Un début d’année sur les chapeaux de roues !

Toutes mes excuses pour mon absence de plusieurs mois, je reviens de loin ! Entre un repérage en Norvège, les grèves en Île-de-France, l’impression et la livraison de plusieurs tirages….etc. Bref, j’avais de quoi faire!

Par chance, le monde de la photo ne s’est pas écroulé en mon absence. Encore que, le monde de la photo continue son inexorable décroissance en 2019; avec une chute des productions de reflex estimée à 34,9% en 2019 par rapport à 2018 là où les hybrides résistent un peu mieux en reculant de 5,8% seulement. C’est ce qui arrive quand les principaux acteurs d’un marché se reposent sur leurs lauriers et se réinventent trop peu et toujours au prix fort; le grand public s’en va emportant avec lui d’éventuels profits. Si le secteur professionnel reste stable, le grand public s’oriente définitivement vers des solutions plus compactes et moins chères (les smartphones, pour faire simple). Il devient urgent de réagir… Correctement !

Car non un Nikon Z50 à près de 1000€ n’intéressera pas grand monde, même s’il est « rigolo » (dixit Nikon avec son insupportable leitmotiv « mini, movie, wifi« ), il est trop cher pour la majorité des consommateurs et pas assez efficace pour les passionnés et professionnels. Le positionnement de cet appareil est par ailleurs trop étrange pour pouvoir le situer. Juger de sa réussite sera d’autant plus compliqué. Plus que des performances photographiques, il est peut-être temps de s’intéresser à l’ergonomie et à l’expérience utilisateur du grand public pour qu’il se réintéresse aux appareils photo. Après tout, les smartphones avaient commencé à grignoter des parts de marché bien avant que la qualité de leurs photos ne soient enviable. Pourquoi ? Parce que l’expérience utilisateur était plus intuitive, plus simple. Il sera bien difficile pour les constructeurs de réinventer la roue pour reconquérir ces utilisateurs qui ont été séduits par la facilité du téléphone.

Du côté des mordus de photographie en revanche, il a de quoi être optimiste ! Nikon a su gâter ses clients de la première heure en proposant un séduisant D780 qui n’a certes rien d’innovant mais qui a tout de même le mérite de succéder au sympathique D750 vieillissant (mais increvable). Je pense que ce sont désormais les hybrides Nikon Z qui auront la lourde tâche d’innover. Cela reste une belle attention aux utilisateurs de reflex qui restent nombreux et une belle opportunité d’acquérir un D750 en occasion à moindre coût. Pour autant, est-il vraiment sage d’acheter un reflex neuf de nos jours ? En effet la question de la revente d’un matériel obsolète en provenance d’un marché voué  à disparaître se pose. Mais bien évidemment cela suppose que les utilisateurs reflex se tourneront massivement vers les mirrorless durant les prochaines années. Pas sûr. Papi Reflex risque de faire de la résistance.

De son côté Canon n’est pas en reste et annonce un EOS R5 plutôt séduisant (capteur d’au moins 32mpix stabilisé, rafale intéressante, design élégant et le retour de la roue codeuse!). Reste à savoir si Canon transformera l’essai et livrera enfin un vrai hybride haut de gamme.

Signalons également l’arrivée prochaine des vaisseau amiraux que sont les Canon 1D-X et Nikon D6 couplé à un eye-tracking en visée optique (!). Une nouveauté qui serait un petit plus très appréciable si elle s’avérait fiable. En revanche, l’appellation D6 est clairement exagérée: tout au plus cet appareil est un D5s tant les évolutions sont minimes par rapport au D5 (qui était excellent). Ceci dit, je m’interroge: venons-nous d’assister à la fin des reflex DX professionnels ? En effet Nikon avait pris l’habitude de proposer un appareil DX haut de gamme décliné directement des Nikon D3 (le D300) ou D5 (le D500). Là, il sera impossible de proposer un éventuel Nikon APS-C D600 puisque la gamme D600 est déjà existante… En plein format!

17 commentaires sur “Un début d’année sur les chapeaux de roues !

  1. hello
    pour ce qui est du successeur du D500, il faudra attendre encore car il n’y a jamais eu de D400 ( mini D4 ), ensuite le mirrorless…..quel belle invention….perso pour quelqu’un ( correctement ) equipé en APS-C, le mirrorless est completement absent sinon a renouveler tout son parc / ou se trimbaler avec une bague F/Z…
    je reviens toujours a l’APS-C car c’est je pense le coeur des ventes chez les constructeurs !
    le FF est excessivement cher soyons realistes !!! je ne boude pas leur innovation bien au contraire, c’est genial ce qu’ils arrivent a nous sortir en FF mais a quel budget ???? ça du F2.8 il y en a en mirrorless mais qui a les moyens ? ok pour les pros mais pour les poireaux dans mon genre c’est impossible …..
    Le Z50…..que dire….je comprends pas non plus son positionnement, pas au niveau de la serie d7xxx, pas un niveau d’un Z6 mini, trop cher pour un debut de gamme vendeur …bref pas interressant du tout, le cul entre deux ou trois chaises….
    Le D780, alors la oui, je le trouve super interressant, peut etre meme le vrai successeur du D700 tant attendu !!!! je dit ça uniquement pour relancer le foin qu’a fait la sortie du D750 a l’epoque, alors que c’est un appareil particulierement encensé !!!!
    Bref du nouveau, du bon, et du moins bon !

    J'aime

    1. Salut cédric,

      Pour l’APS-C en mirrorless de toute façon la seule marque qui permet de s’équiper « correctement » c’est Fuji, la seule marque qui ne propose pas de FF en même temps et donc ne peuvent pas s’appuyer sur une compatibilité FF. D’ailleurs le coeur des ventes chez Panasonic et Olympus c’est le mFT, eux aussi proposent du coup un parc correct.
      Pour les poireaux ^^ faut déjà justifier d’acheter du f/2.8 pro avant de se plaindre de son prix, c’est pas comme si on n’avait pas des f/2.8 Sigma et Tamron 3x moins chers, mine de rien tu parles du D700 qui était en 2008 le plus « abordable » en FF, ça coutait 3000€. On peut s’équiper en FF pour bien moins cher aujourd’hui, un A7 II neuf se trouve à à peine plus de 1000€ et un D750 neuf autour de 1250€ aujourd’hui. Soyons encore plus réaliste, le FF excessivement cher c’est le haut de gamme neuf, la différence entre aujourd’hui et 2008 c’est que ce n’est pas la seule option et encore moins la meilleure option pour les poireaux.
      Pour le Z50, assez d’accord, d’autant plus que Nikon semble parti pour nous refaire la même qu’en reflex toujours à cause de la compatibilité FF avec un parc optique qui va se limiter aux très amateurs (zooms f/3.5-6.3 et à mon avis on va attendre un moment avant de voir arriver une focale fixe dans ce format). Là encore, rien qui pourra rivaliser avec Fuji et l’option mFT trouvera toujours son intérêt.
      Pour le successeur du D700, faut arrêter avec ça, il est déjà sorti c’était le D800. FF avec construction tank, trèfle de sélection, oeilleton rond, menus personnalisables avec commandes A/B/C/D, prise synchro-flash…les seuls qui ont tout ça depuis le D700 ce sont les D8x0. Si on ne considère pas les D8x0 comme la suite du D700, ce ne seront pas non plus les D6x0/7×0, autant faire une croix dessus ça n’arrivera plus 😉 .

      J'aime

      1. Salut Alex
        Pour le 2.8 effectivement faut le justifier mais a part le Tamron 70-210 F4 on a pas grand chose d’abordable ET lumineux, meme le Nikon reste aux alentours de 1000 euros !
        Passer au FF democratique, ok, mais si on lui ajoute un zoom standard correct couvrant le FF ( je parle pas de mettre un DX sur du FX ) tu peux rajouter un billet de 1000 … c’est deja moins abordable, tu vois ce que je veux dire !?!
        En toute honneteté le debat D700 ne m’a jamais interressé, je n’ai jamais consideré que tel serie devais absolulent remplacer l’autre serie, c’etait juste pour la blague 😉
        Autant j’aime mon Aps-c ( D7100 ) et que je lorgne vraiment du cote du XT-3, que je trouve le D780 interressant a plus d’un titre, un super compromis quoi !
        Que Nikon me sorte un D780 en APS-C avec le meme form factor et je signe de suite !!!

        J'aime

        1. Re Cédric,

          Là encore, faut pas rêver, abordable et lumineux ça ne va pas ensemble sauf si on reste sur de la conception simple type 50 f/1.8 ou 28-75 f/2.8 Tamron, et en APS-C un zoom standard correct ne serait-ce que chez Nikon c’est quoi: 17-55 f/2.8 et 16-80 f/2.8-4, 1500 et 1000€ actuellement. Et les télé ce sont lesquels? Les FF, excepté le 50-100 f/1.8 Sigma, du coup un 70-200 f/2.8 ça coute autant pour mettre sur un APS-C que sur un FF…(tout comme les 20, 24, 28, 85 etc. qui sont tous FF donc c’est le même prix peu importe le format de capteur de ton boitier, tu rajoutes le même billet) ou alors c’est des 55-200 et 70-300 en plastique pas plus lumineux qu’un f/4.
          Si en plus on reporte la différence de montée en ISO et de profondeur de champ entre l’APS-C et le FF, un f/2.8 en APS-C c’est un f/4 en équivalent FF, l’APS-C devient d’un coup pas plus abordable, surtout pas chez Fuji.

          J'aime

      2. Salut Cédric,

        Pour moi, Alex a tout dit à travers son brillant plaidoyer pour le marché de l’occasion! On oublie un peu trop souvent cette possibilité pourtant bien pratique… Surtout pour avoir du FF sans vendre un rein!

        Pour revenir à l’APS-C, à travers plusieurs articles que j’avais écrit, j’en étais arrivé à la conclusion que l’APS-C était un format voué à disparaître… mais que les constructeurs ne veulent pas faire disparaître car il rapporte encore! Beaucoup de personnes utilisent l’APS-C et c’est assurément une belle occasion de remplir les caisses et de fidéliser un client à une marque. Mais ce n’est pas sur ce segment que les constructeurs se font le plus de marge. C’est pourquoi la gamme est généralement incohérente, qu’elle manque cruellement d’optiques, que les optiques existantes ne sont pas fofolles, qu’elle n’est jamais pionnière en matière d’innovation…etc C’est assez dingue, jamais une gamme n’a autant été maltraitée par les constructeurs que l’APS-C!

        Les constructeurs répondent à une demande du marché parce qu’il faut le faire et qu’il faut bien attirer les clients mais pour la suite il faudra raquer et passer en FF !

        C’est d’ailleurs comme ça que je suis devenu Nikoniste. Je m’étais acheté un APS-C en promo avec une optique de kit, au bout de quelques semaines je me sentais limité et j’achetais ma première optique FF, 8 mois après mon premier boîtier FF.

        J'aime

        1. Re Héléux,

          le souci c’est que si l’APS-C disparait, restera quoi en alternative au FF? Le mFT, cantonné à Olympus et Panasonic? En APS-C, on a encore Fuji, Sony, Canon, Pentax, Nikon et plus anecdotique Leica, tant que Fuji y reste ils continueront d’en proposer (sont pas prêts de l’abandonner vu que leur seule autre offre c’est du MF encore plus loin de se démocratiser que le FF) et tant que ça servira de tremplin au FF les autres continueront.
          A la base le format APS-C était censé être une transition et en théorie aurait déjà dû disparaitre, au final non seulement les constructeurs de l’APS-C de la première heure en fabrique encore mais d’autres s’y sont mis, c’est vraiment pas le signe d’un format amené à disparaitre…

          J'aime

          1. Alex, on est parfaitement d’accord 😉

            L’APS-C « ce format de transition » comme tu le dis si bien, était voué à s’éteindre mais ce sont les constructeurs qui l’ont maintenu en vie car c’est un marché qui rapporte parce qu’il est accessible au plus grand nombre et c’est un tremplin vers des produits plus chers. Je pense que la majorité des constructeurs voudraient arrêter avec ce format mais comme il constitue une porte d’entrée en photo… Le supprimer reviendrait à se couper de nouveaux utilisateurs qui auraient pu investir dans du FF par la suite.

            Quand j’affirmais que c’était « un format voué à disparaître que les fabricants refusent de faire disparaître », je n’évoquais pas son éventuelle fin prochaine, plutôt le paradoxe de ce format mal aimé des constructeurs qui leur assure pourtant des revenus 🙂

            Il y a encore quelques mois, j’étais persuadé que l’APS-C allait s’arrêter mais vu comme Sony et Nikon se reposent encore dessus pour lancer leurs hybrides, l’APS-C a encore de beaux jours devant lui je pense…

            J'aime

            1. Et Canon avec sa gamme EF-M, en plus maintenant que Nikon nous fait de l’APS-C en monture Z il n’est pas impossible que Canon finisse par en sortir un en monture RF, leur souci c’est qu’ils aimeraient bien taquiner Fuji mais ne peuvent pas le faire sans risquer de gratter leur gamme FF ^^. Quand Nikon, Canon et Sony sortiront une gamme FF légère et compacte vraiment abordable (s’entend que ce ne soit pas à l’initiative de Samyang ou Tamron lol), là on pourra s’attendre au déclin rapide de l’APS-C.

              J'aime

              1. Autant dire que c’est pas pour après-demain, Nikon et Canon ont à peine commencé leur haut de gamme, et j’ai oublié Panasonic mais vu ce qu’ils ont sorti pour le moment en FF ça m’étonnerait que ça vienne d’eux mais eux ont une bonne raison de garder leur gamme mFT tranquille.

                J'aime

              2. Mais qu’ils nous fassent du Fuji bon sang !!!! Moi, je ne demande que ça, car je me répète mais franchement le FF … j’en ai pas vraiment besoin ! Et l’air de rien le Fuji est beau ! Et ça compte ! Le même en Nikon et je signe de suite ! Je suis pas pro et pas d’obligation de résultats, juste de la photo ! Donc le FF ça sera après une substantielle augmentation salariale ^^
                Quand au marché de l’occasion, j’ai raqué mon 17-55 f2,8 420€ ! Par contre, tu vois l’état des boîtiers, ça fait pas rêver…. il y a vraiment des porcs qui font pas attention à leur matos, a croire que c’est cadeau pour eux …. moi ça m’a coûté donc j’en prends soin !

                J'aime

                1. 800€ le X-T30, 1300€ le X-T3 et 1800€ le X-T4, à ces prix-là y’a du FF, du coup pas besoin de plus de substantielle augmentation de salaire que pour acheter du Fuji sauf à se persuader de devoir forcément prendre un A7RIV ou un Z7 (pourquoi, d’ailleurs? Si tu peux te contenter de 26MP en APS-C pas de raison de ne pas se contenter de 24 en FF), à 1200€ t’as un excellent Tamron 70-200 f/2.8 G2, le 50-140 f/2.8 de Fuji coute 1300€, le 16-55 f/2.8 coute autant que le 24-70 f/2.8 G2, le 35 f/2 XC (le récent « abordable ») coute 200€ à ce prix t’as un 50 f/1.8 en FF, le 50 f/2 coute 450€ à ce prix t’as un 85 f/1.8 en FF…mais dans l’absolu il n’y a pas plus besoin d’APS-C que de FF, pourtant même niveau budget ça peut couter facilement moins cher de s’équiper en FF reflex qu’en APS-C Fuji.
                  Faut se sortir de la tête que le FF c’est pour les pros, déjà à la base c’est juste le format traditionnel de l’argentique, à l’époque même moi quand j’avais 12 ans j’avais des pellicules 24×36, et le fait que ce soit un format répandu depuis si longtemps justement ça offre bien plus de choix sans craquer son PEL.

                  J'aime

  2. Salut Heleux,

    Les chiffres n’ont pas vraiment de sens, en fait, faire un comparatif avec 2007-08 par exemple pas vraiment d’intérêt puisqu’à l’époque il n’y avait pas les smartphones, pas les hybrides, pas les compacts experts…et dans l’absolu tant mieux qu’ils réduisent les productions, ça fait des années qu’ils sur-produisent il était temps qu’ils se rendent compte que la moitié de leur prod finit au recyclage. Pas étonnant non plus que les hybrides résistent mieux, on a 3 acteurs en reflex (dont 2 qui se tournent maintenant vers les hybrides) face à 6 ou 7 en hybrides (donc 8 ou 9 maintenant avec Canon et Nikon), limite le plus étonnant c’est qu’il a fallu attendre 2019 pour que la prod d’hybrides dépasse celle des reflex.
    Faut pas se voiler la face, ce qui faisait les bonnes ventes des reflex à l’époque c’est que la seule alternative était les compacts de base, sur les smartphones les progrès réalisés ne servent que pour très peu de gens quand la plupart se contentent de point-and-shoot.
    Pour le D6, c’est pas plus un D5s que le D780 n’est un D750s, que le D750 un D610s, que le D850 un D810s, le D810 un D800Es…c’est le principe de renouveler un appareil, reprendre en grande partie le prédécesseur avec quelques améliorations, sinon ce n’est plus un renouvellement mais une nouvelle gamme (comme le D7500, par exemple, ou le D600 à son époque). Si Nikon veut vraiment renouveler le D500, c’est pas le nom qui les en empêchera, ils n’auront qu’à l’appeler D550 ^^.

    J'aime

    1. Salut Alex,

      Tu as raison de le souligner, il faut remettre les chiffres dans leur contexte, chose que j’ai oublié de faire. Cette baisse est certes inexorable mais pas dramatique: il y a plus de choix et le consommateur n’est plus obligé de se payer un reflex onéreux pour obtenir une qualité d’image correcte; un simple téléphone suffit. Cette chute est évidemment logique mais pas fatale: seuls les pros/passionnés continueront d’acheter des appareils photo puisqu’ils en auront besoin. Bien que les chiffres baissent, il existe une base solide de clients qui continueront de faire vivre les appareils photos. Je n’ai aucun doute sur ce point 🙂

      Pour le D6, l’appellation D5s m’est venue à l’esprit car au final les évolutions sont assez peu nombreuses comparé au D5. Cela ressemble plus à une mise à jour qu’à une véritable évolution du vaisseau amiral de Nikon. A l’inverse il y a vraiment un pas de géant entre le D850 et D810. Idem entre le 780 et le 750 (même si c’est moins flagrant) 🙂

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s