f/8, qu’un boîtier vendu pour fonctionner jusqu’à -6IL avec une optique f/1,2 hors de prix.

      Je sais bien que le viseur optique permet le diaph en temps réel c’est cool (mais pas indispensable, on le fait bien sur les reflex) et en plus ça permet à certains marketeux d’inventer tout et n’importe quoi. C’est vraiment dommage.

      J'aime

      1. Salut Heleux (ouf j’ai eu peur, il y a quelques jours le site était fermé ^^),

        Evidemment, c’est d’autant plus regrettable que le principe du mirrorless était de réduire les couts de production donc aurait dû aussi signifier un prix de vente inférieur lol et sur les optiques ils vont aussi chercher à se gaver vu que tout sort en même temps et que c’est tout nouveau (et vas-y que je vante la qualité d’image de la nouvelle monture pour justifier les prix, Tamron n’a pas eu besoin de faire son 35mm f/1.4 en monture Z ou RF pour en faire le meilleur 35mm du moment 😉 ).

        Pour la sensibilité, avec le D750 et les autres c’est aussi indiqué que c’est mesuré à 100ISO, déjà, si c’est précisé c’est que ça peut varier à d’autres valeurs.
        Pour le 6D II Canon précisait déjà plus « Viseur optique :
        -3 à 18 IL (à 23 °C et 100 ISO) avec collimateur central AF et objectif f/2,8 (ou plus lumineux) » parce qu’en plus ça aussi ce n’est pas indiqué dans la fiche du D750 mais les mesures correspondent au collimateur central et ne sont plus les mêmes avec les collimateurs latéraux.
        Mais en visée optique justement le diaph ne se ferme pas en temps réel, il reste ouvert au max jusqu’au déclenchement (sauf si on appuie sur le bouton pour visualiser la PDC) donc le module AF reçoit toujours la quantité max de lumière que peut envoyer l’objectif quelle que soit l’ouverture choisie en réglage. D’ailleurs à f/8 si c’est l’ouverture max de l’optique tu perds l’AF, si c’est un f/2.8 que tu règles à f/8 il est toujours à f/2.8 pendant la mise au point.

        Et pour le coup sur les hybrides le fait que le diaph ne se ferme plus à partir de f/4 ce n’est pas toujours le cas, ça dépend des marques apparemment. Mais comme en visée électronique le diaph se ferme plus souvent en temps réel, contrairement à la visée optique, c’est logique qu’ils indiquent des valeurs précises vu que l’AF ne reçoit pas toujours la quantité max de lumière que peut envoyer l’objectif, contrairement à la visée optique d’un reflex. Après si t’as pas le 50 f/1.2 l’EOS R est quand même sensible à -4IL avec les autres objectifs, c’est autant que les meilleurs reflex du coup c’est pas si mal.

        Enfin, je reste sur mon idée que pour les hybrides Nikon et Canon il vaut mieux de toute façon attendre encore 3-4 ans que les gammes boitiers et objectifs se complètent, Sony en FF pour le moment reste plus intéressant et Fuji en APS-C.

        J'aime

        1. J’ai été pas mal occupé par mes déplacements en et en-dehors de la France (compliqués par les grèves notamment) et j’ai un peu laissé le site à l’abandon…. J’avais plus une seconde à moi, j’le jure M’sieur ! 😀

          Pour revenir, au sujet je sais que construire un reflex est un véritable casse-tête, alors que le collimateur central soit le plus sensible ça ne me gêne pas. Qu’il ne soit pas réellement à -3 IL non plus (je vais pas chipoter à chaque fois). Ce qui me gène, c’est plus la communication que le produit en lui-même. Promouvoir un AF révolutionnaire alors qu’il est juste classique est énervant au plus haut point et ça, ça ne passe pas. Comme tu l’as dit pour l’EOS R « c’est pas si mal ». C’est un bon produit, c’est indéniable mais il faut le vendre en tant que tel et pas en produit révolutionnaire. Je préfère 1000 fois la comm’ sur le RP qui est plus réaliste et humble que celle de cet EOS R qu’on nous a vendu comme une révolution pour pas grand chose. Faut pas s’étonner que le marché de la photo se casse la figure si on est déjà pas capable d’honorer l’attente créée…

          Pour le f/8, tu as entièrement raison; le 200-500/5,6 passe justement à f/8 avec le TC x1,4. Et il n’y a rien à dire le D750 s’en sort nickel même quand la lumière baisse. La plupart du temps c’est même la sensibilité du capteur qui me fait renoncer (!). L’EOS R est capable d’en faire autant je pense mais on m’a promit plus alors je veux plus ! 😉

          J'aime

          1. Tu as plus…avec un 50 f/1.2 :p .
            Mais faut bien vendre, surtout quand il s’agit de reprendre le marché de Sony, présenter la moindre fonction comme une révolution ça attire le client, même quand ça fait 5 ans que la concurrence en propose autant lol (si si, l’eye-AF ou l’expo en temps réel dans le viseur pour certains c’est une invention de l’an dernier 😉 ).

            J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s